close
Le Jólabókaflódid, vous connaissez ?

Le Jólabókaflódid, vous connaissez ?

2020-11-28IslandeLireNoël664Views

Tandis que nos librairies françaises viennent de rouvrir ce samedi, les Islandais ne songent qu’à profiter du Jólabókaflódid, l’événement littéraire incontournable en Islande, une tradition au nom imprononçable pour moi qui n’est point fait islandais en LV2 (1).

Qu’est-ce que le  Jólabókaflódid ?

Étymologiquement : Jól pour « Noël», bók pour « livre» et flódid pour «inondation». Nous pourrions traduire par déluge de livres ! Cette tradition, semble un bénéfice secondaire de la seconde guerre mondiale. L’Islande s’est séparé du Danemark en 1918, mais n’a obtenu son indépendance qu’en 1944. Une des seules fournitures qui n’était pas totalement réquisitionnée par la guerre était le papier. Les livres imprimés en Islande n’étaient pas soumis aux restrictions ou aux taxes sur l’importation, les Islandais ont beaucoup écrits et lus.

A l’idée d’un tel catalogue, mon coeur s’emballe !

Dès le mois d’octobre et jusqu’aux fêtes de fin d’année, des centaines de nouveaux titres inondent les librairies. L’événement est bien préparé : depuis 1944, à la mi-novembre, chacun des 125 000 foyers du pays reçoit le bókatídindi, un catalogue distribué gratuitement par les professionnels du livre. Cette année, 665 titres, soit environ 80 % des livres publiés en 2020 y sont répertoriés. Les livres envahissent tous les rayons ; Même les épiceries deviennent des librairies..

La tradition de Noël en Islande

En Islande, à Noël, après un bon repas, on se ressemble autour du sapin de Noël. Chacun offre et reçoit ses présents. Et chacun s’attend à recevoir des livres. Il est fort courant qu’ils soient lus ensemble, immédiatement, douillettement installés.

Islande est un petit pays, isolé dans l’Atlantique Nord, de 350 000 âmes. 7 islandais sur 10 achètent des livres.  La bibliothèque de la ville de Reykjavik prête plus de 1,2 million de livres par an à sa population de 200 000 habitants, soit six livres par personne. D’ailleurs, selon une étude du professeur Ágúst Einarsson, lire serait un sport national puisque 93% lisent plus d’un livre par an.

bokatidindi-2016

Je rêve d’un Jólabókaflódid à la française

Emprunter les idées des autres, ce n’est pas voler, lorsqu’elle vous grandit. Alors, installons cette tradition calme, douce et enrichissante chez nous ! Cela me/nous comblerait beaucoup plus qu’ Halloween que certains essaient de nous faire adopter !

Nous n’avons pas à rougir face aux Islandais :   Une étude du Centre national du livre publiée en 2019, met en évidence que 92 % des Français ( 9/10) ont lu au moins un livre au cours des 12 derniers mois, quel que soit son genre littéraire. Ils sont également 88 % à se déclarer spontanément lecteurs. Les Français dévorent en moyenne 14 ouvrages par an. Le grand lecteur ( plus de 20 livres lus) est une lectrice (63 % de cette catégorie).

Qu’allez-vous lire le 25 Décembre et après ?

(1) Vous vous demandez comme se prononce Jólabókaflódid? YO-la-bok-a-Flöthe

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.