close
J’adore les verbes défectifs

J’adore les verbes défectifs

2022-10-21ConjugaisonGrammaire665Views1Comment
verbes-defectifs

Quels sont les verbes défectifs ? L’adjectif défectif existe depuis le XIVe siècle ; à l’époque il signifiait « défectueux ». C’est depuis le XVIIesiècle qu’on trouve dans la locution nominale verbe défectif où il signifie « auquel il manque certaines formes » ou « dont certaines formes sont inusitées ». Ils sont une soixantaine. Il est possible de les classer en verbes qui se conjuguent qu’à la troisième personne et ceux qui ne se conjugue que dans certains temps.

Verbes défectifs tombés en désuétude

Qui emploie encore ces verbes ? Certains sont pourtant très beaux, sonnant agréablement à l’oreille.

  • Bienvenir : Accueillir favorablement quelqu’un du fait qu’il vient au bon moment, ne se conjugue pas.
  • Chaloir :  Importer, dans le sens d’être important ; faire attention,  s’emploie uniquement au présent de l’indicatif, à la 3éme personne du singulier « Point ne m’en chaut.»
  • Issir : sortir. Il ne s’emploie plus qu’au participe passé dans l’expression être issu de.
  • Portraire : représenter une personne au crayon ou à la peinture, se conjuguer comme distraire.
  • Rentraire : Réparer (une déchirure), ravauder, repriser. Il ne se conjugue pas au passé simple, au imparfait du subjonctif
  • Béer : Ouvrir tout grand la bouche, qui n’existe qu’en participe, et infinitif. « Avoir l’esprit ouvert n’est pas l’avoir béant à toutes les sottises.» Rostand
  • Courre : Poursuivre une bête
  • Semondre : Inviter, convoquer à une cérémonie, à une assemblée ou réprimander

Quelques verbes défectifs utilisés aisément

  • Clore, éclore, enclore, déclore : A indicatif : je clos, tu clos, il clôt.. mais pas nous, ni vous..ils closent . Clore ne se conjugue pas à l’imparfait, ni au passé simple, ni à l’imparfait du subjonctif d’ailleurs.
  • Faillir : Les conjugaisons au présent et à l’imparfait existent mais ne son plus usitées, et n’a pas de formes impératives
  • Pouvoir n’a pas de formes impératives.
  • Distraire, extraire, soustraire, retraire et traire, se conjuguent tous sur le même modèle, n’ont pas de passé simple et d’imparfait du subjonctif. Impossible d’écrire «Il distraya ses enfants», ni «Il les distrayit» .
  • Paître ne se conjugue qu’au présent ( je pais..), imparfait ( je paissais..), futur (je paîtrai..), au présent du subjonctif ( que je paisse..) et au présent du conditionnel ( je paîtrais..)
  • Accroire et quérir n’existent qu’à l’infinitif.
  • Falloir : On ne dit jamais « je faus » ! On l’emploie à la troisième personne uniquement (il fautil fallaitil faudra, il aura fallu, il faudrait, il aurait fallu, qu’il faille, qu’il ait fallu, qu’il fallût, qu’il eut fallu…) et n’existe pas non plus à l’impératif. « Il faut que tu déclares tes revenus »
  • Jamais vous ne verrez « je pleue » parce que les verbes décrivant des phénomènes météorologiques ne s’emploient qu’à l’infinitif et à la 3e personne du singulier de presque tous les temps. Toutefois, il existe une exception comme dans : les critiques pleuvent ! En effet, il s’agit d’un sens figuré
  • Parfaire : s’emploie généralement qu’à l’infinitif et aux temps composés.
  • Frire : ne s’utilisent qu’aux trois premières personnes du singulier.
  • S’ensuivre, advenir, uniquement à la 3éme personne du singulier «Qu’adviendra-t-il de lui ?»
  • Discontinuer : ce verbe ne s’utilise qu’à l’infinitif présent.
  • Absoudre, dissoudre : n’ont pas de passé simple et d’imparfait du subjonctif

Verbes défectifs utilisés rarement

  • Ouïr ne s’entend 🙂 que dans l’expression « ouïe-dire» . Le verbe ouïr se conjugue avec l’auxiliaire avoir. Il est possible – même si cela reste un peu précieux – d’employer j’ai oui-dire. Cependant, l’indicatif présent, l’imparfait, le passé simple, le futur n’existe pas.
  • Seoir n’existe qu’aux troisièmes personnes du singulier et pluriel de temps simples ( il sied, ils siéent – il seyait, il siéra, il siérait, qu’il siée)
  • Choir n’existe pas à l’imparfait, ni au présent du subjonctif, au présent de l’impératif, et n’a pas de participe présent. Et il n possède que la 3éme personne du singulier à l’imparfait du subjonctif.
  • Échoir : Ne s’emploie qu’à la 3 ème personne.

Ceci est un aperçu non exhaustif. Et si nous faisions un test où seuls les experts de la conjugaison auront 10/10 à ce quiz sur les verbes défectifs ? J’ai réalisé un score de 9/10. Et vous ?

En Une, nuage de mots de Julie Paré

Spread the love
     
   
     
   
PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.