close
Je suis népalaise – Hommage aux victimes du séisme

Je suis népalaise – Hommage aux victimes du séisme

Crime-contre-la-culture-Népal

Le pire séisme qu’ait connu Katmandou et le Népal

Cette région du Népal tremble souvent. Déjà en  1934, elle avait subi une terrible secousse d’une intensité semblable. Celle du 25 avril 2015 de magnitude 7,8 sur la trop fameuse l’échelle de Richter, a fait 2000 morts au dernier comptage, plus de 4000 blessés ; elle s’est produit à 80 km au nord-ouest de la capitale népalaise, entraînant une avalanche du Mont Pumori dans l’ Everest où dix-sept personnes ont trouvés la mort dont Dan Fredinburg, haut dirigeant de google. On compte des vistimes même au Tibet, en Chine, en Inde.

Cette catastrophe m’attriste profondément. La nature tue ses enfants. Tant de morts, de familles brisées, anéanties, ravagées,  de vies détruites ou abîmées, d’enfants orphelins, de parents sans enfants, de maisonnées anéanties, de sans-abri .. Un grand malheur. 

 Katmandou victime d’un séisme meurtrier, et pas seulement 

80% des batiments sont touchés. La tour de Dharhara s’effondre.

La grande tour Bhimsen  Dharhara s’est effondrée. Cette tour de dix étages, de 61,88 mètres de haut fut construite en 1824  par le Mukhtiyar Bhimsen Thapa( équivalent du premier ministre) pour la reine Lalit Tripurasundari, qui était régente et son très fidèle soutien jusqu’à sa mort. A l’origine, il y avait deux tours jumelles, la première ayant été également construite par Thapa.

Katmandou seisme                              katmandou seisme

                                                                                                                                                                                 Bhimsen Thapa, le Mukhtiyar du Népal de 1806 à 1837                                                                         Tour Bhimsen après la construction  

La tour Dharhara faisait fonction de beffroi. Elle résista à un séisme qui la secoua deux ans après sa construction. Mais celui du 15 janvier 1934 eut raison de la première et endommagea gravement la seconde.  En effet, seuls deux étages avaient résisté. Elle seule fut reconstruite – neuf étages au-dessus des deux restant- , trois ans plus tard par Juddha Shumsher Jung Bahadur Rana après ce tremblement de terre. Il fit ajouter un balcon circulaire au 8e étage. Il permet une vue panoramique exceptionnelle sur toute la vallée de Katmandou. Un escalier en colimaçon de 213 marches  permet d’y accéder. Une flèche de bronze haute de 5,2 mètres semble toucher le ciel. Cette tour sert de point de repère aux Népalais. Elle était ouverte aux visiteurs depuis 2005. La première ne fut pas reconstruite ( actuellement, en lieu et place, se trouve un parking ). La tour Dharhara était l’un des monuments majeurs du patrimoine de Katmandou.

  Katmandou, avant le séisme du 25 avril 2015

                  Séisme katmandou

La tour Dharhara

Katmandou séisme

  Patan Durbar Square

katmandou seisme

                                                              Changunarayan Temple

Katmandou, la cité des dieux, victime de séismes ravageurs

Les Nations unies classent le Népal au 11e rang des pays les plus sujets aux tremblements de terre, et Katmandou, la ville la plus à risque.

La ville de Katmandou ( ou Kathmandu) plantée à 1350 m d’altitude, est très connue pour de multiples raisons. Il fut un temps, dans les années 60, où s’y rendre était indispensable. Vous avez peut-être lu Les Chemins de Katmandou (1969) de René Barjavel qui inspirera un film, Les Chemins de Katmandou, réalisé par André Cayatte. Aujourd’hui, ce sont les treks et la culture népalaise qui attirent. 

Elle compte des merveilles architecturales, des monastères, stupas, des sculptures.La Ville de base recèle des richesses culturelles remarquables d’entre le 15ème et 18ème siècle. En 2006, UNESCO déclara sept des monuments de Katmandou, site du patrimoine mondial : Ces sept ensembles comprennent les places Durbar de Hanuman Dhoka (Kathmandu), Patan et Bhaktapur, les stupas bouddhistes de Swayambhu et Bauddhanath ainsi que les temples hindous de Pashupati et de Changu Narayan.

Je ne suis jamais allée à Katmandou, c’est inscrit sur mes tablettes. Pour mieux la connaître, celle d’avant ce séisme déstructeur, Things to do Kathmandu : World Heritage Sites vous feront faire le tour de ces merveilles comme je l’ai fait.

Mon hommage à Katmandou, au Népal, aux victimes du terrible séisme.

C’est peu, je sais. Je vais aussi participer plus concrétement par Action contre la faim qui oeuvre sur place.

Article du FIGARO avec des photographies du sinistre culturel,  avant et après. Edifiant et terrifiant.

Sources :Telling the Epic Story: Dharhara a World Heritage Site

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.