close
Sous la douche..

Sous la douche..

Lors d’un premier séminaire de Pleine Conscience, il nous avait été demandé de choisir une activité quotidienne que nous accomplirions en pleine conscience. Mes compagnons choisirent le brossage de dents, la vaisselle, la montée des escaliers… J’optais sans hésiter pour la douche ! Vivre en pleine conscience, oui, mais une activité agréable. Soucieuse de réussir mon exercice, je m’appliquais à être bien présente à l’eau, à son bruit, sa température, à l’odeur de ma crème de douche, à ma position, mes appuis de pieds, mes mouvements, les sensations de l’eau sur les différentes parties du corps, les gouttelettes qui ruissellent sur la vitre.. Dès qu’une pensée arrivait, sagement je l’observais, la reconnaissais et revenais à mes sensations.

dessin-en-couleur-femme-sous-la-douche

La douche, un temps de pleine conscience ?

Mais, très vite, je me rendis compte d’une carence.. Je fis un arrêt sur image. Je mis en évidence que sous ma douche, je programmais ma journée, je réfléchissais à des tas de choses, rêvassais sans objet, partais en astral, avais des idées et des élans stimulants. Et cela me manquait ! Quand faire cette rêverie sans objectif ?

L’instructeur de Pleine Conscience parut dubitatif lorsque je lui fis part de mon constat et dépité face à tant de mauvaise implication. Nageant entre deux eaux, j’adoptais un temps de pleine conscience et un autre de rêvasseries et songeries sans objet…   

La douche, un temps où naissent les bonnes idées

 «Pourquoi mes meilleures idées me viennent en prenant ma douche le matin ? » se demandait aussi Einstein.

Je n’ ose pas me comparer à ce génie, tout de même, mais j’ai aussi cette impression. Aujourd’hui, j’ai la réponse scientifique à mon manque. Je la dois à Allen Braun et Siyuan Liu, auteurs d’une étude sur l’activité cérébrale des rappeurs adeptes du freestyle, publiée le 15 novembre 2012 dans la revue revue Scientific Reports de Nature.   Ils ont constaté grâce à des IRM que les zones de leur lobe frontal (le cortex préfrontal dorsolatéral) au cours de l’improvisation étaient  inactivées alors que la zone du cortex médial préfrontal était au contraire très stimulée. Ainsi l’aire cérébrale que nous utilisons pour prendre des décisions est désactivée. Un peu comme durant le sommeil. La sagesse populaire ne dit-elle pas que la nuit porte conseil ?Les deux neuroscientifiques assurent que la douche favorise aussi la « relaxation des fonctions exécutives ».

IRM-cerveau

 En bleu les zones inhibées, en orange les zones actives (vues de gauche, à gauche, vues de droite, à droite).

A cela, s’ajoute le shoot de dopamine ! Lorsque nous nous sentons bien, que nous sommes détendus, une plus grande quantité de dopamine nous inonde. La dopamine est un neuromédiateur du plaisir et de la récompense, que le cerveau libère lors d’une expérience qu’il juge « bénéfique ». Et elle stimule notre créativité. A telle enseigne que la professeure Rivka Inzelberg de l’Université de Tel Aviv  a observé chez des malades atteints de maladie de Parkinson traités par des médicaments stimulant la production de dopamine, un accroissement important de la créativité (écriture, peinture..)(1). La dopamine et l’art ont déjà été liés, certaines psychoses induisant une augmentation de ce neurotransmetteur. Van Gogh souffrant de psychose en est un exemple.(2)

 Il manque encore quelque chose ! La distraction, ce que les savants appellent « la période d’incubation ». Un lâcher-prise face à l’adversité et l’instant qui entraîne notre subconscient à vagabonder permettant des connexions inattendues et à trouver des solutions qu’il va gaillardement conscientiser. Lorsque nous sommes détendus, tournés vers l’intérieur, notre hémisphère droit fonctionne à plein régime. Je trouve que cela a un air de parenté avec la sérendipité dont parle aussi Anne Ancelin-Schutzenberger ? Les trouvailles faites sans que cela soit le but recherché ? Le velcro, le stéthoscope et même le viagra sont dus à cette faculté.

aqua-note-sous-la-douche

J’ai des petits carnets dans mes sacs, dans les vide-poches de ma voiture.. Je me demande si je ne dois pas ajouter cet aquanote.. car la douche chaude, en plus d’être une démarche écologique, serait un moyen agréable d’exalter notre créativité. N’hésitons plus! En panne d’idées? Une bonne douche et l’inspiration

Sources: (1) Parkinson’s Treatment Can Trigger Creativity (2)Van Gogh. Rêves de Japon”

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

1 Comment

  1. The working of mind through this activity was new learning information. The stimulation of the mind during bathing seems to be interesting and the way our mind responds to the process is great. Thanks for such a concept and it was very interesting.

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.