close
Je suis une blogueuse en papier de soie

Je suis une blogueuse en papier de soie

je-suis-une-blogueuse-en-papier-de-soie

En lisant la maxime HelloCoton de ce samedi relayée par L‘homme moderne, « Il n’y a pas de bonne ou mauvaise blogueuse, il n’y a que des blogueuses pa-ssio-nnées  » , j’ai envie de clarifier mon statut de blogueuse passionnée. Mes blogs sont mes résidences secondaires qui m’apportent beaucoup de satisfactions. 

Je ne serais jamais une blogueuse influente

Je n’ai jamais pas aspiré à devenir une grande blogueuse influente comme Garance Doré,   Juliette de Je ne sais pas choisir– notre point commun – ou Coline de Et, pourquoi pas Coline  que je suis et lis avec grand plaisir et admiration. A mon corps défendant, j’ai réfléchi au pourquoi et à mes manques.

je suis une blogueuse en papier de soie

Pourquoi suis-je une blogueuse en papier de soie ?

Certains diraient en carton.. Cela me semble trop sévère et manquer d’allure et de glam. Je préfère le papier de soie délicat, qui sert à protéger, emballer nos objets précieux. 

J’ai 167 brouillons d’articles en attente. Des idées, j’en ai beaucoup.  « Il faut que j’en parle dans mon blog !» Une pensée qui surgit si souvent !  Vite, je la note, je commence souvent à faire les recherches ad hoc. Mais, l’article reste en jachère… un certain temps, probablement qu’ il ne paraitra jamais, oublié, mal jugé, inutile.

J’oublie souvent mon appareil à photos. Juliette de je en sais pas choisir fait des photos extraordinaires. Complétement dans l’esprit blogueuse, elle donne des conseils. Mais, il me manque surement le talent.

♦ Je ne photographie pas tous mes plats au restaurant. Lorsque je suis dans un endroit divin, je profite, je suis tellement peu blogueuse pro. 

♣ Je ne sais pas faire des selfies. 

♠Je ne sais pas me photographier, ni m’exposer, ni me surexposer. J’admire les blogueuses qui savent si bien le faire – d’autres un peu moins, il faut le dire –  et qui se montrent à longueur d’articles. Je n’ai pas un physique ingrat mais je ne peux, ni ne veux le faire. Poster trois à quatre fois par semaine, mes nouveaux looks ou tenues, ce n’est pas pour moi. Pourtant, j’aime m’habiller, j’ai de très belles tenues. MonsieurMonmari adore me photographier, c’est le plus important.

Je ne me présente pas comme une blogueuse lorsque je vais voir une exposition ou autres. Je n’ose pas et n’en ressens pas le besoin. Beaucoup de mes proches ne le savent pas.. et ils ne s’en portent pas plus mal, je suppose.

                           

J’ai un métier que j’adore et qui me prend du temps. 

Je n’ai aucun talent de dessinatrice, ou illustratrice. Garance Doré a un si beau coup de crayon que j’admire.

J’ai une vie off. Je ne mets en scènes ni Monsieurmonmari, ni nos enfants, ni notre chien, ni notre maison. Je crois que notre vie n’intéresse personne sur la toile. Tout au plus, une discrète allusion qui relie la thématique de la chronique avec le sujet. 

Je programme rarement mes articles. J’ai installé Buffer – j’ai même écrit un tuto. Mais prévoir est une plaie pour moi. J’ai souvent du mal à anticiper ce que je vais faire dans la semaine. J’aime l’imprévu, le décidé-sur-le-champ. Alors, programmer un article me passe souvent très au-dessus. Les vraies blogueuses ont une ligne et un calendrier éditorial. Je n’ai rien de tout cela. J’avance au feeling.

 je suis une blogueuse de papier de soie

Je ne parviens pas à suivre une rubrique J’ai commencé une semaine, Une image, un son.. Slow LifeFlânerie sur la blogosphère, Daily Quotes, Juste trois mots. Mais je ne parviens pas à être régulière. Ce ne sont pas les idées qui manquent mais le temps.. ou plus surement le manque d’organisation. 

Je ne prends pas plaisir à liker, follower moult inconnus que je ne lis pas. Tout comme, il me déplaît d’écrire des commentaires juste pour laisser une trace de vie et me faire connaître. Je me refuse à relayer des articles avec lesquels je ne suis pas en accord. Mon espace n’est pas un lieu promotionnel qui me servirait de tremplin pour qu’on me renvoie l’ascenseur. Je n’aimerais jamais des articles que je n’ai pas lu,  juste pour me faire voir. Si je follow, c’est parce que j’aime vraiment. Si je commente, c’est vraiment pour participer au questionnement de l’auteur. Si je partage, c’est parce que ce message me plait, qu’il me fait voyager, me conseille, me donne des idées, m’émeut, me booste le moral.

  je suis une blogueuse en papier de soie

Je n’ai peu de retour sur mes chroniques et pourtant selon Google Analytics, je suis lue. J’admire et envie les blogueuses qui ont beaucoup de commentaires, qui répondent à tous si gentiment.

Je ne suis pas sur WordPress.org mais cela va se faire grâce à Lou du très reconnu NoTuxedo et Marie Aude de Lumière de lune qui sont des blogueuses très esprit blogging désintéressé.

Je n’ai pas de partenariat Je lis partout que les blogueuses reçoivent beaucoup de produits de marques connues ou pas, qu’elles reçoivent des colis presque tous les 2 jours. Je n’en reçois que deux à trois fois par mois et encore- des produits dont j’avais écrit une chronique. Je n’ai pas envie de tester des aspirateurs ou autres produits que je n’ai pas choisi, ni même envie.

Je n’ai pas envie d’aller en soirée-ou-we-blogueuse ou afterwork-mission-obligée-pour-le-blog. Je me rapproche d’Ophélie lorsqu’elle écrit Les soirées blogueuses : ma vérité. Si je vais à un afterwork, c’est que cela me fait plaisir. 

Et pourtant, j’aurais pu être une blogueuse pro..

J’ai un dressing rempli de vêtements et de chaussures et je  vous les présente rarement. J’ai une vernithèque. Ma salle de bains regorge de produits de beauté, je les teste, les découvre.

Je voyage, j’adore ça.

Je suis allée à un défilé Dior – merci MCL – et j’ai adoré. J’aimerais être invitée aux défilés haute-couture, à la Fashion Week, rencontrer Karl Lagerfeld. 

Que m’apportent mes blogs alors ? Une oasis pour me sentir vivre et libre, un espace d’expression, de réflexion, un espace de stockage. Ecrire me permet  de prendre de la distance sur ce que je vis puisque c’est une source d’inspiration. C’est une manière de graver des événements en m’offrant une occasion supplémentaire de les apprécier. Même si l’adage prétend que l’histoire ne repasse pas les plats deux fois, j’ai pourtant l’impression contraire. Je prends le plaisir de faire ses retours à moi. Certes, je ne m’y raconte pas vraiment, j’ai mes journaux intimes pour cela.

Je suis une blogueuse en papier de soie et c’est déjà ça. 

Enjoy.

Et vous bloguer comment ?

Illustrations de Jonatan de Allo Tendance –  Pénélope Bajieu 

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.