close
Le cèdre du Liban du jardin de Madame de Graffigny

Le cèdre du Liban du jardin de Madame de Graffigny

jardin de madame Graffigny cedre du liban

          arbre de l'année

Une bien jolie opération menée conjointement par ces deux partenaires amis des arbres.

J’adore les arbres, je les célébre souvent. Ils sont les témoins de notre histoire.

Opération  Elire l’arbre de l’année

Cette élection a comme la plupart des sélections, un côté triste car il n’y aura qu’un gagnant mais parmi les perdants, il existe des beautés qui ne seront pas récompensées. Choisir, tel est le dilemme. Le mien, aussi.

Dans ce cas, le choix est cruel. Chaque région a présenté son challenger. 25 arbres lauréats sont en compétition.

J’ai retrouvé des arbres que j’affectionne déja. 

Le vote est clos depuis 1 septembre 2015. Je n’ai pu en faire la promotion,  car j’étais fort occupée au transfert de mon blog vers WordPress. Mais j’ai voté !

Le cédre du Liban du jardin de madame de Graffigny : ma préférence

Je ne suis pas cocardière mais je vous invite aussi à voter pour l’arbre représentant la Lorraine : le cèdre du Liban sis dans le parc Christophe Mathieu de Dombasle, dit de « Madame de Graffigny », auteure du XVIIIe siècle,  à Villers-lès-Nancy.

cedre du liban mme de grafffigny                                    cedre du liban mme de grafffigny

  Description  du cédre du Liban du jardin de madame de Graffigny-Inscription sur son tronc

 L’histoire du cèdre du Liban du jardin de madame Graffigny

Le premier cèdre d’Europe occidentale a été introduit en Angleterre en 1630. Il fut très en vogue en Europe dès lors.  On collègie plusieurs endroits en France où se trouvent des Cèdres du Liban bicentenaires. Mais celui de Madame de Graffigny serait spécial : La rumeur laisse entendre qu’il pourrait être l’un des premiers plants rapportés en France par Bernard de Jussieu, botaniste du roi en 1734. Savoureux, mais il fut sans doute planté par Mathieu de Dombasle, le maître de lieu d’alors.

               cedre du liban mme de grafffigny

         cedre du liban mme de grafffigny

Le cédre du Liban – en fond, la demeure de madame de Graffigny

 cedre du liban mme de grafffigny

Quelle majesté ! Soutien du tricentenaire aux branches lourdes   

Le magnifique parc  de 6,5 Ha a subi la tempête du 26 décembre 1999, mais heureusement les essences rares dont ce cèdre ont résisté.  

Ce cèdre a des ramifications intimes avec la Cour de Lorraine : Françoise de Graffigny célèbre femme de lettres, hérite de sa mère – une nièce de Jacques Callot– de ce château. Son époux s’était engagé à le restaurer. Vers 1712, François Huguet de GRAFFIGNY  est à l’origine de cette magnifique demeure du XVIIème siècle dont elle fut occupante à qui elle laissa son nom. Le château a été reconditionné en 1865.
Le rez-de-jardin abrite une galerie d’art qui accueille chaque mois des expositions variées. Madame de Graffigny bénéficie de la protection de la cour de Lorraine où elle a ses entrées, elle est dame de compagnie de mademoiselle de Guise. Elle est amie de Voltaire, de Marivaux. Ce vénérable tricentenaire de 6m de circonférence et de 30m de hauteur  est touchant par son témoignage vivant et spirituel du Siècle des Lumières. Ah ! S’il pouvait nous raconter ce dont il fut témoin. J’aimerais tant écouter les conversations de Voltaire, les petits potins de la cour de Lorraine. J’ai écouté sous son ombrage..

Je vous présente mes deux outsiders

Sophora Japonica pendula de Villers- les- pots présenté par la région Bourgogne en est un. Ce serait Napoléon lui-même qui aurait planté ce Sophora. Excusez du peu.

sophora-japonica-villers-les-pots
sophora japonica Villers les pots arbre de l’année

L’if de La Haye de Routot. Il a 1500 ans. Sa récente histoire est bien triste : une main peu bienveillante a pulvérisé sur ses hautes branches un produit très toxique, le glyphosate. Il est fort chouchouté depuis mais il a du mal à se remettre. Être élu arbre de l’année lui serait d’un grand réconfort.

trois-ifs-de-routot

Notre cèdre du Liban a récolté 5085 Votes  soit le quatrième score. Le fromager de Guyane est très loin devant avec ses  31655 voix. Le banian de la Réunion a reçu 39762  votes et le châtaignier de Mourjou (Cantal) 5480.

Le jury délibère. Le 29 septembre, à Poitiers, les deux lauréats de l’année 2015 seront dévoilés. J’espère que le cèdre du Liban du jardin de Madame de Graffigny a quelques chances.

Le 24 septembre 2015, le numéro de Terre sauvage contient un portfolio magnifique sur tous les arbres candidats.

http://www.arbredelannee.com/

Sources : Histoires des Cèdres du Liban en Europe

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

2 Comments

  1. Je connais bien ce vieux cèdre, mais je ne connaissais pas son histoire … quatrième ? positivons !! le parc de Mme de Graffigny gardera sa tranquillité et évitera les hordes de visiteurs !! pour vivre heureux, vivons cachés !! bonne journée…

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.