close
“18 règles pour vivre” du Dalaï Lama

“18 règles pour vivre” du Dalaï Lama

2014-01-171291Views1Comment
dalaï-lama

Tenzin Gyatso, 14 ème Dalaï-Lama le grand ambassadeur de l’humanisme dans le monde entier est une figure emblématique pour tous. « Dalaï » est un mot mongol signifiant océan et « lama » est l’équivalent tibétain de guru, maitre spirituel. Accolés, ils signifient « océan de sagesse ».

Son premier engagement est de Promouvoir les valeurs humaines telles que la compassion, la bienveillance, la tolérance, la maitrise de soi, indulgence. 

Je tenais à partager ces/ses 18 règles de vie qu’il nous adresse, avec quelques unes de mes réflexions. Nul besoin d’être bouddhiste, ses principes de vie sont intemporels et universels. 

1. Tenez compte du fait que le grand amour et les grandes réussites impliquent de grands risques. Les certitudes sont rassurantes et confortables et offrent une vie sans éclats, remplies de regrets et d’ennuis.

2. Lorsque vous perdez, ne perdez pas la leçon. L’échec est précurseur de la réussite
Pratiquement aucune grande chose ne viendra sans échec. Michael Jordan  nous donne un précieux conseil de management avec cette philosophie  
«  J’ai manqué plus de 9 000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matches. 26 fois, on m’a fait confiance pour réaliser le tir gagnant à la fin d’un match et je l’ai raté. J’ai échoué, échoué et encore échoué dans ma vie. Et c’est pourquoi je gagne »  

3. Suivez les trois R : Respect de soi-même, Respect des autres, Responsabilité de tous vos actes. J’ai compris que celui qui ne me respecte pas, ne croit pas en lui-même. Cela me permet d’avoir de la compassion pour lui et de ne point être trop touchée. Je suis responsable de mes sentiments, actions, succès..  Lorsque je blâme les autres pour mes erreurs ou mes malheurs, je ne suis pas juste et je me leurre.

4. Souvenez -vous que ne pas obtenir ce que vous voulez est parfois un merveilleux coup de chance. Nous avons tous en mémoire des histoires de personnes sauvées parce qu’elles ont eu un contretemps qui sur l’instant les avaient énormément contrariées. Ce principe est un des difficiles à respecter! Souvent, je suis impatiente, un peu comme une enfant de deux ans pour qui tout tourne autour de lui et qui veut tout, tout de suite. J’ai travaillé sur mon seuil de frustration et poursuis l’ouvrage en tentant d’apprivoiser le OUI à ce qui arrive, sans complaisance, ni résignation. 


         


5. Apprenez les règles pour savoir comment les transgresser correctement.

6. Ne laissez pas une petite dispute meurtrir une grande amitié. Cette règle nécessite de maitriser la difficile 7.

7. Lorsque vous réalisez que vous avez commis une erreur, prenez immédiatement des mesures pour la corriger. Laisser  son ego et son orgueil  au placard! S’excuser, prendre sa responsabilité de ce qui est arrivé mais sans flagellation. Gros travail..

8. Passez un peu de temps seul chaque jour.
 Peu importe le jour, je prends au moins 30 minutes de ma journée à être seule dans un endroit calme. Cela me permet d’examiner ce qui se passe dans ma vie et de comprendre ce que je veux ou non. Que ce soit à travers la prière, la méditation, le yoga ou le golf, ce rituel est un must. J’ai noté que les gens hyperactifs, toujours à virevolter et à être suroccupés sont des personnes qui n’osent pas rester en face à face avec eux-mêmes. D’autres ne peuvent être seuls par phobie de l’abandon affirment les psychanalystes, à cause de carences affectives de l’enfance.(1)

La -danse-Matisse

9. Ouvrez vos bras au changement, mais ne laissez pas s’envoler vos valeurs. Bienvenue aux lieux nouveaux, aux nouveaux visages..

10. Rappelez vous que le silence est parfois la meilleure des réponses. La sagesse populaire le dit aussi: le silence est d’or! Observons ce qu’a obtenu Gandhi ! Je ne me compare pas du tout à ce sage, mais j’ai noté que lors d’un conflit ou une dispute, laisser l’autre s’agiter tout seul dans un silence bienveillant, est riche de conséquences, surtout lorsque manifestement, nous ne partegerons jamais la même vue. J’essaie de dire: “Tu penses ainsi ? Je respecte ton point de vue, j’ai une autre conception”

11. Vivez votre vie d’une façon bonne et honorable. Ainsi, lorsque vous vieillirez et que vous regarderez en arrière, vous en profiterez une deuxième fois. Une vie sans regret.. des bonnes actions que nous n’avons pas faites ou des mauvaises réalisées !Un lourd programme

12. Un foyer aimant est la fondation de votre vie. En appliquant les autres règles, cela devient plus facile ; cependant c’est le principe sur lequel nous avons le moins de contrôle.

                        
13. Dans les désaccords que vous avez avec ceux que vous aimez, ne vous occupez que de la situation actuelle. Ne réveillez pas le passé. Pardonner le passé et les actions passées.  Nous n’avons plus aucun contrôle sur le passé. Se concentrer sur le présent, le seul moment sur lequel nous avons de l’influence. Cette règle est difficile à suivre par les personnes qui ont subi des actions liées à la violence, mais aussi paour de simples broutilles car nous y metttons souvent trop d’égo. Pardonner,  sans oublier, est pourtant la meilleure des thérapies.

14. Partagez votre savoir. C’est une manière d’atteindre l’immortalité. Plus important, partageons nos échecs pour être utiles aux autres. Ces autres feront ce qu’ils veulent avec nos expériences et feront leurs propres choix. Cependant, il me semble qu’il faille être attentif à ne pas pontifier et nourrir notre égo, notre Moi-Moi-Moi. Tout en subtilités.

15. Soyez tendre avec la terre. Cela devarit être évident pour tout le monde! Que nenni! La Terre nous nourrit, la blesser, blesse l’humanité toute entière.


       
16. Une fois par an, allez quelque part où vous n’êtes jamais allé auparavant. Une fois par an? je remplace allégrement par ” plusieurs fois par an” pour mon plus grand bonheur. Ah! c’est la règle que je préfère et que je respecte sans coup ferrir. La terre est si vaste! Je remercie.

17. Souvenez-vous que la meilleure des relations est celle dans laquelle l’amour que chacun porte à l’autre dépasse le besoin que vous avez de l’autre. Prenons garde à ne pas être dépendant, à ne pas avoir besoin des autres plus que nous ne les aimons. Signe que la relation est finie.Trouver la bonne distance, ni trop symbiotique ni trop large, 
l’autonomisation ne sera plus vécue comme un abandon mais comme un lien de meilleure qualité.

18. Jugez vos succès d’après ce que vous avez dû sacrifier pour les obtenir. La réussite qui tel Attila, a détruit quelque chose ou quelqu’un, n’en est pas une. Se poser les bonnes questions lors des choix de vie est une nécessité.

(1) Lire “l’éloge de la solitude”

Reproductions: La danse  de Matisse-  Rythme et joie de vivre » Robert Delaunay-   Photographie Yann Arthus-Bertrand

PLK de Noétique

PLK de Noétique

Je suis une yogini en mode Deepak Chopra, Christophe André, Jackie Kennedy, Gwyneth Paltrow, une grande fille en talons hauts, glam et moderne, bien dans sa tête et son corps. Curieuse, orthorexique et gourmande, foodista, passionnée de yoga, de Pilates, addict au thé vert japonais, à l'affût des nouveautés de produits de beauté bio.

1 Comment

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.