close
Terra de Yann Arthus-Bertrand

Terra de Yann Arthus-Bertrand

Terra-Affiche-yann-arthus-bertrand

Je suis toujours sensible au synchronicité. Et mon invitation à cette défense de la cause animale, en est le fruit. J’ai regardé Terra de Yann Arthus-Bertrand. Ce documentaire est paru en plein COP21.

Terra, le documentaire de Yann Arthus-Bertrand pour «éveiller les consciences»

En à peine 10 000 ans, la vie terrestre a été profondément bouleversée par le formidable essor de l’humanité. Terra est un voyage dans l’histoire du vivant, à la recherche de l’animal qui est en nous qui débute dans la forêt primitive du Venezuela et à la grotte Chauvet.

Grotte-Chauvet-France-terra-le-film
Grotte Chauvet, France © Yann Arthus-Bertrand

Depuis la nuit des temps, les hommes sont fascinés par le monde sauvage, ils s’en nourrissent, ils l’observent et ils l’ont représenté sur les murs des grottes. Toujours fascinés par les merveilles du monde sauvage, ils sont à la fois capable de le protéger comme de massacrer la faune et la flore de sa planète. Domestication de certains animaux, élevages intensifs, transformations génétiques… les 7 milliards d’êtres humains qui peuplent la Terre ont aujourd’hui dominé le monde animal. Ce qui fait dire ” que les animaux sont les réfugiés de la terre “.  Terra est un hymne à l’espèce humaine, un film humaniste et quelque peu optimiste parce qu’il montre que l’humanité est encore capable de « revenir à l’essentiel ».

La question est : L’homme pourra-t-il survivre, à terme, à la destruction progressive de son habitat ?

Un très très  beau documentaire d’une rare beauté et d’une grande poésie, des prises de vue époustouflantes. Le commentaire très engagé est lu par Vanessa Paradis qui est parfaite dans cet exercice.

Vous vous dites.. oui, oui, mais la synchronicité dans tout cela ? La défense des animaux ? J’y viens. J’ai appris dans ce film qu’il existait une fête religieuse dans le sud du Népal – oui, le pays de Bouddha – un rituel d’une violence inouïe envers les animaux : La fête de Gadhimai. 

Inde-terra-yann-arthus-bertrand
Inde © Yann Arthus-Bertrand La fête de Gadhimai.

Le film nous montre une partie de la fête du massacre.. Une horreur. En 48h, entre 300 000 et 500 000 bêtes – porcs, chèvres, poulets et pigeons, coqs, canards, buffles – sont tués pour plaire à Gadhimai, déesse de la puissance. Après la fête, la viande, les os et les peaux des animaux sacrifiés sont vendus à des entreprises de transformation et de tannerie en Inde et au Népal. Les Intouchables locaux (dalits) de la caste Chamar peuvent consommer de la viande. Lorsque j’ai vu cette tuerie, des hommes coupant les têtes des buffles avec des cimeterres effrayants, mon sang se glaça dans mes veines.

Je suis certaine que tout ceux qui voient le film poussent un soupir de soulagement lorsque Vanessa nous dit que par bonheur, les militants pour la cause animale dont La fondation Brigitte Bardot, ont obtenu que ce rituel soit abandonné le 28 juillet 2015. ” Le temps est venu de transformer une vieille tradition. Le temps est venu de remplacer la tuerie et la violence par le culte pacifique et la fête.”  explique Ram Chandra Shah, représentant du temple de Gadhimai. 

Ceci amène la preuve que nous pouvons faire évoluer les choses si nous nous donnons la main.

Le « Yulin Festival » en Chine

Une coutume de l’ethnie Zhuang, peuple de la région autonome du Guangxi, située au sud de la Chine, veut que la viande de chien, consommée au solstice d’été, apporte chance et santé pour le restant de l’année.

« La Chine est le plus gros consommateur de chiens (10 à 20 millions par an) et de chats en Asie, rappelle Brigitte Auloy, chargée de mission de la Fondation Brigitte Bardot. Chaque année a lieu dans le sud de la Chine, le « Yulin Festival », qui célèbre le solstice d’été et au cours duquel sont massacrés 40 000 chiens et 10 000 chats pour la consommation humaine, selon certaines sources. Nous pourrions le renommer  ” le festival de l’horreur”. Cette manifestation se déroulera du 21 au 23 juin, dans le sud de la Chine (chaque solstice d’été).

Les chats et les chiens sont pour la plupart capturés et volés dans les rues des grandes villes, enfermés dans des cages surpeuplées pour être acheminés dans d’horribles conditions de transports vers Yulin.

Voyez vous même, et ce sont les plus soft.

festival-Yulin-chiens-horreur

festival-Yulin-chats

La voici, la synchronicité : Ce matin, un appel à signature d’une pétition pour la cause animale pour arrêter ce massacre honteux. Les animaux sont malmenés, affamés, battus, affamés, déshydratés.. De l’avis des amateurs, plus la bête souffre, plus la viande sera goûteuse. Voyez jusqu’où se loge l’horreur !  Et voila, leurs paniers de provisions bien garnis, chacun repart heureux et satisfait en prévisions d’un somptueux repas. Certains les aiment frits, grillés ou bouillis, accompagnés de lychees et d’alcool fort.

petition-contre-festival-yulin-viande-chiens-chats-a-la-une

Deux millions de Chinois s’y opposent et les associations internationales  dénoncent les mauvais traitements infligés aux animaux et demandent l’arrêt de ce festival barbare.

Ici, point question de maudire les “carnivores”, chacun ses choix. Manger du chat ou du chien n’est là aussi pas complètement le sujet ! L’atrocité est surtout de tuer ces animaux dans des conditions absolument effroyables, de leur faire vivre des sévices ! Ceci est inconcevable et non éthique. Il faut que cela cesse !

Je vous encourage à signer la pétition. Merci pour eux.

Et, regardez le film Terra de Yann Arthus-Bertrand et Michael Pitiot, c’est très beau. Un joli voyage initiatique, pédagogue et éveilleur de conscience.

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

1 Comment

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.