close
Une histoire de hauts talons

Une histoire de hauts talons

2015-05-20Humeur1706Views2Comments
chaussures-talonshauts-kanako

Mon amie précieuse MCL – RDV sur son délicieux blog Ultimate Glance , s’offusque dès poltron minet : Cannes scandale des chaussures de ville ou pire au lieu de stilettos sur red carpet : le dress code ne précisait k tuxedos et tenues de soirée. Voyez vous même

Point de talons hauts à Cannes ?

Je partage son agacement. Je suis étonnée par ce manque d’élégance : arborer pour un évenement des plus glamour de la Croisette et d’ailleurs, des sandales à talons compensés.. Rien qu’à l’idée, j’en frémis. Louboutin doit s’étrangler.

Hier tous les magazines titraient : Le Festival est accusé d’interdire le port de chaussures plates lors de la montée des marches. Et l’actrice dont j’ai oublié le nom, de s’insurger :  «On nous fait croire que les hommes et les femmes sont égaux…», a-t-elle lâché dans un soupir, avant d’ajouter: «Il est important de comprendre que les femmes ne sont pas des objets.» J’ai des difficultés à lier les talons hauts et l’égalité des sexes. Est-ce le même concept que celui de la guerre contre l’épilation ? 

Les hauts talons et moi

Je suis une fan de chaussures. J’en ai un dressing rempli, classées dans leurs boites avec une photographies qui me permet de les choisir rapidement. Et ce ne sont que des chaussures à talons. Je ne me vois pas sortir sans talons hauts. Je ne peux marcher avec des chaussures plates. Si j’ai bien une paire de ballerines Vivier achetées pour faire comme tout le monde mais que je ne mets qu’exceptionnellement. Pourtant elles sont magnifiques.

              ballerine-plates-roger-Vivier

Porter des talons hauts est pour moi, pour me faire plaisir et ne réponds pas à un diktat, sinon le mien. Si la chaussure est de qualité, la marche est aisée -je suis même capable de courir mais je le fais peu car ma maman m’a appris qu’une femme élégante ne courait pas.. Oh ! flûte ! Je réponds à une injonction antiféministe ! 

Porter des talons hauts est très élégant. C’est ma vue de l’élégance : Le mollet galbé, le pieds mis en valeur, la silhouette transcendée. 

Mal de dos, mal de pieds.. Non, jamais. Je bichonne énormément mes pieds, je l’avoue. Et que je n’achète que des chaussures de bonne facture, avec une excellente courbure. Ma hauteur de talon idéale étant sept centimètres. C’est aussi une histoire de patin (la hauteur situé à l’avant du talon).

 angelina-jolie-talons-hauts-sur-la-red-carpet la-duchesse-de-cambridge-en-talons-hauts

Il est fréquent, en particuliers à mon travail, que l’on me demande comment je fais pour marcher toute la journée avec des talons… Point de mérite, ni d’entrainement opiniâtre.. Je suis née sans doute avec des talons hauts.  

J’affirme ma liberté : porter des talons me va mieux, je me sens mieux, même pour escalader les Pyramides.

Point de jugement face à celles qui n’aiment pas et qui préfèrent le plat.  Inès de la Fressange, une de mes muses, est d’une élegance folle avec ses ballerines, je la trouve magnifique. Audrey hepburn portait des chaussures plates le plus souvent. Chacune a son style.

Et voici,  mes petites dernières.

                      jimmy-choo-talons-hauts

J’ai une petite requête : ne nous dites plus que nous obéissons à des oukases de séduction, ni que des talons hauts cela fait vulgaire – cela peut, évidemment selon la tenue-, qu’une femme est plus élégante en chaussures plates, plus féministe, moins ceci, moins cela.. Chacune a ses bons choix. 

Je porte des talons hauts et j’aime ça. Et, vous ? 

Lisez aussi l’article de Dominique Mallié : Causons talons ! dans l’e’xcellent blog Chic j’ai cinquante ans

Tags:Humeur
PLK de Noétique

PLK de Noétique

Je suis une yogini en mode Deepak Chopra, Christophe André, Jackie Kennedy, Gwyneth Paltrow, une grande fille en talons hauts, glam et moderne, bien dans sa tête et son corps. Curieuse, orthorexique et gourmande, foodista, passionnée de yoga, de Pilates, addict au thé vert japonais, à l'affût des nouveautés de produits de beauté bio.

2 Comments

  1. Absolument d’accord les chaussures au festival alors que ces dames nous font rêver avec leurs tenues c’est loin d’être le cas avec leurs chaussures . Quel dommage ! Comme si elles étaient maquillées sans rouge aux lèvres !
    Jeune et coiffeuse à Paris j’étais TOUJOURS en talons même pendant les grèves de 1968 ou je traversais Paris à pieds et une journée debout. Même si je n’étais qu’apprentie la fatigue était bien là quand même
    J’irai lire le billet de MCL
    Belle journée

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.