close
Musée Cernuschi, arts asiatiques, le Japon au fil des saisons, Koike Shoko (1)

Musée Cernuschi, arts asiatiques, le Japon au fil des saisons, Koike Shoko (1)

2014-09-23CernuschiParis1289Views
musée-cernuschi-paris

J’adore le musée Cernuschi

Le musée Cernuschi est spécialisé dans l’art et l’archéologie de la Chine antique, du nom de son fondateur, ardent républicain italien. Banquier, économiste, journaliste et collectionneur d’art Henri Cernuschi,  patriote italien, est l’un des trois héros qui, en 1848, libéra Milan de l’occupation autrichienne. Il fut élu député de l’éphémère République romaine (1848-49). A la chute de celle-ci, il se réfugie et s’établit en France en 1852. Il devient administrateur du Crédit mobilier, joue un rôle important dans le journal Le Siècle et risque sa vie pendant la Commune. Expulsé par Louis-Napoléon Bonaparte en raison de son engagement contre le plébiscite en 1869, il revient après la chute de l’Empire, en septembre 1870. Naturalisé français, il sera un des fondateurs de la Banque de Paris et des Pays-Bas. Il voyage en Asie entre 1871 et 1873, en compagnie du critique d’art Théodore Duret. Il eut la brillante idée de se faire construire un hôtel particulier par William Bouwens van der Boijen en 1873-1874, à l’orée du parc Monceau, en 1871 pour y héberger ses trésors d’Extrême-Orient car son appartement était devenu alors trop exigu.

musée-cernuschi-paris

Il faut être fou pour ne pas aimer ce quartier de Paris ! Par ce soleil de septembre, cette courte voie Vélasquez, fermée à ses extrémités par de jolies grilles de Gabriel Davioud (1823-1881) lui donnant une touche de place Stanislas, est enchanteresse. 

Musée-Cernuschi-entrée

Sur la façade, les médaillons en mosaïque d’Aristote et de Léonard de Vinci admirés par Cernuschi, portant chacun une médaille en stuc de Saint Michel terrassant le dragon sont très en évidence. J’admire les fleurs épanouies ressemblant aux chrysanthèmes si chères aux Japonais, décorant les écoinçons. 

medaillon-aristote-musée-cernuschi-paris
Médaillon Aristote
medaillon-leonard-de-Vinci-musée-cernuschi
Médaillon Léonard de Vinci- Photographies  Musée Cernuschi

musée-cernuschi-entrée

 

musée-cernuschi-entrée
De chaque côté de la porte, deux magnifiques chiens fu , symbole de protection. Photographies PLK                                           

Cernuschi, célibataire fastueux et raffiné, y donna  des fêtes somptueuses, particulièrement les bals costumés dont il raffolait  dont certains sont restés célèbres. On raconte qu’on y croisa Jeanne Hugo, Emile Zola en moine, tandis que le maître de maison était travesti comme il se doit, en samouraï..(2)  Il a notamment donné le premier bal éclairé à l’électricité.

Le génie de l’architecte Bowers fut d’organiser la demeure autour d’une immense salle inspirée des portegos des palais vénitiens (1), s’ouvrant sur l’extérieur par une serlienne. Cette salle est dominée par un immense Bouddha Amida de bronze  acquis par le maître de maison au Japon, dans les faubourgs d’Edo (Tokyo ).

 Musée-Cernuschi-bouddha

Les larges fenêtres s’ouvraient sur un jardin arboré qui sera celui de Moïse Camondo. Ma boucle est bouclée : j’aime ces liens entre les choses que j’aime : la magnifique demeure de Camondo est un endroit que j’adore, que me fit découvrir la très cultivée MCL, il y a longtemps. La demeure des Camondo abrite une collection exceptionnelle de mobilier et d’objets d’art du xviiie siècle.(3)

 musée-cernuschi

De 1871 à 1873, il achète plus de  5000o œuvres d’art dont 1500 bronzes en Chine et au Japon qu’il léguera à la ville de Paris. L’hôtel particulier deviendra musée deux ans après son décès en 1896.  La collection de Cernuschi ne cesse de s’ enrichir grâce à de nombreux dons et quelques acquisitions de bronzes, de mobilier funéraire, de terres cuites et de jades auxquelles s’ajoutent des collections d’art chinois contemporain. 

Après avoir admiré les vases du premier hall,(4) je grimpe à l’étage afin de commencer par les collections permanentes. La balade s’étale de l’époque néolithique avec des céramiques en terre cuite puis en néphrite, pour se poursuivre avec toutes les dynasties des Shang au Qing.

vase-pour-les-liquides-époque-de-Anyang
Vase Fanglei pour les liquides- Epoque de Anyang (vers 1300 – 1050 av. JC), dynastie des Shang (vers 1550 – 1050 av. JC)

Les tombes de l’époque des Han (206 av. J.-C. – 220 ap. J.-C.) ont livré un grand nombre de figurines de suivantes (nüshi) chargées de servir l’âme sensitive (po) du mort dans son palais souterrain (dixia gongdian). J’ai beaucoup admiré ces figurines, type de statuettes, appelées mingqi, est souvent qualifié de substitut funéraire. 

Musée-Cernuschi      Musée-Cernuschi

Cette tête d’un moine agé a retenu mon attention. Ahrat veut dire « bouddhiste qui a atteint le nirvana » Elle a pu appartenir à une statue d’un des deux compagnons qui entouraient traditionnellement le bouddha Śākyamuni. L’expression à la fois sévère et sage est intriguante et rassurante, à la fois.

 tête-d-ahrat-dynastie-des-yuan

Musée-Cernuschi-masques-funéraires-mongolie
Masques funéraires masculin et féminin- Premier quart du XIIe siècle, dynastie des Liao (907 – 1125) Liaoning (Mongolie intérieure )

Tout m’a ravi et ce qui m’a littéralement emballée est l’époque des Tang.

  Musée-Cernuschi-orchestre-des-huit-cavalières-époque-Tang

 Musée-Cernuschi-orchestre-des-huit-cavalières-époque-des-tang

Ces jeunes filles à cheval, vêtues d’un vêtement d’inspiration occidentale-huyi-, au visage bien rond, aux yeux marqués d’un simple trait, la bouche très petite sont un ravissement pour l’œil. Il semble que ce faciès soit encore celui des paysannes du Shaanxi, nous dit la plaquette du musée.  Deux nattes sont remontées à la hauteur des tempes à la manière des garçons. Chacune d’elles a une expression différente, très aimable et gracieuse. Sept jouent d’un instrument, celui de la huitième est peut-être perdu. Les teintes de beige, orange, carmin et vert ajoutent de la beauté. 

cavalière-de-l-orchestre-des-8-cavalières-époque-Tang

  
Ce personnage en terre cuite dans des nuances de beige est impressionnant, il semble très en colère, dangereusement harnaché pour se battre. 
musée-cernuschi-guerrier-wushiyong

Les douze animaux calendaires correspondent aux heures de la journée. En effet, les Chinois ne comptaient que 12h dans une journée ( Je dois vivre dans cet espace-temps car mes jours me semblent de plus en plus courts..). En fait, une heure des Chinois était équivalente à deux heures occidentales, tout comme les années. Les shengxiao – littéralement  “birth likeness”- sont régis par des cycles de 12 années et se succèdent ainsi : le rat, le bœuf, le tigre, le lièvre, le dragon, le serpent, le cheval, le mouton, le singe, le coq, le chien et le cochon. Ces notions étaient déjà connues des Han mais ce n’est qu’à partir des Sui et Tang que des représentations en sont faites et disposées dans les tombes. Le musée Cernushi en possède cinq : le tigre,   le serpent,  le singe et le coq.  Sur ce cliché, nous voyions le tigre – qui a peu de ressemblance avec un tigre -, le serpent au cou gracile et le dragon que je trouve très beau. 

animaux-calendaires-chine-musée-cernuschi

Une visite magique.

Sources : Architecture de l’hôtel Cernuschi : hier et aujourd’hui  de Gilles Béguin (1) Vivre à Venise au 12éme siècle (2) ce bal masqué aurait inspiré les premiers chapitres de Sopho de Daudet. (3) Site du musée Nissim de Camondo (4) RDV sur mon Pinterest

Photographies : PLK de Noétique – Musée Cernuschi

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.