close
La vitamine D ajoute des jours de vie

La vitamine D ajoute des jours de vie

soleil vitamine d

Je suis une fille de l’été. J’adore le soleil.

Vitamine D et immunité

Les scientifiques sont sûrs que cette vitamine liposoluble joue un rôle important dans le fonctionnement de notre système immunitaire

publicité-vintage-produit-solaire

La vitamine D existe sous deux formes : la D2 ergocalciférol et la D3 cholécalciférol. La vitamine D3 se retrouve dans les graisses animales et la vitamine D2, dans certains végétaux et en faible quantité. La vitamine synthétisée dans la peau par les rayons UV du soleil est uniquement de la vitamine D3 et elle est environ deux fois plus efficace que la vitamine D2.  Les rayons ultraviolets sont responsables de la synthèse de vitamine D.

Selon un article du New England Journal of Medicine, la majorité des personnes vivant en Amérique du Nord souffrent d’une carence en vitamine D liée à une exposition solaire limitée. L’institut de veille sanitaire a montré en 2012 que plus de 80% des Français ont un déficit en vitamine D (1). Depuis 40 ans, les dermatologues et l’Organisation Mondiale de la Santé recommandent de ne pas s’exposer à la lumière directe du soleil. « Une protection solaire d’indice 8 absorbe 92,5% de ces rayons. Ainsi, cette protection correctement appliquée diminue la capacité de synthèse de vitamine D de 92,5%. De même, cette capacité diminue de 99% avec une protection d’indice 15. Certes il a été montré que les protections solaires ne sont pas correctement appliquées. Le problème est que désormais les gens utilisent des protections solaires d’indice 45 qui, même mal appliquées, diminuent la capacité de synthèse de vitamine D par la peau de 99% » précise le professeur Michael Holick, professeur de Médecine, Physiologie et Biophysique à l’école de médecine de l’université de Boston (Massachusetts). Il conseille une exposition entre 10 et 15 minutes des bras et des jambes, ou de l’abdomen et du dos si vous êtes en maillot de bain, et cela 2 à 3 fois par semaine.  

« Plus le taux de vitamine D est bas et plus le risque de cancer est élevé »

Le docteur Brigitte Houssin affirme cela. (2) Les cellules cancéreuses possèdent des récepteurs à la vitamine D.

Il a été montré expérimentalement que la vitamine D diminue la multiplication des cellules cancéreuses, réduit le risque d’association de ces cellules en diminuant l’angiogenèse, peut empêcher la transformation des cellules précancéreuses en cellules cancéreuses.


Mais me direz-vous : et le mélanome ?

Les UV représentent 5% des rayonnements, les UVB – ceux qui donnent les coups de soleil- 3% des 5%. Nous ne savons pas nous protéger du reste des rayonnements comme les infrarouges, eux aussi cancérigènes.  L’érythème cutané est le signe que les défenses de la peau sont complètement débordées. Elle offre une protection contre le cancer, y compris au niveau cutané mais jusqu’à un certain point ! Lorsque le bouclier offert par la vitamine et les défenses antioxydantes est dépassé, le rayonnement solaire entraîne des lésions cellulaires au niveau de la peau. Donc raison garder, comme d’habitude ! Rester alangui(e) toute la journée à se rôtir recto verso est une aberration.

peau-soleil-vitamine-D-cancer

La vitamine D peut plus ! Le professeur Howard Amital de  la Tel Aviv University‘s Sackler Faculty of Medicine a découvert que son manque pouvait accroître le risque de mortalité chez les patients en soins intensifs. L’étude, publiée dans la revue QJM- An International Journal of Medicine- montre des résultats tendant à confirmer qu’elle améliorerait leurs chances de survie. 130 patients âgés de plus de 18 ans admis dans une unité de soins intensifs ont été divisé en deux groupes en fonction de la concentration en vitamine D : ceux qui avaient 20 nanogrammes ou plus de la vitamine – le montant défini comme l’Institut national de la santé comme suffisante – et ceux  carencés en vitamine D sur la base des mêmes critères. Au total, 107 patients ont souffert de carence en vitamine D. Les patients avec un niveau suffisant de vitamine D ont survécu en moyenne 8,9 jours de plus et leur numération lymphocytaire était bien meilleure. « Les premiers résultats indiquent que la concentration de la vitamine D peut être un indicateur de la survie » ajoute le professeur Amital

 « Mais n’attendez pas d’être en réanimation ou seulement en mauvaise santé pour à prendre de la vitamine D » suggère-t-il. «  Elle semble améliorer la fonction du système immunitaire de nombreuses façons, et il devient clair que cela a un impact sur la santé globale et le bien-être. »

publicité-vintage-tartan-produit-solaire
   
« Mais même si les cieux sont gris ce printemps, les suppléments auront les mêmes avantages » explique  le professeur Amital.  Une étude réalisé par  Michael Holick a montré que « si une personne s’expose en maillot de bain à ce que nous appelons 1 dose érythémateuse minimale (dose donnant une couleur rose clair à la peau 24 heures après l’exposition au soleil), cela équivaut à la prise de 15000 à 20000 UI de vitamine D3. Pour un adulte blanc, cela revient à s’exposer au soleil sur la plage, en juin, à midi, durant 10 à 15 minutes. Le corps a une grande capacité à fabriquer de la vitamine D. Ce qui est intéressant, c’est que la lumière du soleil détruit tout excès de vitamine D que le corps fabrique, il ne peut donc jamais y avoir d’intoxication à la vitamine D suite à une exposition solaire. » (4) 

J’ai choisi, je préfère fabriquer ma dose de Vitamine D. Vous pouvez opter pour une cuillère d’huile de foie de morue… Heureusement, il y a mieux aujourd’hui, toujours pas très goûteux, mais moins désagréable. Il est recommandé généralement de prendre entre 1000 et 2000 UI par jour. Ce à quoi je m’astreins en hiver, vivant dans une région fort dépourvue de soleil (20 gouttes de Dédrogyl (3) chaque lundi au cours d’un repas). Rappelons qu’il n’est pas possible d’obtenir de la vitamine D via l’exposition au soleil en France entre les mois de novembre et d’avril environ pour une question de longueurs d’onde. Alors, je m’envole vers des cieux plus cléments pour la bonne cause. La fin justifie les moyens..

 SOURCES: Cana Ray of Sunshine Help the Critically Ill?   (1) Vernay M. et al. Vitamin D status in the French adult population: the French Nutrition and Health Survey (ENNS, 2006-2007). Usen, invs, Avril 2012.(2) source + Ligue contre le cancer  (3) Il est nécessaire de consulter son médecin (4) vitaminDHealth.org Dr. Michael F. Holick on Vitamin D – Lire l’excellent dossier sur le sujet de Lanutrition.fr  

Photographie: Pub Vintage pour suntan lotion;)

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.