close
Calendula officinalis

Calendula officinalis

calendula

Le calendula officinalis est un incontournable du jardin de curé. Avec des couleurs variant du jaune à un bel orangé soutenu, il ensoleille tout : jardinières, potées, bordures.. Pierre De Ronsard (1524-1585), poète français les plus importants du XVI° siècle le célébrait. Toutefois, il n’est pas qu’une fleur, il a des qualités médicinales importantes, en particuliers cicatrisantes..

La petite histoire du calendula officinalis

Le nom « Calendula » est un diminutif du latin moderne « calendae », qui signifie « petit calendrier »

Plus connu sous le nom de souci, les Anglais l’appele « Marigold » faisant ainsi référence à la Vierge Marie. Il est souvent utilisé pour fleurir les autels des églises. La légende veut que Marie utilisa des fleurs de souci comme pièces de monnaie lorsqu’elle se rendit en Égypte accompagnée de Joseph et de l’enfant Jésus. Les voleurs dérobèrent son sac et y découvrirent des fleurs de souci au lieu de pièces de monnaie…

Avec sa couleur jaune et or vibrante, Calendula officinalis symbolise également la passion et la créativité. Les fleurs du souci se referment la nuit, et s’ouvrent lorsque le soleil est haut dans le ciel. Les paysans l’utilisaient comme baromètre, les fleurs se refermant à l’approche du mauvais temps.

Les feuilles dégagent une odeur forte et agréable d’agrume un peu amer, capiteux.

En langage des fleurs, offrir des soucis signifie : « loin de vous, je suis triste », et peut être symbole de jalousie et de chagrin…

En Chine, il est associé à la longévité.

Il possède de très nombreuses vertus médicinales : antiviral, anti-tumoral, anti-inflammatoire, anti-œdémateux et antioxydant. Il est aussi utilisé en cosmétique. 

Dans son ouvrage, « Causae et Curae » (causes et remèdes), Hildegarde de Bingen témoignait déjà de l’emploi du souci comme plante médicinale.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, le souci peut être considéré comme « un traitement externe des plaies superficielles, des inflammations modérées de la peau et de la muqueuse orale, des blessures et des ulcères veineux ».

Le macérât de calendula officinalis

Pour faire un macérât, il faut une huile neutre ( olives, tournesol, pépins de raisins, sésame) qui va puiser les principes actifs de la plante. Et environ 20 grammes de fleurs pour 100 ml d’huile. Les indications de ce macérât ? Application sur une peau irritée, fesses des bébés, piqures de moustiques, atténuer le feu du rasoir ou d’un coup de soleil…

Félix Édouard Vallotton (1865-1925)
peintre et graveur franco-suisse

vase de soucis et oranges

Une teinture-mère réalisée avec de l’alcool sera utile pour désinfecter le petite plaies en favoriser la cicatrisation.

Comment préparer une teinture-mère ?

Prendre un bocal. Placer-y les fleurs bien tassées et recouvrir avec 3 fois le volume d’alcool à 40°. Oublier-le pendant une dizaine de jours, puis filtrer. Conserver cette teinture-mère dans un récipient hermétique au réfrigérateur ou dans un endroit frais et sombre.

 A utiliser dans les 6 mois 

Le baume de calendula

« Le calendula fait partie de la même famille que l’arnica (les astéracées) et possède des propriétés réparatrices et protectrices.

  • 30 gr de pétales de calendula frais, de préférence tout juste cueilli
  • 100 gr de lanoline (cire de laine, se trouve en pharmacie)
  • 1 tasse d’eau

Préparation : placez les pétales et l’eau dans une casserole, faites cuire à feu doux, en mélangeant de temps à autre, jusqu’à ce que l’eau se soit complètement évaporée. Ensuite ajoutez la lanoline, tout en continuant à bien mélanger.

Le calendula en cuisine

Il est également une plante comestible (jeunes feuilles, capitule frais ou séché). Surnommée aussi « faux safran» de par sa couleur orangée, ses pétales et ses feuilles fraiches hachées relèvent très bien une salade.

Ne vous faites pas de soucis, il suffirait de regarder intensément le souci pour régler les problèmes de vue. Si c’était si simple…

Sources : iciLe langage des fleurs du temps jadis, Sheila Pickles, éditions Solar 1992

Tout savoir sur sa plantation et entretien rendez-vous ici.

Spread the love
     
   
     
   
PLK de Noétique

PLK de Noétique

Je suis une yogini en mode Deepak Chopra, Christophe André, Jackie Kennedy, Gwyneth Paltrow, une grande fille en talons hauts, glam et moderne, bien dans sa tête et son corps. Curieuse, orthorexique et gourmande, foodista, passionnée de yoga, de Pilates, addict au thé vert japonais, à l'affût des nouveautés de produits de beauté bio.

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.