close
De la pistache à la dragée Braquier

De la pistache à la dragée Braquier

pistachier

Si je vous dis Verdun ? Vous songerez probablement aux meurtrières batailles qui s’y déroulèrent en 1916. Vous avez raison : nous ne rendrons jamais suffisamment hommages à tous ces jeunes soldats qui y sont morts. Cependant, cette petite ville de Meuse est aussi connue pour ses dragées. Mon amie MCL, originaire de Meuse, a rêvé d’une dragée à la pistache .. Comme ses désirs sont toujours exaucés, la maison Girard  l’a turbinée ! Ses envies sont des pousses-à-l’innovation..

Vous avez dit pistache ?

Pistache est apparu au XIIIème siècle sous forme de « pistace». Il vient du latin pistacium qui lui même vient du grec pistakios, qui l’avait emprunté à l’arabe pistah.. qui veut dire «  noix ». Magnifique origine mosaïque !

   Pistachier

Les pistachiers atteignent leur maturité au bout de sept à dix ans. Il faut attendre vingt ans avant qu’ils ne soient complètement productifs. Cet arbre pousse encore à l’état sauvage dans le nord-est de l’Iran, dans le nord de l’Afghanistan, en Ouzbékistan, au Tadjikistan et au Kirghizistan. Sa première culture daterait de 4 000 ans en Assyrie. Mais il semblerait que son fruit fut déjà consommé au Moyen-Orient il y a environ 9 000 ans. Les Romains l’auraient introduit en Europe au premier siècle de notre ère.

Les principaux pays producteurs sont l’Iran et les États-Unis (principalement dans l’état de Californie). Viennent ensuite la Turquie et la Syrie, puis la Grèce et enfin l’Italie et la Tunisie.

pistache

Les premières pistaches vendues sur le marché nord-américain étaient teintes en rouge. Il est dit que les amateurs du Moyen-Orient les préféraient ainsi. Une autre explication veut que ce soit un vendeur itinérant de Brooklyn qui a eu l’idée de les teindre pour les distinguer de celles de ses concurrents. La pratique se serait répandue, durant de nombreuses années.

Toutefois, aujourd’hui, seulement 15 % des pistaches sont teintes, la majorité des consommateurs les préférant au naturel. La chair devrait être d’un beau vert frais, une indication que les pistaches n’ont pas été rôties à des températures trop élevées, ce qui nuit à leur saveur.

joseph pitonLa pistache, un atout pour la botanique

Saviez-vous que c’est le pistachier qui a servi à démontrer l’existence d’une sexualité chez les plantes ? En 1702, Joseph Pitton de Tournefort  ( une rue porte son nom  dans le Ve arrondissement) ramena quelques pistaches de Chine  et les planta au muséum d’histoire naturelle. Un pistachier mâle poussa (il est toujours vivant, du haut de ses 300 ans, blotti dans un coin du Jardin Alpin, preuve de sa résistance au froid). En 1718, Sébastien Vaillant remarqua que ce pistachier esseulé fleurissait tous les ans, mais qu’il ne produisait jamais de fruits ; tout comme un autre pistachier aux fleurs différentes situé dans Paris mais trop loin pour être pollinisé. Vaillant eut l’idée d’apporter une branche du mâle en fleur du Muséum et de la secouer à côté de l’autre pistachier (femelle). Des fruits apparurent pour la première fois après cette expérience de pollinisation, démontrant ainsi la sexualité des plantes. Féerique !

Greffe-Chaudiere-pistachier

Un autre pistachier célèbre ? Celui qui a  servi de modèle à Cézanne  et qui est encore enraciné  ! Il a été retrouvé (1) dans la cour du Château Noir, propriété proche de Tholonet, habitée par le peintre entre 1898 et 1906 appartenant aujourd’hui à la famille Tessier.

Pisatchier peint par Cézanne Chicago
Pistachier Cézanne

Bouclons la boucle, voulez-vous ? Un clone de cet arbre fut importé à Paris par Maurice Chaudière, voisine au Jardin des Plantes avec l’autre célèbre pistachier sur lequel Vaillant découvrit la sexualité des végétaux en 1716. Extraordinaire ! Visitez-le  lors d’une balade au jardin des plantes.

Des bienfaits de la pistache  

Ces petits fruits à écale sont bons pour la santé car très riches en anti-oxydants dont le fameux resvératrol – moins que le vin rouge cependant – , la lutéine, la quercitine. Il paraîtrait qu’elles apportent plus d’anti-oxydants que le thé vert.. à voir ! Kocygit A, Koylu AA et Keles du  Department of Clinical Biochemistry, Medical Faculty, de Harran University à Sanliurfa, Turkey (2) ont démontré que la consommation quotidienne de 65 g à 75 g de pistaches pendant trois semaines augmente la capacité antioxydante dans le sang des sujets en santé.

pistache

Des études (3) montrent que leur consommation diminue de 40% les maladies cardio-vasculaires en réduisant la formation de plaques d’athérome. Une étude fut réalisée avec deux groupes de personnes ayant un taux de cholestérol LDL un peu élevé. Une cohorte qui ne mangeait pas de pistache, et une autre en consommant une à deux portions par jour. Après trois semaines, cette substitution a amélioré le profil lipidique des sujets : Les résultats furent sans équivoques sur le taux de cholestérol LDL en baisse dans le groupe des croqueurs de pistaches. Il est évident qu’elles doivent être sans sel ( 40 fois plus de sodium que les pistaches rôties à sec sans sel ajouté – , non grillées.

  •  30 grammes de pistaches représente 170cal/100g
  • Elle contient  des minéraux et des phytonutriments dont la vitamine E, K, B1 et B6, du manganèse, du cuivre, du potassium (autant que la moitié d’une banane), du fer
  • 30 g apportent 3 g de fibres  : les noix , 2g et les noix de cajou seulement 1g

La pistache, un atout écologique

 Le pistachier est le roi pour la mise en valeur des zones marginales ou menacées d’érosion.

pistachierGrâce à ses racines profondes capables de pomper l’eau à  plus de 10 m, il résiste particulièrement bien à la sécheresse, aux sols calcaires et à la salinité.

Les diverses espèces de sont utilisées pour fixer le sol des dunes et comme brise-vents afin de lutter contre la désertification. La nature nous aide -ou s’aide ?

Le pistachier de l’Atlas est protégé par ses pairs : il croît principalement dans les touffes du jujubier dont il est l’hôte classique. Cette plante épineuse le protège des vents et de l’avancée des plantes plus vigoureuses, jusqu’à ce qu’il grandisse. Une fois sa mission accomplie, le jujubier disparaît. Fabuleux !

Il est la fois nourriture, médicament, fourrage, bois de chauffage, bois d’oeuvre et d’art.

Les dragées Braquier sans pistache

Qui dit  dragée, dit Braquier à Verdun. Saviez-vous que le  dragiste verdunois  a turbiné la première dragée sans sucre ajouté !  Pour fabriquer cette dragée, Braquier a choisi une amande AVOLA  et l’a travaillée en remplaçant le sucre par du Maltitol. Mais hélas, il ne propose pas de dragée à la pistache.  En fière Lorraine, toujours attachée à promouvoir sa région, MCL le regrette très certainement. Quant à moi, je préfère de loin,  déguster les pistaches au naturel.

   Sourcela confrérie des planteurs  de fruits rares .  Effects of pistachio nuts consumption on plasma lipid profile and oxidative status in healthy volunteers.3.”Pistachio intake increases high density lipoprotein levels and inhibits low-density lipoprotein oxidation in rats.” Aksoy N, Aksoy M, Bagci C, Gergerlioglu HS, Celik H,  Gaziantep University, School of Medicine, Department of Biochemistry, Gaziantep, Turkey.

 

PLK de Noétique

PLK de Noétique

Je suis une yogini en mode Deepak Chopra, Christophe André, Jackie Kennedy, Gwyneth Paltrow, une grande fille en talons hauts, glam et moderne, bien dans sa tête et son corps. Curieuse, orthorexique et gourmande, foodista, passionnée de yoga, de Pilates, addict au thé vert japonais, à l'affût des nouveautés de produits de beauté bio.

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.