close
« Le salon des Porcelaines » de Guimet et Palais des thés.

« Le salon des Porcelaines » de Guimet et Palais des thés.

2014-03-07Guimet913Views
musée guidé salon des porcelaines

Ce dimanche, visite au Musée Guimet pour l’exposition « La couleur dans les estampes  japonaises» (1)

Pour une visite au Musée Guimet, point besoin de raison

J’aime tellement ce musée. Une brève escapade parisienne où le présent semble toujours trop court. Je n’avais jamais déjeuné, ni même fais une pause-thé à la caféreria- restaurant du musée. J’avais lu deci-dela, des critiques fort peu élogieuses. Le temps nous étant compté, avec une de mes Précieuses, nous nous y sommes sustentés.

salon des porcelaines guiderLa salle est en sous-sol ( il est préférable d’honorer les oeuvres ), la salle est donc borgne. Un micro jardin japonais à droite de l’entrée rend l’accueil bucolique.

Le mobilier est très classique en bois, voire de style cantine. Point de nappes. 

Quelques très beaux vases et statues équestres sous vitrine, tous dans les tons vert-bleu illuminent l’espace du bien nommé <b « >« salon des Porcelaines ». Les murs nus et blancs font une ambiance un peu triste et fade. J’y verrais bien une grande estampe sur le mur du fond…

L’endroit manque manifestement de « cosytude ». L’accueil est poli et neutre.

Le menu asiatique – évidemment- est très simple. Le service est rapide. Des efforts de présentation pour des plats assez ordinaires. La salade canard avocat  et framboises était agréable. Mais le riz qui accompagnait les Yakitori n’était pas bon, car craquant et collé. Les produits sont frais. Sans doute, ce n’est pas LE restaurant asiatique, rien de renversant. 

salon des porcelaines guimet

Salon des porcelaines et Mariage Frères

expo guimetUn thé de Mariage Frères avant de rejoindre les étages. Je fus estomaquée de voir une agrafe sur le sachet de mon thé Fuji-Yama .. Pas même en mousseline ! Que se passe-t-il chez Mariages Frères ? Ils ne sont pas sans ignorer que le métal donne un gout astringent au thé (2) ! Je souhaite qu’au Musée Guimet qui nous a enchanté avec une superbe exposition Histoires d’une boisson millénaire en 2012, il nous soit servi un thé en vrac de Palais des Thés. François-Xavier Delmas avait apporté son expertise : Palais des Thés y avait animé avec grand talent et à propos, les espaces de l’exposition, de découvertes sensorielles, des ateliers de dégustation. Ce ne serait que continuité.

Histoires d’une boissson millénaire en 2012, il nous soit servi un thé en vrac de Palais des Thés (3). François-Xavier Delmas avait apporté son expertise : Palais des Thés y avait animé avec grand talent et à propos, les espaces de l’exposition dont celui de découverte sensorielle, des ateliers de dégustation. A cette occasion, Palais des thés avait créé Le thé Guimet, thé vert raffiné, parsemé de bleuets, aux arômes  de fleurs de cerisiers et de Yuzu, deux ingrédients emblématiques du Japon . Ce ne serait alors que continuité et qualité. 

Ma vision ? Pour rester dans l’ambiance du musée en sachant que ce restaurant asiatique manque un peu d’authenticité et de piquant, sans aucune prétention. Le musée Guimet reste un lieu pour nourrir son esprit.

(1) « La couleur dans l’estampe japonaise »  (2) La petite histoire du sachet de thé  –  Histoire d’une boisson millénaire : le thé et Hokusaï s’expose à Guimet 

&quot;Le salon des Porcelaines&quot; de Guimet et Palais des thés.
Tags:Guimet
PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response