close
𝕃𝕖 𝕕𝕚𝕞𝕒𝕟𝕔𝕙𝕖 𝕕𝕖𝕤 𝕞è𝕣𝕖𝕤 𝕕𝕖 𝔾𝕣𝕒𝕙𝕒𝕞 𝕊𝕨𝕚𝕗𝕥

𝕃𝕖 𝕕𝕚𝕞𝕒𝕟𝕔𝕙𝕖 𝕕𝕖𝕤 𝕞è𝕣𝕖𝕤 𝕕𝕖 𝔾𝕣𝕒𝕙𝕒𝕞 𝕊𝕨𝕚𝕗𝕥

le-dimanche-des-mères-graham-swift

Le dimanche des mères de Graham Swift est un petit régal de lecture. Je l’ai fini il y a quelques temps et j’ai encore, des étoiles dans les yeux…

Le pitch : Berkshire, sud de l’Angleterre, 30 mars 1924. Jane (Jay) Fairchild, 22 ans, orpheline élevée dans un couvent, est domestique chez des aristocrates anglais les Niven. 
Ce dimanche un peu spécial est celui des mères. Qu’est-ce ? Un dimanche où les domestiques peuvent rendre visite à leur maman. Va-t-elle passer la journée à lire ? Va-t-elle parcourir la campagne à bicyclette en cette belle journée printanière ? 
Ce matin-là, chez les Niven, le téléphone sonne, Jane répond : Á l’appareil, Paul Sheridan, jeune homme de très bonne famille, son amant depuis sept ans. Il lui propose de le rejoindre dans la maison familiale vide en passant « par la porte de devant », et non par celle des domestiques ! Tous deux s’offrent pour la dernière fois un moment secret, Paul devant rejoindre la riche héritière Emma Hobday, sa future épouse. Ce dimanche des mères 1924 changera à jamais le cours de sa vie. 

Le-dimanche-des-meres-graham-swift

C’est un roman très intimiste. Jane est la narratrice. Je ne vous en dis pas plus… 
J’ai adoré :

  • Jay/Jane.
  • J’ai aimé la sensualité qui se dégage de cet écrit, la sensibilité, la poésie, la lenteur du récit et des descriptions, le petit gout d’interdit, de secret, les aller-retour passé, présent, futur, les scènes imaginées par Jane avec ces « Et si », l’humour, les paysages joliment décrits…
  • Le rhabillage de Paul que Swift décrit dans ses moindres détails, tout doucement, comme pour retarder l’instant où il devra filer vers sa fiancée.
  • Il est aussi question de différence de classe, de deuil, de réflexion sur les traditions, le changement sociétal, l’importance des livres pour s’extraire de sa condition.
  • 𝑫𝒆 𝒅𝒆𝒔𝒕𝒊𝒏é𝒆 : 𝑺𝒊 𝒆𝒍𝒍𝒆 𝒂𝒗𝒂𝒊𝒕 𝒆𝒖 𝒖𝒏𝒆 𝒎è𝒓𝒆, 𝒔𝒊 𝒆𝒍𝒍𝒆 𝒏’𝒂𝒗𝒂𝒊𝒕 𝒑𝒂𝒔 𝒗𝒖 𝑷𝒂𝒖𝒍, 𝒆𝒏 𝒄𝒆 𝒅𝒊𝒎𝒂𝒏𝒄𝒉𝒆 𝒅𝒆 𝒎𝒂𝒓𝒔, Jane 𝒏𝒆 𝒔𝒆𝒓𝒂𝒊𝒕 𝒑𝒂𝒔 𝒅𝒆𝒗𝒆𝒏𝒖𝒆 𝒄𝒆 𝒒𝒖’𝒆𝒍𝒍𝒆 𝒆𝒔𝒕 𝒂𝒖𝒋𝒐𝒖𝒓𝒅’𝒉𝒖𝒊…

Le moins, s’il en faut ?

  • Le vocabulaire un peu cru des premières pages m’a un tout petit peu gênée.

Je vous le recommande chaudement Le dimanche des mères de Graham Swift.

Graham Swift

EAN : 9782070178711 
144 pages 
GALLIMARD (12/01/2017)

Spread the love
     
   
     
   
PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

2 Comments

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.