close
Anniversaire de la libération d’Auschwitz

Anniversaire de la libération d’Auschwitz

auschwitz-camp-de-concentration

Auschwitz, notre devoir de mémoire

Chaque 27 janvier est l’occasion de commémorer le jour de la mémoire de l’Holocauste et la date de la libération du camp d’Auschwitz par les troupes soviétiques. Les sirènes d’Auschwitz retentiront à nouveau à 12 h, pour marquer le début des cérémonies.

camp-de-Auschwitz-entrée

Auschwitz-Birkenau, le plus grand et le plus meurtrier de tous les camps d’extermination et de concentration nazis

Triste record ! Il est est le seul à avoir été préservé tel qu’il a été abandonné par les Allemands en fuite devant l’Armée rouge. Les enceintes, les barbelés, les miradors, les baraquements, les potences, les chambres à gaz et les fours crématoires, les 300 baraquements qui s’étendent à perte de vue sur un terrain de près de 200 hectares continuent à horrifier les visiteurs. Entre le four crématoire et le baraquement des expériences se dresse le “Mur Noir”, où les gardes SS exécutèrent des milliers de prisonniers. En 2012, 1 405 000 personnes ont visité le musée qui rivalise avec la Tour Eiffel en nombre de visiteurs. Selon des recherches historiques, de 1940 à 1945, 1,1 à 1,5 million de personnes – dont de très nombreux Juifs – furent systématiquement affamées, torturées et assassinées dans ce camp, qui avec Hiroshima, est devenu un symbole de la barbarie du XXè siècle.

Dès la mi-janvier 1945, l’armée soviétique approchait du complexe de camps d’Auschwitz, les SS commencèrent à évacuer Auschwitz et ses camps satellites.                   auschwitz-papiers-des-juifs-internés-au-camp

La libération d’Auschwitz.. enfin

Lorsque les troupes soviétiques libérèrent Auschwitz le 27 janvier 1945, ils trouvèrent des survivants dans un état effrayant. Ils découvrirent en même temps 836.525 vêtements féminins, 348.820 vêtements masculins, 43.525 paires de chaussures ainsi qu’un nombre incroyable de brosses à dents, miroirs et autres effets personnels. 460 prothèses et 7 tonnes de cheveux humains provenant des victimes gazées. Ces cheveux humains étaient achetés 50 pfennig/kilo par la société allemande “Alex Zink” (établie en Bavière) pour la réalisation de vêtements…  Auschwitz-arbre-mémoire-du-camp-entrée

J’ai une affection pour les arbres, témoins de notre histoire. A l’entrée du camp, un chêne veille encore, observateur et témoin silencieux et impuissant des peurs et terreurs des déportés et des atrocités qu’endurèrent les 1,3 millions d’innocents.« Mes racines poussent dans une terre de sang, de terreur, de génocide. Je suis un arbre qui participe au devoir de mémoire… ». (1)

Je reprends les belles paroles que Romano Prodi prononça au Forum International sur l’Holocoste à Stockholm, le 27 janvier 2000

« Journée du souvenir pour se remémorer les six millions de Juifs, hommes et femmes, vieillards et enfants, exterminés dans les camps en raison de leur naissance et de leur foi.

Journée du souvenir pour se rappeler tous ceux qui, en raison de leur origine, de leurs opinions politiques ou de leur comportement différents, partagèrent le sort de ces six millions de Juifs.

Journée du souvenir pour rendre hommage à ceux qui, au risque de leur vie, osèrent protéger et sauver les persécutés.

Journée du souvenir – qui, je le souhaite, mobilisera sans cesse davantage les jeunes dans les écoles – parce que, et je cite les paroles du prix Nobel Josip Brodsky, « en défiant l’horreur, l’amnésie, la cécité morale, nous devons continuer à dire : cela est arrivé ».

William Brasse photographe du camp d’Auschwitz

Je souhaitais aussi rendre un hommage particulier à William Brasse, décédé le 23 octobre 2012. Arrêté le 31 août 1940, envoyé au camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, il devint le photographe du camp. Il indiqua avoir photographié de 40 000 à 50 000 détenus entre 1940 et 1943, envahi d’une grande honte face à ces gens morts de peur qu’il devait prendre en photo. Il devait fixer aussi sur la pellicule, les expériences médicales de Josef Mengele, notamment les stérilisations qu’un médecin juif et des détenus effectuaient sur les femmes. Mais s’il avait refusé, il aurait été un homme mort. Brasse devait aussi tirer le portrait des S.S. Ses clichés montrent des humains terrifiés, des victimes d’expériences et des S.S détendus. Il n’a plus tenu un appareil à photo à sa libération.(2)

  

En cette journée du mémoire, je vais revoir La Liste de Schindler (Schindler’s List) réalisé par Steven Spielberg, inspiré du roman éponyme La Liste de Schindler de Thomas Keneally sur Oskar Schindler, qui réussit à sauver environ 1 100 Juifs promis à la mort dans le camp de concentration de Płaszów.

Mieczyslaw Pemper, dit Mietek, le rédacteur de la liste de Schindler est mort à l’âge de 91 ans, le 7 juin 2011. En mars 1943, prisonnier, il fut affecté au service d’Amon Göth, le commandant du camp de travail forcé de Plaszow, à Cracovie. C’est là qu’il s’est lié avec l’entrepreneur Oskar Schindler avec qui il a rédigé une liste de quelques 1.200 Juifs internés dans le camp et que Schindler voulait faire travailler dans ses usines d’émail et de munitions.

 

« Celui qui sauve une vie, sauve le monde entier ». La Liste de Schindler est une œuvre de fiction qui raconte une histoire authentique, centrée sur l’espoir, sur le besoin de reconnaître chaque personne dans ce qu’elle a d’unique.

Nous pouvons espérer de l’Homme. « Comme les Pyramides ou l’Acropole, Auschwitz est le fait, est le signe de l’homme. »

Photographies du Figaro- Crédits photo : Wojtek LASKI/KEYSTONE-FRANCE/KEYSTONE France

Lire peut-être: « Auschwitz, l’impossible regard » de Fabrice MidalViktor Frankl: Nos raisons de vivre.. entre autres

Sources : Auschwitz –mémoire juive et éducation – (1) les arbres nous racontent l’histoire– article du Figaro du 26/11/10 -(2) Photographe de l’horreur

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.