close
La Traviata et Mozart renforcent le système immunitaire

La Traviata et Mozart renforcent le système immunitaire

L’adage dit que la musique adoucit les mœurs. Mieux encore, William Shakespeare écrivait « La musique est l’aliment de l’amour. »

La musique a un effet positif sur l’homme

Elle peut réduire le stress, favoriser la détente. La musique fournit une distraction de la douleur, améliore les résultats de la thérapie clinique. Elle rend aussi plus performant : Les thérapies de Tomatis sont reconnues dans le monde entier. La musique de Mozart a sans doute des effets thérapeutiques et stimulants.

Jeudi 19, je vais au MET de New York assister à la Traviata avec Natalie Dessay ! Hélas, pas à NY mais grâce à Kinépolis et sa saison «  l’opéra au cinéma». Je me réjouis car j’adore Violetta.. et le chœur des Bohémiennes que nous avons travaillé dans ” mon ” chœur féminin.. Une jolie madeleine.

Et en synchronicité, je découvre une nouvelle recherche publiée dans Journal of Cardiothoracic Surgery du 23 mars 2012 démontrant que la musique peut réduire le rejet des transplantations cardiaques chez la souris en influençant le système immunitaire.

La musique dope le système immunitaire

Masateru Uchiyama – Est-il de la famille Uchiyama qui fournit le meilleur thé vert, le plus riche en catéchines dont les amis de Filleainée qui séjournent à Montréal se chargent de me ravitailler ? – et son équipe du Department of Cardiovascular Surgery, Juntendo University Hospital, Tokyo, Japan ont exposé des souris ayant subi une transplantation d’un cœur à trois types de musique -de l’opéra avec La Traviata, du classique avec Mozart, et le New Age avec Enya ou l’un des six différentes fréquences sonores pendant 7 jours. Ils ont en outre crée un groupe de souris qui ont été exposées à la musique de Verdi pendant 7 jours avant la greffe et la perforation tympanique. Oui, cela n’est pas très correct vis-à-vis des animaux, même des souris..

Les résultats sont sans appel : les souris ayant écoutés – ou entendus ? -la Traviata et/ou Mozart, ont survécus beaucoup plus longtemps sans rejet (26 jours versus 11 jours).

Les souris « nourries » à La Traviata et/ou Mozart avaient des taux plus faibles d’interleukine 2 et d’interféron gamma, des substances favorisant la réaction inflammatoire, tandis que les interleukines 4 et 10, ayant l’effet inverse, ont été retrouvées à des doses plus élevées que les autres. lymphocytes T régulateurs, cellules capables d’inhiber divers phénomènes immunopathologiques.

Le temps viendra où les chirurgiens et les réanimateurs feront des prescriptions d’opéras ? Un Festival Mozart pour le foie du 6 ! Un festival de Bayreuth pour la hanche du 12 ! En tout cas, aucun effet secondaire à redouter.

Et je me réjouis de voir La Traviata avec Natalie Dessay .. Si en plus, cela stimule mon système immunitaire..

« Ô privilège du génie ! Lorsqu’on vient d’entendre un morceau de Mozart, le silence qui lui succède est encore de lui. » Sacha Guitry

 Photographies: Partition du Köchel  n° 1, tiré du recueil de Nannerl

Source: Auditory stimulation of opera music induced prolongation of murine cardiac allograft survival and maintained generation of regulatory CD4+CD25+ cells- Masateru Uchiyama, Xiangyuan Jin, Qi Zhang, Toshihito Hirai, Atsushi Amano, Hisashi Bashuda and Masanori Niimi

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.