close
J’ai adopté Ecosia, le moteur de recherche qui plante des arbres

J’ai adopté Ecosia, le moteur de recherche qui plante des arbres

ecosia-moteur-de-recherche-ecolo

Transformer ses clics en arbres ! Voila une belle action ! Aujourd’hui, près de 3,2 milliards d’individus ont un accès à Internet,  l’impact sur l’environnement est loin d’être négligeable. Grâce à Ecosia, je réduis ma e-empreinte carbone, je navigue en toute tranquillité et je reforeste ! Je vous explique comment et pourquoi.

Quel est l’impact d’internet sur l’environnement ?

Saviez-vous que l’industrie du web représente près de 10% des émissions de gaz à effets de serre dans le monde, plus que l’industrie de l’aviation ? Chaque mail génère 4 grammes de CO2,  les recherches Google produisent 7 tonnes de CO2 par jour … Apprendre que rien que pour alimenter mon ordinateur portable, je produis  l’équivalent d’un Paris-Londres en avion m’a sidérée !

Internet-impact-environnement

200 kg de gaz à effet de serre et 3 000 litres d’eau par internaute et par an

Ecosia : le moteur de recherche écolo qui plante des arbres 

Ecosia est un métamoteur de recherche solidaire allemand. Fondé le 7 décembre 2009 à Berlin, par Christian Kroll,

a vu le jour en même temps que la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Copenhague (COP 15). Christian Kroll s’est donné pour mission de « cultiver un monde plus durable sur le plan environnemental, social et économique. ». Un projet qui est en parfaite harmonie avec mes convictions. Qu’est-ce qu’un méta-moteur de recherche ? Un métamoteur est un outil interrogeant plusieurs moteurs simultanément et qui retourne les résultats de chacun d’eux. Ecolia  utilise un algorithme qui combine les résultats de recherche de Bing et de Yahoo.

Certains m’opposeront l’idée que nous ne savons pas si Ecolia plante les arbres ! L’objectif de reverser 80% de ses bénéfices – soit environ 50% de ses revenus – dans des projets de plantation d’arbres est-il atteint ?   En février 2018, le site réalisait 793 636€ de revenus dont 411 269€ ont été reversés au profit du reboisement au Pérou, au Burkina Faso ou encore à Madagascar. Convaincu ? Économie solidaire réussit. De plus, cette initiative a permis des créations d’emplois dans les pays concernés par le reboisement.

Ecosia ne fait pas que planter des arbres : Ecosia profite de son partenariat avec MyClimate pour compenser ses émissions de carbone à 100%. L’entreprise estime que chaque recherche génère 0.7 grammes de CO2, ce qui est compensé par le financement de fours solaires à Madagascar par exemple.

Ecosia, le moteur de recherche écolo qui protège votre vie privée 

La question sous-jacente : pourquoi ne pas utiliser google qui fait le job très bien car il est le moteur de recherche le plus rapide, le plus puissant, le plus précis et le plus simple  ? Parce qu’un certain nombre d’internautes n’accepte pas que Google scanne et analyse tous leurs mails reçus sur Gmail, ou encore qu’il les localise géographiquement. Certes, il est toujours possible d’utiliser une navigation anonyme et le refus des cookies… Je ne suis pas une fervente défenseuse” de la vie privée mais ces fins commerciales me gênent un tantinet. Mon moteur de recherche actuel est DuckDuckGo qui utilise des informations de crowdsourcing provenant d’autres sites, qui ne stocke aucune information personnelle des utilisateurs et qui a une interface très épurée agréable.

ecosia-sigle

Ecolia aussi, respecte votre vie privée, il ne vend aucune donnée aux annonceurs et ne laisse aucun tiers pister votre activité (adresses IP et traces numériques comme la signature du navigateur). Le moteur fait l’impasse sur Google Analytics – bien connu des blogueurs – , préférant passer par son propre logiciel d’analyse du trafic développé et hébergé en interne. L’ensemble des données recueillies est anonymisé et n’est pas stocké plus d’une semaine.  Il est certain que cette protection des données n’est pas complètement la cible d’Ecosia. D’ailleurs, leur charte est claire : « Notre mission première reste cependant de permettre à chaque internaute de contribuer au financement de programmes de reforestation tout en surfant sur le web. C’est d’ailleurs ce qui rend Ecosia unique. Nous ne pouvons pas avoir les mêmes exigences en matière de confidentialité que les moteurs de recherche qui ont fait du respect de la vie privée leur principal cheval de bataille.»

Devenir des éco-citoyens web 2.0.

Les forêts tropicales pourraient disparaître du globe si la déforestation continue à ce train. Il y a 4 siècles, 66 % des terres étaient recouvertes de forêt, aujourd’hui, seulement un tiers. Selon le World Resources Institute, 80% de la couverture forestière mondiale originelle a été abattue ou dégradée, essentiellement au cours des 30 dernières années.(1) Pourquoi ? Extraction des énergies fossiles, les plantations de palmiers à huile, le développement des cultures pour nourrir les animaux d’élevage, l’exploitation minière de métaux et de minéraux précieux, exploitation illégale du bois.. Les conséquences sont graves : disparition de la biodiversité, changement climatique, diminution des ressources en eau ….

Si 10 % de la population mondiale utilisait Ecosia, la totalité de la planète serait reboisée !

En janvier 2018, le nombre d’arbres plantés dépasse les 20 millions. Sur la page de recherche ECOSIA, un compteur permet de quantifier le nombre d’arbres que nous contribuons à planter via son intermédiaire. Il suffit de 1,1 secondes d’utilisation d’ECOSIA pour générer les 0,20 € nécessaires à la plantation d’un arbre.

ecosia-plante-arbres-moteur-de-recherche

De 2009 à juillet 2013, Ecosia s’est associé aux Fonds mondial pour la nature (WWF) pour protéger les parcs nationaux de Juruena et de Tumucumaque. Et tout cela grâce à ses revenus publicitaires  et les utilisateurs.

Installer ECOSIA pour l’utiliser par défaut

Pourquoi j’utilise ce métamoteur de recherche ? J’ adore les arbres alors reboiser une rive au Ghana, les collines qui bordent les villes marocaines de Fez, d’Ifrane et d’Oujda, faire pousser plus de deux millions d’arbres fruitiers au Maroc, compenser le non-travail de Trump en reboisant la forêt californienne fortement impactées par les effroyables incendies, restaurer les flancs d’un volcan au Nicaragua – sans rien faire en plus – me transporte de joie.

Je protège la faune, je soutiens l’écosystème de Leuser à Sumatra où vivent des orangs-outans, en replantant des arbres abattus illégalement ( et ce, en deux clics). J’offre un endroit pour vivre aux lémuriens à Madagascar. Je combats les industriels de l’huile de palme.

J’aide à alphabétisation des femmes marocaines avec la High Atlas Foundation, je combats la pauvreté avec TREE AIDau Ghana. Je plante du café dans les zones gangrenées par les trafics de stupéfiants. Je rends le désert vert en plantant des arbres au Burkina Faso..

Avec Ecosia, je me sens un peu moins coupable de mon empreinte carbone. La raison la plus fun étant que je me retrouve à une personne de la formidable Jane Goodall éthologue et anthropologue britannique et de son travail avec les chimpanzés..(2)

Vous souhaitez aussi rejoindre Ecocia ? Les utilisateurs de ce métamoteur sont  Français pour 23 % du trafic,  Allemands avec 19% du trafic et Américains pour 10 %. Pourquoi pas vous ?

Cependant, il faut tout de même rendre à César ce qui est à César. Ecosia a le même défaut que sur la plupart des moteurs de recherche alternatifs : il ne donne pas des résultats aussi précis et complets que Google.  Ecosia permet de préserver la planète, êtes-vous prêt à tester ce moteur de recherche et à planter des arbres ?  si les résultats de recherches peuvent être parfois moins pertinents que Google, rien ne vous empêche de prendre le temps de taper « Google » dans Ecosia et planter un arbre au passage !

(1) Notre planète-info (2) Ici

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.