close
Albert Camus, philosophe de l’absurde

Albert Camus, philosophe de l’absurde

albert camus

Écrivain, dramaturge, penseur, journaliste, militant, metteur en scène, essayiste, romancier, nouvelliste… Difficile de lui mettre une étiquette sur Albert Camus : il était beaucoup de personnes à la fois.

font-family: georgia, serif; Camus a endossé tous ces costumes avec talent 

Il fut – est encore-, un agitateur d’opinion et de conscience, souvent critiqué. Étudié au lycée, mais toujours pas à l’université ! J’apprécie Albert Camus depuis longtemps, il est toujours si actuel. J’aime sa manière de se mettre en question et de nous y soumettre. Son écriture courte et incisive me plait.

Hier, 7 novembre 2013, nous l’honorions pour son centième anniversaire. Et rien ou si peu. Pas de manifestation officielle, pas de partage culturel national.

Il y eut la commémoration de l’anniversaire de son Nobel en 2007, de sa mort en 2010. Google lui a rendu hommage en lui consacrant son doodle. C’est peu !

Albert Camus et le mythe de Sisyphe

mythe-de-sisyphe-camus
Gravure du mythe de Sisyphe

Le Mythe de Sisyphe est la première parution philosophique de l’auteur. Il met en avant deux problématiques qui lui sont chères, auxquelles les Hommes sont confrontés au quotidien : l’éternel recommencement et l’absurdité.

Sisyphe ayant offensé les dieux – surtout  déjoué Thanatos -, fut condamné par les Juges de l’enfer à faire rouler un immense rocher au sommet d’une colline, qui roulait jusqu’en bas lorsqu’il était près d’en atteindre le faîte. Et Sisyphe recommençait à nouveau, tel qu’Homère le raconte dans l’Odyssée.

Pour Camus, Sisyphe est condamné pour avoir défié les dieux. Ceux-ci pensaient le punir en lui faisant connaitre une frustration permanente car il espérait bien que cette pierre reste au sommet de la montagne ! Mais, Sisyphe ne le vit pas ainsi : il est heureux car il accomplit sa vie d’homme et continue à vivre ainsi. La vie même sans signification absolue, vaut la peine d’être vécue.

Le centenaire d’ Albert Camus

Le Point lui consacre un hors-série.

Il est aussi à l’honneur du 6 au 9 novembre au Théâtre du Jeu de Paume à Aix-en-Provence et le 5 décembre à Marseille au théâtre Rond où sera présenté une création de L’étranger – œuvre classée à la première place des « cent meilleurs livres du XXème siècle »- et deux œuvres théâtrales : Les justes –  décembre 2013- et Caligula au théâtre du gymnase à Marseille, en décembre. Trois spectacles pour fêter le philosophe.

La 23e édition du festival Lettres d’Automne de Montauban est consacrée à son œuvre et à son engagement littéraire.

timbres-albert-camusLa Guinée-Bissau, le célèbre en éditant des timbres de son centenaire.

Camus n’est pas très consensuel

« beau parleur ».. voilà les mots de Sartre pour parler de Camus.

         albert camus

Albert Camus, vu par sa fille Catherine

J’ai beaucoup apprécié l’album de sa fille Catherine que j’ai reçu à Noël 2009. Catherine Camus habite rue Albert-Camus, à côté du cimetière où repose Albert Camus, à Lourmarin, au cœur du Lubéron. Des photographies exceptionnelles, des textes sobres, des reproductions de lettres, de manuscrit et citations en exergue. En réalisant ce livre, elle souhaitait le faire découvrir à ses enfants et petits- enfants qui ne l’ont pas connu. Catherine et jean sont jumeaux. Albert Camus les avaient tendrement surnommés « la peste et le choléra ». Un trait d’humour parce qu’ils sont nés peu de temps après la parution de la peste.

Elle avait 14 ans le 4 Janvier 1960. Jour où une puissante Facel-Vega avec à son bord Janine et Michel Gallimard et leur fille Anne et Camus sur le siège avant droit, la place du mort ! Soudain, la voiture quitte la RN5, se fracasse contre un premier arbre et se disloque contre un second. Camus décède sur l’instant, Michel Gallimard 6 jour plus tard, les deux femmes sont indemnes. Cause de l’accident ? A l’époque la vitesse n’est pas limitée, selon les experts ils roulaient à 180… ou l’éclatement d’un pneu à grande vitesse.  Catherine et Jean n’ont pas appris directement la mort de leur père. Rien ne leur fut dit : Ils l’ont devinée aux pleurs après ce funeste coup de téléphone. Croyant bien faire, l’enterrement leur fut aussi épargnée.

Camus-album- catherine-camus

Elle décrit son père comme un être rassurant, juste, sévère, éthique, tendre, chaleureux, solaire, assez spartiate, pas dispendieux ( il aurait aimé Pierre Rahbi et « la sobriété heureuse »). Il aimait la vie. Il détestait le mensonge qu’il jugeait mortifère.

Pour Camus, la liberté est indissociable de la responsabilité, même tempérée par le respect humain. Il arguait que l’homme est responsable de lui-même et de ses actes. Nous faisons des choix et ceux-ci ont des conséquences. Il n’aurait pas aimé cette société où tout est de la faute des autres, de la conjoncture..

 Camus disait : « Ce qu’on ne peut pas changer, il faut juste en tenir compte mais pas se résigner ».

Il soutient aussi que sans les autres, nous ne sommes rien. Ses écrits tendent à aider les autres. Il croyait que même si le malheur prend tout, il y a une petite part de vous qu’il ne peut pas prendre et que si on donne, on reçoit. Et qu’en s’accrochant au positif, nous récolterons le positif.

Camus-et-sa-fille-catherine
Camus et sa fille Catherine

Antimarxiste et anti-hégélien, Camus a aussi été proche de certains milieux anarcho-syndicalistes. Non récupérable par la droite ou la gauche, sa posture était morale et intellectuelle. 

Albert Camus souhaitait la reconnaissance du vote blanc.  ans plus tard, il n’est toujours pas reconnu !

Il était non violent, contre la guerre. Il partagera avec Gandhi une approche strictement non-violente et anti-autoritaire. Il trouva in fine en Gandhi la solution à son anxiété. Deux jours après la destruction d’Hiroshima et Nagasaki, Camus sera le seul à dénoncer ouvertement dans Combat, la barbarie humaine. Ce qui lui vaudra des critiques : Pour certains, il ne serait  qu’un intellectuel en chambre, un idéaliste ; il estimait seul contre tous que la fin ne justifie jamais les moyens.

Camus fut aussi un homme à femmes

Belle gueule de cinéma, sa joie de vivre et sa gouaille, son éternelle cigarette au coin de la bouche font de lui un séducteur. « Le charme, c’est une façon de se faire répondre oui quand on n’a rien demandé écrit-il dans « La chute ».

Camus a eu une vie amoureuse remplie, voire agitée. Séparé de Simone Hié, sa première épouse, il rencontre Francine Faure jolie mathématicienne et pianiste de talent, qui devint sa femme en 1940 ; ils eurent deux enfants.

albert-camus-Simone-Hié
Simone Hié  (1914-1970)
albert-camus-francine-faure
Francine Faure, épousée en 1940

L’année de sa mort, il a 4 femmes dans sa vie : Maria Casarès, Francine, Catherine Sellers et Mi – Mette Ivers illustratrice française pour la jeunesse-, sa dernière maîtresse en titre.(1)

Ses amours en pointillés et tumultueuse avec Maria Casarès sont bien connues du public qui s’émerveillent avec la lecture des lettres. 865 au total avec les télégrammes et les bristols, datés de juin 1944 au 30 décembre 1959. Ils se sont tant aimés.  Le jour même du D-Day, le 6 juin 1944, Albert et Maria deviennent amants. Il est certain que cette liaison public n’arrangea pas la dépression de Francine.

albert-camus-Maria-casarés
Maria Casares                                                                                                     
Mette-ivers-albert-camus
Mi, Mette Ivers

Depuis quelques semaines, j’avais envie de revisiter Camus. L’occasion est trop belle de me fixer un challenge–Camus.

Que lire ou relire d’emblée pour entrer de plain-pied dans l’œuvre et la pensée de Camus ? 

  • >Le Premier Homme, livre posthume dont le manuscrit, non terminé, a été découvert sur le siège de la voiture dans laquelle il trouva la mort en 1960 et qui fut édité en 1994, sur l’initiative de sa fille.
  • La chute: son dernier roman
  • L’envers et l’endroit : son premier livre écrit à l’âge de 22 ans, recueil de cinq essais
  • L’exil et le royaume : recueil de nouvelles que je n’ai jamais lu
  • L’homme révolté : Essai majeur de son œuvre
  • Noces
  • Une pièce de théâtre – j’aime moins ce genre littéraire : le Malentendu.

albert camusalbert camusalbert camusalbert camus

albert camusalbert camusalbert camus

Qui veut m’accompagner dans cette redécouverte ? Une suite dans une prochaine chronique..

Photographies: Sisyphe roulant sa pierre-  Simone Hié, Francine et Albert Camus- Maria Cavarès- Catherine Sellers

(1)Les «Cahiers de L’Herne» dévoilent un écrivain intime de Olivier Todd

 

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.