close
Lorsque Photoshop rend plus belle

Lorsque Photoshop rend plus belle

2015-05-11Humeur1246Views1Comment
blogging

J’ai regardé cette vidéo-choc- c’est le mot- il y a quelques jours.  Elizabeth Moss, une pro du retouchage du studio new-yorkais Rare Digital Art, a travaillé avec des magazines comme VogueElleGQ et Vanity Fair. Elle a passé six heures sur le logiciel Photoshop à retravailler une seule photo. Regardez.   

 Photoshop ? Des fourches caudines ?

        

Les mannequins font rêver. Et pourtant souvent, ce sont des experts de Photoshop qui les rendent sublimes. A la fin du travail de retouche, elle est méconnaissable. C’est extraordinaire.  Je suis étonnée de la normalité du modèle, et surtout de ses défauts de base qui sont tout de même très importants et le résultat parfait. 

Qu’en dites-vous ? Je n’ai aucune envie de me faire photoshopped. Même si certaines photographies où je ne me trouve pas à mon avantage- je n’ai pas du tout une peau boutonneuse – car elle ne subit pas tous les produits chimiques que ces mannequins absorbent, ni la fumée ou autres toxiques-, parfois l’éclairage est trop agressif, ou la pose pas avantageuse.. –   se retrouvent à la poubelle. Pourquoi ne pas photoshopped ? Parce que je ne me reconnaîtrais plus. Quel intérêt de se transformer ainsi puisque ce ne sera pas soi ? Que la réalité ne changera pas !  Cela reste concevable pour une publicité de magazine qui ne peut montrer une réclame pour un produit cosmétique avec une femme qui a une peau acnéique et qui ne fait pas rêver.

Une autre question se pose : Une photographie doit- elle vendre une réalité ou une illusion ?

                              photoshop

Photoshop : tous les magazines l’utilisent ?

Psychologie Magazine, un très intéressante revue qui aide à croire en soi, a retouché la Une du numéro consacré à Florence Foresti. C’était elle qui l’avait révélé. Dans le numéro,  elle  se disait peu satisfaite de son physique mais qu’elle avait appris à composer avec.  Alors ? « On assume ça tout à fait », déclare le directeur de la rédaction de Psychologies, Arnaud de Saint-Simon, en soulignant que  « C’est une photo en gros plan, et on a gommé une ombre qui exagérait un peu le petit défaut qu’elle a sur le nez. Je ne pense pas que ça altère la sincérité qu’il y a dans ce journal, qui est fait de vraies gens»

  photoshop Meaghan kausman

                                                        Meaghan Kausman, un mannequin australien

Meaghan Kausman a effectué de jolies photographies très gracieuses pour Fella Swim, une marque de maillots de bain australienne, dirigée par le photographe Pip Summerville. Constatant quelques temps après que ses photos avaient été retouchées, Meaghan Kausman dénonce cette pratique mensongère. elle n’ a pas le culte de la minceur, elle fait du 38 et non du 34,  elle aime son corps ainsi.

Photoshop, vous êtes pour ou contre ?

C’est un débat qui court chez les photographes, mais aussi chez les blogueurs. J’avoue photoshopper quelques photos lorsqu’un objet me gène, une voiture, un passant, une plaque d’égout disgracieuse, un câble électrique, donner un peu de luminosité, parfois changer un coloris, donner un effet vintage… mais je m’arrête là.

Je sais que juste cela, c’est un peu travestir le réel. 

Et vous, adepte de Photoshop ?

Tags:Humeur
PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

1 Comment

  1. je trouve que c’est une tromperie. Tout à l’heure je voyais une pub avec Gisèle Grundchen; elle Est magnifique, cette fille mais là, pas un grain de peau , pas un pore, pas une marque, ni pli .. en fait, pas jolie parce qu’elle fait faux. et pourtant , elle l’est au naturel, sans doute

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.