close
Mes blogs et moi

Mes blogs et moi

2015-01-221121Views4Comments
je-suis-une-blogueuse-en-papier-de-soie

Mes blogs sont mes résidences secondaires

Je m’y sens en vacances. Du côté de chez PLK est une maison de style avec cour intérieure,  de multiples terrasses ombragées, un verger tandis que ThéSencha§Pashmînâ plus girly, plus léger, est une maison bohème avec une terrasse en bois grisé par les embruns, sur une plage de sable fin et blond,  l’océan à perte de vue,  des joncs, du calme, parfois du vent.

  illustration-kanako-fille--geek-avatar-PLK                                illustration-rené-Gruau-avatar-plk

L’une a 4 ans,  elle a tout de même besoin de quelques ajustements comme une maison où l’on a dé ses habitudes, ses recoins préférés ; l’autre beaucoup plus récente, je ne l’habite que depuis un an, commence juste à avoir de la patine.

Des amies, MonsieurMonmari m’interrogent parfois sur ce temps passé à écrire.

Que m’apportent ces blogs ?

Une oasis pour me sentir vivre et libre, un espace d’expression, de réflexion, un espace de stockage. Ecrire me permet  de prendre de la distance sur ce que je vis puisque c’est une source d’ inspiration. C’est une manière de graver des événements en m’offrant une occasion supplémentaire de les apprécier. Même si l’adage prétend que l’histoire ne repasse pas les plats deux fois, j’ai pourtant l’ impression contraire. Je prends le plaisir de faire ses retours à moi. Certes, je ne m’y raconte pas vraiment, j’ai mes journaux intimes pour cela.

                                       le -chat-de-geluck-écrire

Pourquoi des blogs ? 

C’est avant tout un hobby. J’aime écrire, depuis toujours. Je n’ai évidemment pas de lignes éditoriale. J’aime construire un article, le peaufiner, chercher les images adéquates, faire les recherches pour les sources fiables. 

Qu’est que j’y  apprends ? 

– A relativiser. Parfois, la chronique écrite – j’ai au moins une soixantaine de brouillons-,  ne sera jamais publiée parce qu’en définitive, cela ne m’apporterait rien. Je m’y exerce à prendre de la distance, à faire abstraction des commentaires désagréables qui sont sans intérêt, en fait. En revanche, apprécier à sa juste valeur, certains messages très flatteurs.

– A mettre en mots des ressentis.

– A effectuer des choix, en restant authentique. En suis-je à faire une chronique parce qu’il est de bon ton d’avoir un avis sur ce sujet  ou d’être allée voir cette expo ?

–  A faire plein de choses pour les raconter et les partager : un blog stimule à être attentive, à observer.

– A approfondir ma pratique du yoga et de méditation. Je suis persuadée que sans le blog, je n’aurais pas suffisamment  » creusé » les postures, les bienfaits, les inconvénients..

– A être humble et juste avec moi-même. Certains blogs sont époustouflants de créativité, l’écriture admirable, la notoriété enviable. Oui, j’admire sans retenue…sans me critiquer de n’être pas ainsi. Lire et regarder ce que font les autres  blogueuses, très talentueuses, me permet  apprendre des tas de choses, certains billets sont des starters stimulants. J’ai peu de contacts réels avec des bloggueuses, mais  j‘aime beaucoup  ma flânerie des blogs qui fera prochainement l’objet d’une rubrique.

– A être humble, oui, mais avec un dessein de faire connaître des peintres, musiciens, produits de beauté, des recettes.. et même à faire aimer les choux. Avec comme principe : les choses que je n’aime pas, je les oublie, je n’en parle pas. Cet espace est sans négativité. Il y a bien quelques coups de sang.. L’essentiel n’est pas là.

femme-qui-écrit-sur-un-clavier

– A juguler ma tendance parano : qu’est- ce que les autres diront ? Pourquoi ai-je moins de visiteurs aujourd’hui ? Pourquoi ai-je zéro commentaire ? Pourquoi ma chronique n’est pas en Une de Paperblog ? J’apprends à accepter avec humour les remarques quant aux coquilles que des lecteurs attentifs repèrent.

Que plancher sur Google Analytics à examiner les stats tous les jours ne me sert à rien.
– Que la chronique la plus appréciée n’est pas toujours celle que l’on croit. La chronique En Hommage à Pascal Royère, le sauveur de Baphuon, écrite en coup de cœur et dans l’émotion, a été lue et likée plus de 10 000 fois. Et d’autres qui me tiennent à cœur, sont quasi orphelines.

–  Bloguer m’offre un moteur à potasser l’art de prendre des photographies. 

– Bloguer me permet d’ étudier le code HTML , CSSet Java basique, choses que je n’aurais jamais faites évidemment sans ce puissant stimuli.

Cliquer sur « publier » est toujours exceptionnel et me fait beaucoup de bien. 

Et vous qui bloguez, dites- nous pourquoi ?

Mais au fait, écrit-on BLOGUER ou BLOGGER Et qu’est- ce qui motivent votre tournée des blogs ? 

 

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

4 Comments

  1. Bonjour,

    Moi aussi, j’adore aller flâner sur les blogs…
    Et franchement le tien, j’adore !
    Tu vas au fond des choses, tu oses aborder des sujets difficiles ou… délicats.
    Bravo et merci !
    On se sent vraiment bien ici, je reviendrai souvent y faire un tour.
    A bientôt !

    1. Claudine, vous me faites rougir de plaisir. Je suis ravie que vous vous plaisiez bien chez moi. Depuis l’été, j’ai réuni les deux blogs : A ma maison avec cour intérieure et terrasse ombragée.. j’ai ajouté le cabanon avec une terrasse en bois grisé par les embruns, sur une plage de sable fin et blond, l’océan à perte de vue, des joncs, du calme, parfois du vent.. Étrange association mais qui me ressemble dans mon ubiquité. Au plaisir de vous revoir.

Leave a Response