close
“Toutes à l’école” scolarise les filles

“Toutes à l’école” scolarise les filles

toutes-à-l'école

Une fille instruite est un trésor pour son pays. « L’avenir de l’homme est la femme » a écrit Aragon dans le poème Fou d’Elsa.

L’avenir de l’homme est la femme
Elle est la couleur de son Ame
Elle est sa rumeur et son bruit
Et sans Elle, il n’est qu’un blasphème

Naître fille dans certains pays, est un désavantage car elles sont moins scolarisées que les garçons. On compte un milliard d’analphabètes dont les 2/3 sont des filles. Donner les mêmes chances aux garçons et aux filles est une première étape vers l’égalité des sexes dans l’enseignement. Être analphabète rime souvent avec exploitation.

Quels sont les obstacles à la scolarisation des filles ?

31 millions de filles dans le monde en âge d’aller à l’école n’ont pas accès à l’école primaire ( sur les 72 millions au total).

Les plus probables des raisons sont culturelles. Elles ne vont pas en classe tout simplement parce qu’elles sont utiles ailleurs.. Faire à manger, entretenir la maison, garder les plus jeunes.

Une fille est destinée à être mariée très jeune, il n’est donc pas utile de l’instruire.  La dot qu’elle ramènera à sa famille est une nécessité.

Parfois, elle quitte l’école parce qu’elle attend un enfant très jeune.

D’autres raisons accablent fille et garçon : la guerre, l’exploitations  des enfants en usine (tapis…), peu ou prou d’infrastructures scolaires,  la misère et son corrolaire : se nourrir est plus important que s’instruire.                       affiche-pour-scolariser-les-filles

La scolarisation des filles est liée à la croissance du pays 

L’un entraîne l’autre. La scolarisation des filles jusqu’à la 10 – 12ème année d’études produit rapidement des changements positifs. 

En effet, un fille instruite est épanouie, est en meilleure santé – les filles qui savent lire et écrire sont moins susceptibles à être infectées par le VIH- , élève mieux ses enfants, a de meilleurs revenus, gère mieux sa famille, a moins d’enfants.

Dans les pays où les filles sont instruites, la mortalité infantile baisse de 5 à 10 % pour une année d’études supplémentaire, les techniques agricoles donc les rendements  sont meilleures, la malnutrition diminue.

Scolarisation des filles au Cambodge

J’ai adoré visiter ce pays, ses trésors de Angkor, ses habitants si accueillants, cette population si jeune – la moitié de la population a moins de 18 ans. Les enfants viennent vous solliciter dans les temples. La pauvreté est grande, beaucoup de villages n’ont même pas d’eau potable. Ce pays a perdu 90% de ses intellectuels lors du génocide par les Khmers Rouges. J’ai déja évoqué le travail de l’exceptionnel Docteur Beat Richner qui y a créé cinq hôpitaux pédiatriques. Nous l’avons rencontré lors de notre passage à Siem Reap. Nous y avons gardé des attaches pour participer à l’effort à notre niveau. 

 Toutes à l’école avec Tina Kieffer

Je connaissais Tina Kieffer grâce à cosmopolitan où elle était la spécialiste dans les grands repor­tages et les enquêtes portant sur la psycho­lo­gie. Elle a eu une carrière riche parce qu’elle est talentueuse. Elle prend la direc­tion de Marie Claire en 1999 et lance une nouvelle formule qui rencontre un grand succès. En 2006, elle est à l’ini­tia­tive de l’opé­ra­tion « La rose de Marie Claire » ayant pour objec­tif la scola­ri­sa­tion de petites filles dans le monde. C’est là qu’elle réalise l’ampleur des besoins pour la scolarisation des filles. Elle fit les mêmes constats que nous. Sa grande force fut d’agir à beaucoup plus grande échelle et de se doter de moyens. J’admire énormément son action. Les filles ne représentent que 36% des enfants scolarisés au Cambodge. Elle a fondé en 2005 l’association Toutes à l’école et Happy Chandara. Chandara est le prénom de la première orpheline Cambodgienne adoptée par la journaliste Tina Kieffer et de l’école en 2005. Il signifie ” Poussière d’Etoile “. Quel magnifique nom !

happy-chandara-toutes-à-l-ecole.

   tina-kieffer-toutes-àl-ecole-association-qui-scolarise-les-filles -ecole-chandara   tina-kieffer-de-toutes-àl-ecole-association-qui-scolarise-les-filles

Tina Kieffer et “ses” écolières

Elle a ouvert l’école Happy Chandara située à 12 kilomètres de Phnom Penh, accueille aujourd’hui plus de 1092 élèves, du primaire au lycée – dont la première rentrée s’est effectuée en 2015-  et centre de formation professionnelle. Depuis 2013, le centre de formation forme des jeunes filles à l’art de la coiffure grâce à la Fondation L’Oréal qui a financé en grande partie cette formation et à la Fondation Cuomo qui a construit  le bâtiment.  

Pour les plus démunies, un internat de 120 places a ouvert ses portes à la rentrée 2015. Actuellement, 43 pensionnaires sont hébergées.

internat-chandara-toutes-à-l-école.                                                                                                                      fillettes-qui-rient-toutes-à-l-ecole-association-qui-scolarise-les-filles

 Toutes à l’école apporte sa contribution à quelques uns des établissements qui se trouvent dans les environs. L’école publique de Prek Thmey a bénéficié d’un don de 2 ordinateurs, de chaises et de tableaux et 66 petites filles sont venues accompagnées de leurs parents pour recevoir un cartable contenant des cahiers et des stylos, ainsi qu’un uniforme d’écolière. Tous les mercredis, 150 élèves de l’école et du collège public de Prek Thmey se rendent à l’école Happy Chandara pour y suivre une formation informatique.

fillettes-école-chandara-toutes-à-l-ecole-association-qui-scolarise-les-filles-

L’école de filles de Happy Chandara

Je suis très attachée à ce type d’aide, la seule qui permette l’épanouissement des aidés. Afin de couvrir les besoins financiers d’une scolarisation de qualité, l’association a fait le choix de faire parrainer chaque petite fille par 3 parrains. Je marraine une petite fille de Happy Chandara. Je reçois chaque trimestre un dessin, accompagné de ses résultats scolaires. C’est toujours un grand moment d’émotion. Nous avons une grande envie de retourner au Cambodge et d’aller à Phnom Penh pour la rencontrer avec sa famille, et partager le déjeuner avec l’équipe pédagogique. Nous avons aussi une filleule tibétaine plus âgée, grâce à l’association Graines d’avenir de Véronique Jannot qui fait des études en Inde.  Je reçois aussi des nouvelles de Tenzin, notre relation est simple. Peut-être viendra-t-elle, un jour en France ?

Les marques se mobilisent pour Toutes à l’école

La Flamme Marie Claire revient !

Chaque année depuis 9 ans, la Flamme Marie Claire aide à financer la scolarité de ces petites protégées. Elles sont distribuées par l’Occitane-en-Provence en octobre.

Séphora participe avec la vente d’une trousse en Edition limitée.

Clarins n’est pas seulement le parrain des enfants en difficulté, le groupe accompagne aussi les jeunes cambodgiennes démunies dans leur scolarisation à travers l’association « Toutes à l’école ».

Le Groupe Chantelle soutient l’association “Toutes à l’école”

Chez Delacre, ils ont imaginé deux nouvelles boites Tea Time de 400g, légères et colorées. A chaque boites vendues, 50cts seront reversés à l’association. En 2014, par exemple, Chantal Thomass l’avait créé, en 2015, ce fut une boîte en édition limitée Delacre by Lacroix.  Un don de 75 000€ qui feront le bonheur de toutes ces filles.

chantal-thomass-delacre-boites-toutes-à-l-école
fond rose poudré glamour et féminin, des monuments invitant à la découverte et aux voyages.

Même si nous n’aimons pas les gâteaux, les boites sont absolument magnifiques et en Edition limitée. Et comme le dit très joliment Christian Lacroix « En créant cette collection, j’espère que cela permettra de sensibiliser le grand public à cette jolie cause, puisque gourmandise sera synonyme de bonne action… »

delacre-lacroix

 

Carol est associée à l’association et reverse les bénéfices des ventes de T.shirt.

Participons à la scolarisation des filles pour rendre le monde plus beau.

Lien vers Association Toutes à l’école   

 

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

2 Comments

  1. Toutes ces initiatives sont bien sûr à soutenir…De plus ces jolies boîtes peuvent faire l’objet de cadeaux et ce n’est pas grand chose pour chacun et peut faire beaucoup pour la scolarisation de ces enfants.

    1. Bonjour Manou, oui ces boites sont magnifiques. Hélas ce sont des éditions limitées et je pense qu’il n’y en a plus. Attendons l’opération de septembre 2016. Qui va l’imaginer ?

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.