close
Catherine de Bragança, la reine du thé

Catherine de Bragança, la reine du thé

2022-10-22ThéThéNoirThéVert602Views1Comment
Catherine-de-bragança

Connaissez-vous l’infante D. Catarina de Bragança ? Cette noble portugaise est à l’origine de l’une des traditions les plus ancrées dans la vie quotidienne britannique ! Sans elle, la boisson nationale serait-elle autre ?

Elizabeth II of the United Kingdom drinking tea. La reine Elisabeth préférait du thé Assam et Darjeeling

Par sa spiritualité, sa culture, son érudition, et sa capacité d’adaptation, cette princesse étonnante a marqué son temps.

George Orwell, « cette boisson est l’un des piliers de la civilisation dans ce pays »

Qui est Catherine de Bragança, reine d’Angleterre ?

Fille du roi D. João IV et de son épouse D. Luísa de Gusmão, elle épousa le roi anglais Charles II en 1662 et introduisit plusieurs nouveautés à la cour britannique.

En 1661, après 20 ans de guerre, le Portugal craignant une invasion espagnole, a négocié une alliance lusophone-brittanique qui impliquait un mariage. Un temps, un mariage avec Louis XIV avait été envisagé.. Mazarin l’avait habilement planifié..mais cette manoeuvre était destinée à obliger l’Espagne à faire la paix.(1)

Le mariage de la princesse Catherine de Bragança avec le roi Charles II d’Angleterre a fini par avoir lieu en 1662 – elle avait 24 ans -, faisant d’elle la reine d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande. Ce mariage a couté très cher au Portugal : l’argent, les bijoux, épices, les trésors des couvents et églises portugais ont été inclus. Outre le paiement en cruzados, la possession de Tanger, au Maroc, et de Bombay, en Inde, fut transférée aux Anglais par offre de D. Francisco de Melo, comte de Ponte. L’empire britannique était né : les Anglais furent présents en Inde jusqu’à l’indépendance de l’Inde au XXéme siècle.

Charle II et Catherine

D. Catarina a été éduquée dans un couvent, dont elle n’était sortie qu’une demi-douzaine de fois. Elle ne connaissait pas un seul mot d’anglais, elle n’a parlé à son royal époux qu’en espagnol. Elle était catholique dans un pays anglican et fut la dernière reine catholique d’Angleterre. Petite, boulotte, elle avait des dents saillantes, la peau foncée, de beaux cheveux noirs.

Elle avait été élevée pour être reine. Elle était mieux éduquée et cultivée que la plupart des nobles. Peu à peu, elle inspira la déférence. Elle portait dentelles et soierie, des chaussures assorties aux robes et d’énormes bijoux qui impressionnaient les Anglais par leur bon goût. Toujours très élégante, Catarina se faisait remarquer partout où elle allait.

L’écrivain britannique Lillias Campbell Davidson a écrit d’elle qu’elle était « l’une des femmes les plus belles et les plus pures à avoir jamais siégé sur le trône d’Angleterre ».

Elle fut une reine sans couronne car elle ne s’est pas convertie à l’église anglicane, elle ne put jamais la porter.

Elle n’a jamais eu d’enfants ( elle fit quatre fausses-couches). Charles et Catherine semblaient s’aimer beaucoup – on disait que Charles admirait son esprit et sa gentillesse. Malgré cela, le roi eut beaucoup de maîtresses et quinze enfants ! Elle a toujours participé aux fonctions royales aux côtés de son mari.

En 1670, elle fut même accusée de complot contre le roi. Cependant, malgré ses infidélités, Charles a toujours refusé de divorcer de sa femme, et à sa mort en 1685, elle était là à son chevet.

Elle resta en Angleterre jusqu’en 1693 puis elle retourna au Portugal. Elle fut deux fois régente du trône du Portugal.(  son frère Pierre II , et mentor de son fils, le futur Jean V )

Catherine de Bragança et le thé

Il est très probable que ce soit elle qui ait introduit le thé, Chà en portugais, à la cour d’Angleterre, car il était déjà consommé à la Cour portugaise. Importé d’Orient, son coût et son exotisme le mirent en vogue chez les aristocrates et à la cour. Il était importé de sa colonie de Macao depuis le XVI ème siècle.

A son arrivée à Portsmouth, le 13 mai 1662, D. Catarina de Bragança demanda une tasse de thé pour soulager son mal de gorge et sa fièvre. Comme cette boisson était très rare à l’époque, il n’y avait pas de tasse disponible, alors elle a fini par la boire dans un verre à bière.

Ne parlant pas anglais, ne connaissant pas les traditions anglaises, elle devait se sentir bien mal à l’aise à la cour. Rien d’étonnant à ce qu’elle se retire dans ses appartements pour y boire du thé et parfois le partager avec ses quelques amis.

Le thé n’est pas la seule étiquette que les Anglais doivent à Catherine

C’est à elle qu’ils doivent le teatime. Le goût de Catherine pour ce breuvage est devenu à la mode à la cour royale, se propageant dans les cercles aristocratiques, puis dans les classes les plus aisées. Catherine serait à l’origine de l’utilisation de plats en porcelaine aux repas pour remplacer ceux en argent et en or qui refroidissaient rapidement les aliments. La porcelaine coutait très chère à cette époque, et elle faisait partie de sa dot.

Surnommée la première « Drinking Tea Queen », elle introduira la compote d’oranges /marmelade. Les Anglais l’appellent à tort marmelade qui veut dire en portugais Pâte de coings qui avait déjà été introduite en Angleterre en 1495. La légende raconte que Catherine se faisait expédier des oranges. Celles qui étaient endommagées par le voyage étaient transformées en compote. La reine offrait des oranges aux personnes qu’elle appréciait. Si elle vous servait la compote, c’est que vous n’aviez pas l’heur de lui plaire !

L’utilisation des couverts fut une autre grande révolution culturelle et sociale que cette reine introduisit sur les tables anglaises. La fourchette ne servait qu’à découper et servir la viande.  Catarina a montré comment l’utiliser à table.

Elle aimait la musique. Elle serait également l’instigatrice du premier opéra italien écouté par les Anglais.

 D. Catarina est également associée au gâteau que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de cupcake.

A influencé la façon de s’habiller en portant la jupe courte. Pas encore la mini-jupe de Marie Quant ! A cette époque, une jupe courte était au-dessus de la cheville et Catarina a scandalisé la cour d’Angleterre pour avoir montré ses pieds. Pour monter à cheval, elle portait des tenues d’hommes.

Sous le règne de Charles II, les Anglais ont conquis la ville de New Amsterdam aux Hollandais, changeant son nom en New York. L’un des principaux quartiers de la ville a été nommé Queens, venant de « reine », en l’honneur de Catarina.

Quels thés buvait Catherine de Bragance ?

Probablement du thé vert, car on sait que le thé noir fut populaire en 1720.

catherine-de-bragance
Catherine de Bragance-Portugal (1638-1705)
Nous contacter au préalable pour la publicité. Photo (C) RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Hervé Lewandowski

Elle a été enterrée au monastère des Jerónimos et son corps fut ensuite transféré au panthéon de Braganças, au monastère de São Vicente de Fora. Catarina de Bragança a une statue au Parque das Nações, à Lisbonne, une réplique de la statue commandée pour le quartier du Queens, à New York.

Dans l’ensemble, Catherine de Bragance a été négligée en tant que figure royale dans la Grande-Bretagne du XVIIe siècle. Mais les Britanniques devraient l’honorer car ils lui doivent beaucoup.

(1)Il abandonna les négociations finalisa un contrat d mariage avec l’infante Marie-Thérèse d’Autriche. (2)

Source : Catherine fine teas – Agnes Strickland dans ses Vies des reines d’Angleterre,

Spread the love
     
   
     
   
PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.