close
Le thé et Hokusai s’exposent au Musée Guimet

Le thé et Hokusai s’exposent au Musée Guimet

2012-11-06GuimetHokusaiMuséeParis1452Views2Comments
hokusai thé guimet

Que le thé soit ainsi honoré dans un musée me charme. Et double bonheur, le musée Guimet est mon préféré. Je suis une fan de thé.. Surtout le thé vert et le blanc. Les différents thés sont issus de la même plante Camelia, le traitement des feuilles les diversifie (1). 

théier-camelia

Histoires de thé, une boisson millénaire 

J’ai eu connaissance de cette exposition dans la très belle gazette “Bruits de palais” du Palais Des Thés. La collaboration de François-Xavier Delmas et son école avec le musée Guimet à une exposition sur le thé y était détaillée. Le Mandarin Oriental y apporte aussi son soutien. Je notais cela sur mon calepin, immédiatement, me réjouissant à l’avance.

expo guimet

Je recherche les thés nouveaux, rares et délicats. Je raffole des accessoires : théières, poélons, zhong, tasses, boites à thé et plateaux.. A chacun son thé ! Boire un thé est rituel, un instant suspendu dans le temps, un moment rien qu’à moi. Prendre un thé n’est pas seulement boire une boisson chaude.. J’aime la notion chinoise que le thé nous révèle à nous -mêmes.

 L’histoire du thé est retracée depuis ses origines mythiques sous les Zhou en 1045 avant J.C. – en fait depuis les Tang en 618 de notre ère à nos jours. Nous voici embarqués dans une très belle traversée à travers les siècles en Asie, Moyen-Orient, Europe et aux Amériques. L’histoire du thé est indissociable des accessoires et ustensils et des rituels qui accompagnent sa dégustation. Avec eux, nous comprenons la magie, la poésie, le raffinement, la philosophie, la spiritualité qui se dégagent de cette boisson si simple et si complexe. Il est aussi l’objet d’une iconographie raffinée, majestueuse-peintures et encre sur toile, papier ou sur soie, laques…

 L’exposition commence par un espace sensoriel aux couleurs pastel où différents thés sont élégamment mis à la portée des sens du visiteur.

Petite halte-dégustation du thé Guimet : Le Palais Des Thés a créé un mélange exclusif de thé vert aux fleurs de cerisiers et yuzu qui sont emblématiques du Japon où Emile a commencé à rassembler ce qui devint la collection.

Pour le ” guimetiser ” encore plus, F.X.Delmas a ajouté des pétales de fleurs de bleuets symbole du ” bleu outremer ” à base de lapis-lazuli dont le père d’Emile fut l’inventeur et qui lui permit d’avoir les finances pour voyager.

Ce thé est suave, doux. Un petit bémol : le boire dans un mini-gobelet en carton manque de panache.. même estampillé Palais Des Thés ! Puis, petite initiation dans une salle-couloir, à la culture du thé, avant de vous engager véritablement sur la route du thé.

Première salle : La « tonne de thé » d’Ai Weiwei !

la-tonne-de-thé-pu erh
Oeuvre signée par l’artiste chinois Ai Weiwei à l’exposition du Musée Guimet

Une tonne de thé pu erh, noir intense. ” La tonne de thé symbolise l’importance de la Chine dans l’histoire du thé, explique son commissaire Jean-Paul Desroches. Le poids de cette civilisation mais aussi l’impact du thé dans le monde d’aujourd’hui.” Je fus davantage transportée par une peinture délicate du XIIIe siècle figurant une branche de théier impérial en fleur qui lui fait face. Visionnons la Présentation du court-métrage de Tran Anh Hung, sur la Taiwanaise Tseng Yu Hui, seule femme maître du thé au monde dans la seconde salle. Avançons, avançons sur notre route du thé.

Age du Thé bouilli sous les Tang (618-907), âge du thé battu- époque où le thé s’implante au Japon- sous les Song (960-1279), âge du thé infusé- boisson des Lettrés- sous les Ming et les Qing (1368-1911): trois façons de préparer le thé, trois époques à travers lesquelles nous évoluons.

wan-bol-impérial-décor-floral
« Wan »  Bol impérial en porcelaine à décor floral en émaux polychromes sur couverte
théière-blanche-dysnastie-Qing-guimet
Verseuse en porcelaine quingbai blanc azuré de Fujian (XIIIe siècle)Crédits photo : (C) RMN-Grand Palais (musée Guimet, Paris)

Un joli voyage sur l’ancienne route du thé et des chevaux (2) De magnifiques pièces en céladon, porcelaine, grès, tenmuku-, moulins à moudre le thé, d’étonnantes verseuses en métal ciselé, boites et bourses à thé, pots à moudre, jarres, fourneaux,théières en argile de Yixing remarquables, bols impériaux.. Quelques pièces m’ont tout particulièrement enchantée : 9, 24, 29, 48, 68, 74, 130, 134, 141, 156, 158, 163, 165 . Une petite mention pour la 231 particulièrement croquigniolesque ! 

Le musée propose aussi des ateliers et conférences (3), toutes plus intéressantes l’une que l’autre et des ateliers pour les enfants. 

Histoires d’une boissson millénaire fermera ses portes le 7 janvier 2013.

 Shen-Nong
Shen Nong Ben Cao Jing

Je ne résiste pas à vous conter la légende de Shen Nong, « le divin laboureur » qui serait à l’origine mythique du thé : En 2737 avant notre ère, quelque part en Chine, sous un arbre, se reposait l’empereur Shen Nong, expert en agriculture et en plantes médicinales. Nous lui devons le Shen Nong Ben Cao Jing qui est le premier herbier de Chine. Shennong se reposait au pied d’un arbre tandis que ses serviteurs faisaient bouillir de l’eau. Lorsqu’une bise se leva et fit tomber deux-trois feuilles dans cette eau frémissante. Il la vit alors changer de couleur et fut réjoui du parfum qui s’en dégageait. Il décida de goûter et découvrit un breuvage à la fois riche en arômes et aux nombreuses vertus..

 Pour en savoir plus: Commentaires audio lié à l’exposition- livret de l’exposition (1) les différents types de thés (2) Ancienne route du thé et des chevaux: documentaire qui invite au voyage (3) musée Guimet   

Photographies : En Une :  Liu Songnian (vers 1174-1224), Moudre le thé, peinture sur soie, encre et couleurs légères, Chine, époque Song (960-1279), 44,2 x 61,9 cm. © Musée national du Palais, république de Chine (Taiwan). Camellia sinensis- –  Règne de Kangxi (1662-1722) Paris – Musée des arts asiatiques-Guimet- Matériel de la cérémonie du thé – Japon, 19ème siècle – Musée Guimet (RMN)- 

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

2 Comments

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.