close
L’ œuf Blue constellation du tsarévitch de Fabergé

L’ œuf Blue constellation du tsarévitch de Fabergé

fabergé-oeuf-blue-constellation-du-tsarevitch

Nous avons admiré les œufs « bijoux » de Fabergé que le tsar Alexandre III offrit à son épouse Maria depuis 1886. Nicolas, leur fils perpétua la tradition en présentant un œuf Fabergé à sa mère à chaque Pâques. Admirons maintenant ceux qu’il offrit à son épouse dont Oeuf au trophée d’amour admirable, l’œuf du tsarévitch, le plus cher au cœur d’Alexandra et l’œuf blue constellation du tsarévitch, très moderne et assurément le plus émouvant, puisqu’il ne fut jamais fini, ni présenté à la tsarine. 

Fabergé et les Romanov : une longue histoire de famille

A la mort de son père le 1er novembre 1894, Nicolas II devint le Tsar de Russie. La firme Fabergé fut en charge de préparer deux œufs pour la famille impérialeNicolas perpétuant la tradition initiée par son père, offrit un œuf Fabergé à sa mère l’impératrice douairière Maria et un autre à sa chère épouse Alexandra. La guerre russo-japonaise interrompit momentanément la tradition, en 1904-1905.

Reprenant le principe de la matriochka, les œufs impériaux contenaient souvent plus d’une surprise.  La plupart de ces œufs ne mesurent qu’entre 10 et 15 cm mais quelles que soient les fantaisies du joaillier, il fallait que les œufs contiennent un trésor.

Nicolas et la princesse allemande Alix de Hesse, petite-fille de la reine Victoria d’Angleterre avaient respectivement 12 et 16 ans lorsqu’ils se sont rencontrés. Ce coup de foudre de deux adolescents se transforma en une histoire d’amour sincère et fusionnel.

Résistant aux pressions politiques qui auraient préféré une tsarine venant de France pour honorer l’amitié entre les deux pays et, surtout, s’opposant aux velléités de sa tyrannique reine-maman, Nikolaï II épouse celle qu’il aime – et qui l’aime – fait notable pour un souverain de l’époque

Nicholas-II-et-Alexandra-s-embrassant
Nicholas II kissing Alexandra  on the stairs in the garden of Peterhof
Le tsarévitch Nicolas et la princesse Alix en 1894.                                                                                                                                          

famille-romanov-nicolas-2

famille-romanov-tatiana-olga-Alexis-Anastasia-Maria
La famille impériale   :  De gauche à droite : Olga avec Alexis, Tatiana, Maria  et Anastasia                                                                                            

Oeufs de Fabergé offerts par le tsar Nicolas II à sa femme l’impératrice Alexandra Feodorovna

   Oeuf-à-la-rose-fabergé

1895 œuf à la rose –  La particularité de cette œuf était qu’ils’ouvrait pour révéler une rose jaune en bouton articulée.

             œuf-du-couronnement-fabergé

1897  œuf au carrosse du couronnement.

Le 9 mai 1896, Nicolas II et Alexandra furent couronnés dans la cathédrale Ouspanski à Moscou. Des cérémonies des plus magnifiques de l’histoire russe durèrent deux semaines. Cet oeuf recèle une représentation miniature du carrosse impérial, aux vitres en cristal de roche et roues en or cerclées de platine. Alexandra ne l’appréciait pas car il lui rappelait un horrible souvenir du couronnement : Les fêtes furent endeuillées par la tragédie de Khodynka, où 1 389 personnes furent mortellement écrasées lors d’une gigantesque bousculade, pour recevoir le cadeau offert par les souverains-  une livre de saucisson, des noisettes, des raisins secs, des figues et un gobelet en métal émaillé gravé des initiales de Nicolas II et de son épouse Alexandra Feodorovna.

                                                         Hebergeur d'image

1898 Oeuf au muguet – Cet œuf très Art Nouveau a dû ravir Alexandra car il avait tout pour la séduire : le rose était sa couleur préférée, le muguet, sa fleur aimée, les perles son bijou favori. A l’intérieur, trois miniatures  représentant le Tsar Nicolas II et de ses deux premières filles, les Grandes-Duchesses Olga et Tatiana.

1899 Oeuf aux lys – Une horloge de table tout en symbole des fleurs : les roses, emblème de l’amour, les lys, image de pureté et d’innocence. Et l’ensemble symbolisant l’amour vertueux de la famille. La surprise, un pendentif en diamant et rubis a disparu

oeuf-aux-lys-faberge
Oeuf aux lys
oeuf-au-transsibérien-fabergé
Oeuf au Transsibérien                                                

1900 Oeuf au Transsiberien : le chemin de fer qui relierait la Russie d’Europe avec la côte du Pacifique était presque terminé, un exploit dont le tsar  tirait une grande satisfaction pour l’essor de la Russie. Fabergé eut l’idée de concevoir un œuf, particulièrement, ingénieux pour célébrer l’événement. Il est conservé au Kremlin.

  oeuf-fabergé-transsibérien-romanov

1901 Œuf au Panier de fleurs sauvages dont la reine Elisabeth d’Angleterre est l’heureuse propriétaire.

 La famille royale d’Angleterre, avec six générations successives de connaisseurs, a réuni la plus impressionnante collection de la marque russe dont l’ Œuf au palais de Gatchina

œuf-fabergé-gros-plan-œuf-aux-trèfles

œuf-fabergé-gros-plan-œuf-aux-trèfles

1902 Oeuf aux trèfles –  Symbolise l’heureux mariage du Tsar Nicolas II et d’Alexandra Feodorovna. Il est considéré comme un joyau parmi la collection Fabergé, le premier a être en émail transparent.

    oeuf-fabergé-romanov-pierre-le-grand

 1903 Oeuf de Pierre le Grand : D’un pur et flamboyant style Rococo, cet œuf  a célébré le bicentenaire de la fondation de Saint-Pétersbourg en 1703. Un mécanisme à l’intérieur permet de faire apparaître la statue équestre de Pierre le Grand créée par le sculpteur français Maurice Falconet.

1906 Oeuf à la cathédrale OuspenskyIl est très impressionnant et  symbolise le retour des souverains à Moscou. Il devait être présenté en 1904 mais à cause de la guerre contre le Japon, elle fut retardée. Cet œuf avait une place particulière dans le cabinet d’Alexandra.

Hebergeur d'image

Fabergé-oeuf-aux-treillis-de-rose-Romanov

1907 Oeuf au treillis de roses Cet œuf doit son nom en référence aux croisillons de diamants l’entourant. La surprise contenue à l’intérieur de l’œuf, était une chaîne de diamants à laquelle était suspendue une aquarelle miniature du Tsarévitch Alexis, peinte sur ivoire.                                    oeuf-fabergé-palais

1908 Oeuf au palais d’Alexandre célèbre les cinq enfants du tsar Nicolas II. A l’ouverture, l’œuf révèle une minuscule réplique détaillée du Palais Alexandre, résidence favorite de la famille impériale à Tsarkoie Selo et ses jardins contigus. Cet œuf est au Kremlin.

     oeuf-fabergé-staadart

1909 L’Oeuf au Standaart  en cristal de roche, à l’intérieur duquel se trouve une réplique du yacht royal le  « Standaart » où la famille impériale vécut des jours heureux.    Fabergé-Romanov-œuf-au-trophée-d-amour      Hebergeur d'image

1910 Oeuf au trophée d’amour appartient aussi à sa gracieuse majesté Elisabeth, également. Il commémore la naissance du tant attendu tsarévitch en 1904. Le Cupidon qui surplombe la colonne représente Alexeï. Quatre chérubins au bas de l’œuf représentent les quatre filles Alexandra et Nikolas II. Les deux colombes symbolisent leur amour.                      oeuf-fabergé-quinzième-anniversaire-romanov

1911 Oeuf du quinzième anniversaire – Peut-être un des plus émouvants de toute la collection des œufs Fabergé parce qu’il raconte la grande histoire de la Russie. Il fut présenté au Tsar Nicolas II et à son épouse Alexandra, le dimanche de Pâques, 23 avril 1911. Cet œuf commémore le quinzième anniversaire de l’accession au trône du Tsar Nicolas II.

  Hebergeur d'image

1912 Oeuf du tsarévitch. L’œuf le plus cher à Alexandra. Il représentait la guérison du tsarévitch qui frôla la mort cette année là ( il souffrait d’hémophilie). A l’intérieur, la surprise révèle l’aigle bicéphale – emblème de la Russie pour ceux qui l’auraient oublié-  recouvert de diamants et une miniature émaillée du Tsarévitch Alexis Nicolaïevitch âgé de 7 ans.

                            Hebergeur d'image

1913 Oeuf du tricentenaire des Romanov, recouvert d’or et d’émail. Il est entièrement, décoré des 18 portraits miniatures des Tsars.

   Fabergé-oeuf-mosaique-1914

Fabergé-oeuf-la-mosaique-1914
Miniature à l’intérieur de l’œuf mosaïque

1914 Oeuf en mosaïque-  arc-en-ciel de couleurs en mosaïque, composé d’une centaine de petits diamants, rubis, émeraudes, saphirs, topazes et perles censé reproduire l’art de la tapisserie que la tsarine aimait pratiquer. La surprise est un camée représentant les 5 enfants impériaux. Il fait partie de la collection de la reine Elisabeth.

Fabergé-oeuf-de-la-ressurection
œuf de la Résurrection
Fabergé-oeuf-de-la-réssurection
Miniature à l’intérieur

1915 Oeuf de la Croix-Rouge au triptyque de la Résurrection – Oeuf en émail blanc original car il fait partie des quelques uns qui s’ouvre verticalement.

  Hebergeur d'image

1916 Oeuf militaire Il est en acier car créé avant que la révolution de 1917 ne  fasse définitivement cesser les ateliers Fabergé. Le 2 avril, les Romanov sont arrêtés et les ateliers Fabergé transformés en usine d’armement. Il n’y avait plus d’or ou autres métaux précieux. Fabergé a livré lui-même l’œuf à Alexandra et ses cinq enfants. L’œuf d’acier est d’une garnde sobriété; il repose sur les pointes de quatre obus d’artillerie miniatures. La surprise était une scène peinte sur ivoire par Vassily Zuiev représentant le Tsar Nicolas II tenant conseil avec ses officiers.

 Hebergeur d'image

1917 :  « L’Oeuf Blue Constellation du tsarévitch »

Cet œuf a été fabriqué pour l’impératrice Alexandra pour la Pâques de 1917. Il ne lui fut jamais présenté pour une terrible cause de la révolution bolchevique et même plus, le Blue constellation du starévitch ne fut jamais achevé.  Il fut retrouvé en 2001 au Fersman Mineralogical Muséum de Moscou. Il semble que deux œufs devaient être livrés : L’un des deux représentait la constellation d’étoiles du jour de naissance du tsarévitch Alexeï, constitué d’un globe de verre bleu foncé bordé de diamant de rose.  L’œuf a la forme d’une sphère qui repose sur les «nuages»avec un cadran tournant composé de verre bleu foncé avec une horlogerie à l’intérieur. Un lion y est gravé car l’héritier du trône, Tsarevitch Alexei, était un lion dans le zodiaque. Le piédestal est composé d’une roche cristalline entière placée sur une base de néphrite. L’œuf de 29 centimètres correspond complètement à l’esquisse originale réalisée par Carl Fabergé.

fabergé-blue-constellation-du-starevitch-egg
Esquisse du Blue constellation du tsarévitch

Un manque : les cinq anges qui montent des «nuages» vers la sphère. Probablement que ce détail n’a pas été terminé en raison du début de la Révolution.
En 1999, la publication des dessins des ateliers de Wigström a alerté les historiens sur le fait que deux œufs ont été conçus pour être livrés en 1917. Selon le cas, l’œuf était en production pour être présenté à Alexandra Fyodorovna mais n’a jamais été fini en raison de l’abdication du tsar avant Pâques de 1917. L’horloge et le cadran lui-même manquaient, ainsi qu’une partie  des étoiles en diamant.

L’ autre oeuf, « The Birch Egg », l’oeuf au bouleau fabriqué à partir de panneaux de boule de bouleau carélien, une sorte de bouleau qui ne pousse qu’en Russie, sur la terre natale de Michael Perkhin (le concepteur), Karelia. en or qui devait être offert à la mère de Nicolas II. The Birch Egg réapparut publiquement en 2001 lorsqu’un collecteur privé du Royaume-Uni, descendant d’émigrants russes le vendit. Il reste à l’abri des regards, dans une collection privée à Londres jusqu’en novembre 2002 où il intégra le Russian National Muséum … toujours à l’abri des regards.

Cet œuf Blue constellation du tsarévitch est encore plus chargé de symboles que les autres ; il est touché par le tragique de l’Histoire de cette famille Romanov. Il a de plus une allure si moderne, si actuelle et innovante. La si grande différence de conception le rend si émouvant. Qu’ils reposent tous en Paix !

Joyeuses Pâques.

Sources :  Site officiel de Fabergé 

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response