close
Romain de Tirtoff dit Erté

Romain de Tirtoff dit Erté

Erté-alphabet-romain-de-tirtoff

Créateur de génie aux multiples talents d’origine russe, Romain de Tirtoff naturalisé français,est mort en 1990.  J’adore ses dessins de mode, reflet de la période Art déco (années 1920 et 1930). L’une de ses figures emblématiques, Symphonie en noir, représente une femme tenant en laisse un lévrier.

Symphonie en noir 1989

L’histoire de Romain de Tirtoff

Il est né en 1892, Saint-Pétersbourg, dans une famille de l’aristocratie russe. De son vrai nom, Roman Petrov de Tyrtof. Dès l’âge de cinq ans, il dessine son premier costume, fortement influencé par sa mère très élégante. Ses parents sont enchantés même s’ils auraient préférés qu’il s’engage dans la marine impériale comme son père l’amiral Pyotr Ivanovitch Tyrtov. Mais Roman n’aimait ni la violence, ni la guerre.

Romain de Tirtoff

 Il suit des études dans l’atelier d’Ilja Iefimovitch Repine. Sous les pseudonymes de Pitch et Tir, il publia des croquis de mode dans la revue Damskij mir.

Romain de Tirtoff devient Erté

En 1912, il est envoyé à Paris pour se former aux techniques du dessin. Puis tout va très vite. Dès 1915, Erté obtient un premier contrat important avec le magazine féminin américain Harper’s Bazaar qui oriente la mode dans la première moitié du 20e siècle. Une collaboration qui durera vingt-deux ans.

Sports d’Hiver: A Cover Illustration for Harper’s Bazaar Magazine 1933

En 1913, il fit la connaissance du célèbre couturier Paul Poiret (1879–1944) pour qui il créa, par la suite, des modèles sous le nom d’Erté, pseudonyme issu des initiales R et T et prononcées à la française.

Charleston couple 1980

En 1928, Roman Tirtoff Erté rentra à Paris pour travailler sur son « Alphabet Anthropomorphe » : les vingt-six lettres représentées par des corps de femmes, d’hommes ou d’animaux.  La « Lettre L» est la pièce la plus célèbre de la collection Alphabet.

Série Alphabet 1977

Romain de Tirtoff poursuivra également une carrière de concepteur de costumes et de décorateur de théâtre. Il a conclu les costumes pour la danseuse Mata Hari. Toute sa vie, il travaillera pour des revues, des ballets, des opéras. Cependant sa carrière avec la seconde guerre mondiale.

« QUEEN OF THE NIGHT »

Il devint sculpteur en 1960. Surnommé, le « père des Arts déco »

The Showgirl by Erté

Jusque dans les années 1980, il conçoit des bijoux et des objets d’art.

Êtes-vous sensible à ce style Années Folles ? J’y suis très sensible, comme à Tamara de Lempicka , Henri Patrick Raleigh.

En voir plus ? Cliquez ICI

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
  •   
  •  
PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.