close
Est- ce l’enfance qui fait le grand tyran ?

Est- ce l’enfance qui fait le grand tyran ?

Je suis triste de voir qu’en 2011, les droits de l’Homme soient bafoués par les faits d’autres hommes, que des dirigeants de pays dénient, avec un aplomb et une violence incroyable, la personne humaine, que des tyrans soient autant dénués de conscience du mal qu’ils infligent à tout un peuple et qu’ils soient aidés par d’autres hommes, à exterminer, violer, tyranniser, asservir, emprisonner, persécuter … à grande ou petite échelle, que le grand respect de la Vie de toute la Création soit piétiné, que «  Tu ne tueras point » principe d’éthique universelle semble oublié.

I-have-a-dream-Martin-Luther-King

Je m’essaie à comprendre leur psychologie et le pourquoi de la bestialité. Je ne cherche, ni ne trouve d’excuses à tous ces despotes, ces dictateurs de tous pays dont nous avons de beaux spécimens en action en ces temps troublés en Libye, en Egypte, en Irak.. et ailleurs, ni à tous ces criminels.  

En tout dictateur sommeille un enfant martyrisé

Tout dictateur fut un enfant humilié qui pour survivre a dû se nier,  refouler son ressenti douloureux. Ce vide intérieur empêche à leurs qualités innées de compassion de se développer : Détruire des vies, faire souffrir, massacrer, réduire en esclavage ne leur posera alors aucun problème de conscience.

Nous ne naissons pas prédestinés : Pol Pot, Hitler, Staline, Mussolini et consorts ne sont pas nés persécuteur. On a peine à imaginer mais ils furent de jolis et tendres bébés ..

Le cerveau d’un enfant se développe dans les premières années et ce qu’il subit, en bien et en mal, laisse des traces indélébiles. Le cerveau garde la mémoire émotionnelle et corporelle des mauvais traitements. La violence, la haine sont importées de notre berceau.

enfant-martyr

« Tout dictateur fait subir à son peuple les sévices qu’il a lui-même enduré». (1)

Voyons le cas de l’enfant Staline  (cela demande un certain effort). Il voit le jour après trois enfants mort-nés, son père aviné, colérique, imprévisible, le bat comme plâtre dès son plus jeune âge. Il est facile en revanche, d’envisager qu’ il fut terrorisé par ce père violent et craigne qu’il ne le tue à chaque raclée. Il souffrit toute sa vie d’un complexe de persécution qui le poussa à supprimer toutes les personnes qui étaient susceptibles de lui porter un coup fatal lorsqu’il détient le pouvoir absolu.

Mao fut poussé par son père professeur tyrannique,- selon certaines sources, son père serait un paysan pauvre, ou riche ??-  à étudier, à ingérer des connaissances, sous les coups. Devenu maître de la Chine, il fut le grand éducateur du prolétariat, il attachait un grand prix à la culture chinoise (2), l’école fut encadrée par les comités du Parti, l’action éducative dirigée par le marxisme, au prix de quelques 70 millions de morts (plus que Hitler et Staline réunis ! Bien triste record  )

Ceauscecu est né dans une famille pauvre, il vécut avec ses dix frères et soeurs dans une seule pièce. Une de ses exactions fut d’obliger les Roumaines à avoir les enfants qu’elles ne désiraient pas.

Les émotions liées à la colère déniée durant l’enfance se transforme en haine meurtrière.

Jonathan Pincus, Président émérite du département  de neurologie de l’Université de Princeton, a publié dans «Bases Instinct : What makes killers kill ?»2001  les résultats d’une étude faite sur des grands prédateurs américains. Ce que l’on peut en conclure, c’est que l’on vit comme on a été élevé. Toute biographie est le reflet de la façon dont la personne a été entourée.

maman-gorille-qui-allaiteLes Bonobos sont des chimpanzés nains dont 99% du capital génétique est commun avec les humains. Maman Bonobo ne frappe jamais ses bébés. S’ils font des bétises ou se mettent en danger, elle les ramène doucement dans le droit chemin. Ce ne sera que lorsqu’ils seront adolescents ou adultes qu’elle pourra les attaquer .. et seulement lorsqu’ils menacent les plus jeunes. Est- ce le 1 % de patrimoine génétique que nous avons en propre qui code l’aptitude à frapper, humilier notre progéniture ?

Un des moyens d’apprentissage de l’enfant est l’imitation : frapper un enfant, c’est donc le conditionner à agir de même.  Le geste de frapper n’est pas inné. 

Lire aussi la chronique: « Du côté des enfants «   

Sources: (1) Alice Miller  (2) Mao Zedong

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.