close
Le quart d’heure de politesse

Le quart d’heure de politesse

dali-montre

illustration-kanakoQuatre-vingt-cinq pour cent des Français estiment que la politesse est un atout, selon un sondage Ipsos. 

Elaine Sciolino une américaine-qui-vit-à-Paris,  écrit dans « France Polishes Its Politesse » que les règles des bonnes manières ne sont pas faciles, même pour les Français. Elle y récence les principales dont deux qui me tiennent à cœur : arriver un quart d’heure en retard à une invitation à un dîner et ne pas dire « bon appétit » au début d’un repas qui fera l’objet d’une autre chronique.

« L’exactitude est la politesse des rois et le devoir de tous les gens de bien  » aurait dit Louis XVIII.

J’y consens. Rien de plus cavalier que de faire attendre. 

Je suis plutôt du genre à arriver la première à un rendez-vous mais je n’aime pas faire le pied de grue, cela me met en émoi : j’imagine souvent que la personne ne m’aime pas assez pour être à l’heure, ou alors je me fais bouillir la rate au court-bouillon en imaginant mon retardataire écrasé sous un bus. 

Mais il y a une situation où le retard me convient, voire je le souhaite : lorsque je reçois. Oui, oui..

kanako-cuisiner-enfourner-le-pain

Le signe élémentaire d’une bonne éducation serait de respecter l’heure à laquelle vous fûtes invité à festoyer. De la même façon,  la maîtresse de maison se doit d’être prête à l’heure à laquelle elle a convié ses invités. C’est là le point de discorde avec Monsieurmonmari qui campe sur sa position…et moi, la mienne. Nous remettons cette discussion sur le métier fréquemment… Presqu’à chaque fois que nous invitons ou sommes invités. Et pourtant, même Nadine de Rotschild le dit.


Arriver en avance à un dîner est aussi discourtois que d’arriver en retard, et qui plus est, peut être très incommodant pour la maîtresse de maison qui pourrait très bien se trouver encore en petite tenue.

Arriver à l’heure, ne se fait pas en France. Chez nos amis américains, en revanche, l’heure c’est l’heure. L’étiquette à la française donc, veut que l’on ajoute un « quart d’heure de politesse » à l’heure à laquelle on est invité, afin de laisser un peu plus de temps aux maîtres de céans pour se préparer. Lorsque je reçois de nouveaux amis, je prie qu’ils connaissent cet usage. J’apprécie ce petit quart d’heure car il me permet de fignoler, de raffiner, d’ajouter le petit plus qui me tient à cœur et d’être parfaitement prête, voire m’accorder un temps de repos avec Vrikshasana. Me direz vous, je pourrais mieux anticiper, être plus organisée.. Oui, oui.. Je le suis et pourtant, ce quart d’heure  me fait plaisir, m’offre une bouffée  d’air frais, me permet de décompresser, de me rasséréner. 

Comprenons-nous bien :  il ne s’agit pas de transformer  le dit quart d’heure de politesse en demi-heure.

Certains croient qu’arriver très tard marque leur importance ! Quelle fatuité ! Là, c’est de retard et la marque d’une mauvaise éducation qu’ils exposent. Et comme mes amis sont très bien éduqués, dans ce cas de figure, ils appellent pour prévenir s’ils sont retenus.

En revanche, lorsque vous rejoignez des amis au restaurant, il est très mal élevé de les faire attendre : Soyez pile à l’heure. 

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.