close
#SmearForSmear, le hashtag qui incite au dépistage du cancer de l’utérus

#SmearForSmear, le hashtag qui incite au dépistage du cancer de l’utérus

2015-02-021240Views

bisous-rouge-à-lèvres-partout-sur-le-visageLe nouveau défi : un selfie avec du rouge à lèvres qui bave, pour rappeler aux femmes l’importance du frottis cervical afin de lutter contre le cancer du col de l’utérus ainsi qu’à récolter des fonds pour la recherche contre ce cancer.

Cette opération  a été lancée par Jo’s Cervical Cancer Trust, le 25 janvier 2015.

Pourquoi ce choix ?  Le hashtag  #smearforsmear veut dire dans sa  traduction littérale   « étaler son rouge à lèvres pour un frottis»

Le principe ?  Faire une photo de soi avec un maquillage volontairement raté et, comme pour le Ice Bucket Challenge, nominer les personnes – hommes ou femmes –que l’on invite à  faire la même chose.

Le mannequin Georgia May Jagger -la fille de Mike Jagger- a posté le 27 janvier, un selfie où elle apparait avec son rouge à lèvres à la Joker dans Dark Knight, sur son Instagram en nominant ses copines @sukiwaterhouse @caradelevingne @jasminebydesign. Depuis, plus de 1500 photos ont été Instagram posté sous le hashtag.

                       cara-delevingne-Cervical-Cancer-Campaign-#smearforsmear

Cervical Cancer Campaign #smearforsmear @JoTrust I nominate @sukiwaterhouse @caradelevingne @jasminebydesign  

Le frottis cervical doit lui être réalisé tous les 3 ans dès 25 ans. C’est un examen simple et indolore à réaliser chez son gynécologue. Pourtant, 40% des femmes n’en feraient pas régulièrement

En France, on estimait le nombre de nouveaux cas en 2012 à 3028, et à 1102 le nombre de décès. En France, il serait la 11ème cause de cancer chez les femmes. 

Les Papillomas virus sont responsables de 70% des cancers du col. Selon le professeur Henry C Kitchener (1), dans un article paru dans le BMJ British Medical Journal en septembre 2014, environ 80% des femmes sexuellement actives sont infectées par des HPV à un moment donné de leur vie et 10 à 20% d’entre elles développeront une infection persistante qui peut entrainer  un cancer du col de l’utérus. 

La vaccination est  recommandée en France chez les jeunes filles âgées de 11 à 14 ans, avec un rattrapage jusqu’à 19 ans révolus. La vaccination contre le HPV de type 16 et 18  réduira les décès liés au cancer du col et celle contre le HPV de type 6 et 11,  les condylomes. La vaccination ne dispense pas du dépistage.

   

Aujourd’hui, nous avons le devoir d’avoir notre rouge à lèvres qui dépasse. La vaccination ne protège pas à 100%, mais le dépistage précoce d’un cancer est primordiale.

  1. (1) Henry C Kitchener
  2. , professor and chair of gynaecological oncology
  3. Gemma L Owens, academic clinical fellow in obstetrics and gynaecology
PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.