close
La mystique de l’âge

La mystique de l’âge

2016-03-16Jeunesse1153Views
worried young woman checking her-wrinkles-around-her-eyes

 « Avant qu’elle ne fonde sur nous, la vieillesse est une chose qui ne concerne que les autres. » Simone De Beauvoir, dans « Vieillesse » (1970). Je lis ici et là, des articles qui me font réagir. Y a t il un âge pour être blogueuse… 30 ans, 40 ans… et 50 ans !   Suis-je trop vieille pour être blogueuse ?  Peut-on garder les cheveux longs après 50 ans ? La peur de vieillir existe depuis que les femmes sont femmes. 

Rien n’est pire que de se ranger sagement dans une catégorie, et au nom de quoi ? 

«  Personne n’est jeune après quarante ans, mais on peut être irrésistible à tout âge. » Coco Chanel

Une de mes muses Inès de la Fressange a 58 ans qu’elle assume avec classe et éclat. Sharon Stone, même âge, ose se montrer nude. Le 20 février dernier, Cindy Crawford, rayonnante, a fêté ses 50 ans. Admirez Isabelle Huppert, Sophie Marceau…

isabelle-huppert-bien-dans-son-âge
Isabelle Huppert  (Photo by Sean Gallup/Getty Images)
sophie-marceau-bien-dans-son-âge
Sophie Marceau

Après l’adolescence, chaque passage de « dizaine” nous fait peur. Cette période de transition nous entraîne dans une remise en question, un temps de doutes, d’hésitation, d’introspection et souvent, de prises de décisions. A 50 ans, chacune peut trouver un équilibre et se sentir beaucoup mieux qu’à 20. Les quinquas le savent toutes.

Ce qui compte avant tout c’est la façon dont nous nous voyons nous-mêmes.  La plupart du temps, les aspects de notre personnalité et de notre physique qui nous obsèdent, ne dérangent que nous. !  L’âge a peu d’importance. Ce qui est important est l’énergie que l’on dégage.

Je note une différence entre l’âge que l’on a, celui que l’on pense avoir, celui que l’on imagine que les autres nous donnent ou qu’ils nous donnent vraiment.  Je continue à me faire des plans,  sortir avec mes copines, télécharger mon IPod, avoir des rêves de midinettes, des envies de danser, de faire des études, de découvrir, bloguer, je ne boude ni Facebook, ni twitter…. Dans ma tête, j’ai la même petite voix que lorsque j’étais ado. Et comme mon corps est encore très performant, les affres de l’âge ne m’obsèdent pas : je fais du ski, je reste souple, je n’ai mal nulle part, je reste mince, je runne (1).. S’il n’y avait pas le nombre d’années, je pourrais faire comme si. Les quinquas d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec ceux d’hier. 

Je n’accepte pas les marques du temps avec joie, mais avec philosophie. Oh ! je ne dis pas que certains jours, je ne jalouse pas la peau lisse et tendue d’une trentenaire, ni ne grimace point en voyant un vilain pli sur ma joue au réveil, que..  J’assume aussi avoir la nostalgie de la période où je faisais des bébés, mais j’en ai super bien profité.

christine-scott-thomas-aime-quand-on-lui-demande-son-âge
Pub Lierac avec Christine Scott-Thomas

Pour moi devenir vieux/vieille, c’est lorsqu’on se remémore trop les vieux souvenirs qui tournent en rengaine – vous savez lorsque vos enfants vous regardent avec patience en soupirant que nous leur avions déjà raconté -, que l’on convient que c’était mieux avant – oui, mais avant, n’existe plus-, affirmer « de mon temps ».. oulala que c’est vilain de penser ainsi – et lorsqu’on critique la jeune génération sur presque tout, je trouve que l’on devient vraiment un(e) vieux/vieille c. Et pour ça, l’âge ne fait rien à l’affaire.

De nombreuses personnes, surtout les femmes, pensent qu’elles ne sont plus jeunes dès lors qu’elles atteignent 30 ans. Ma toute première crainte de vieillir m’est venue à 45 ans. Je reconnais que mes premiers cheveux blancs et les légères marques du temps du coin des yeux, les fleurs de cimetières m’ont fait psychoter. J’appréhende les changements physiques car j’apprécie de me savoir belle et l’idée qu’un jour j’aurai comme beaucoup de personnes âgées la peau flasque et les seins tombants me rebute. Et je n’ose même pas évoquer la dépendance, la perte de mobilité, d’intellect..

Vieillir jeune… Le rêve de Dorian Gray.

La génération de 68, en faisant  sa révolution, a imposé la jeunesse comme le nouvel étalon. Mourir jeune, le plus tard possible est l’espoir de tous, que nous soyons femme ou homme. 

L’enjeu, pour les femmes de 45 à 70 ans est de bien vieillir, pas de rester jeune 

Ce n’est pas méritoire d’être jeune quand on est jeune, on ne sait rien faire d’autre. Mais le tour de force, c’est d’être jeune quand on ne l’est plus. J’aime ce que dit Benoîte Groult (1) : « Les vieux n’ont pas seulement soixante-dix ans, ils ont encore leurs dix ans et aussi leurs vingt ans et puis trente et puis cinquante et en prime les quatre-vingts piges qu’ils voient déjà poindre…”
Les centenaires de l’île d’Okinawa, au Japon psalmodient chaque matin : « La chaleur du cœur empêche nos corps de vieillir. » Je me demande parfois quelle vieille dame, je serais. En tout cas, je veux être un trésor et non, un poison pour les autres.

Mon/Le but n’est pas de garder la tête et le corps que j’avais à 20 ans, ce serait pathologique et c’est impossible ! Je veux être au mieux de ce que je peux, sans exiger de moi d’être celle que j’étais avant, même si une petite injection d’AH peut aider. Il faut de l’indulgence avec soi-même, mais aussi être prévoyant : faire du sport, se cocooner, avoir une alimentation saine. Je reste convaincue que chacun est en partie responsable de sa vieillesse : si vous avez fumé, abusé du soleil, mené une vie de patachon puissance 12, vous récolterez ce que vous avez semé. Point de jugement dans ceci, juste qu’il faut assumer.

Je n’ai qu’une vie, alors j’essaie de ne pas la gaspillez en étant malheureuse ou en m’ inquiétant de choses qui n’ont pas d’importance ou contre lequel je n’ai aucun pouvoir ( vous connaissez la prière de Saint. Un jour, j’essayerai de me débarrasser de tous les deux “R” : regrets, remords. (Ils sont trois avec la rancune, mais par chance, je ne sais pas ce que c’est).  Je souris à la vie et me dis que la santé est déjà un cadeau, l’air que je respire, le soleil, la pluie, ma famille, mes amis, mon métier…

Les plus jeunes nous jalousent

Si, si. Les tweenties nous envient d’avoir un job qui nous épanouisse, notre salaire, nos responsabilités, notre style,  les trentenaires, de ne plus avoir à nous soucier à dégoter une baby-sitters à la volée, d’avoir du temps pour nous, de savoir dire Non à un week-end chez belle-maman, les quadras parce que nous connaissons nos forces et nos faiblesses, … Ah, j’oubliais : Nous les rassurons :  elles constatent de visu qu’elles seront encore belles, frivoles et sexy dans 10 ans et plus.

 «  Quarante ans, c’est la vieillesse de la jeunesse, mais cinquante ans, c’est la jeunesse de la vieillesse.” Victor Hugo

Dans la presse féminine, soit le droit de vieillir est gommé et le jeunisme aigu frappe, soit nous sommes presque rangées dans la catégorie – cette manie faire rentrer dans des case ! – senior et alors on nous parle d’incontinence urinaire avec les nouvelles Tena qui permettent de faire du sport sans souci ou de colle à dentier, de convention obsèques et d’ascenseur pour escaliers !

Notre désir de plaire n’est pas enterré à 50, 60, 70  ans… Voyez les efforts que déploient certaines marques à l’attention de ces quinquas/sexagénaires encore jeunes ? Ces marques nous brossent dans le sens des années, car elles savent que nous avons le temps et les finances. Ne parle-t-on pas aujourd’hui de « Silver » économie ? Bouh quel vilain mot !

fressange-Inès-bien-dans-son-âge
Inès de la Fressange

 Les quinquas, actrices de leur vie 

Nous avons du temps, nous osons faire ce qu’il nous plait sans souci du qu’en-dira-t-on, nous avons les finances, nous avons trouvé notre style, nous savons et osons nous faire plaisir, nous pouvons nous engager à changer le monde, nous ne nous prenons plus la tête pour des broutilles, nous sommes capables de changer notre vie, nous avons atteint la plénitude sexuelle – plus obligée de prendre de pilule, la ménopause n’est plus un drame.

 «  Contrairement à une opinion répandue, la vieillesse est l’âge des découvertes. ” Benoîte Groult

Selon une  étude de l’observatoire Balsamik des quinquas avec IPSOS,  83% des femmes de 45-60 ans se sentent bien dans leur vie, 76 % se disent épanouies. 68% se déclarent même plus heureuses qu’à 20 ans. Je ne suis pas une ado attardée, ni un couguar assoiffée de chair fraîche, et je ne veux pas compter pour des prunes. Je suis une femme moderne, connectée avec mon époque, bien dans mes escarpins et pour aussi longtemps qu’il soit possible.

Qu’en pensez-vous ? Comment vous sentez-vous dans votre âge ?

1- Selon une étude américaine publiée dans le “Journal of Internal Medicine”, le jogging dont on connaît les bienfaits pour la forme permettrait de vieillir moins vite et de vivre plus longtemps. Les handicaps et autres problèmes liés au vieillissement seraient retardés d’une dizaine d’années en comparaison des premiers signes rencontrés chez les sédentaires. 2- 2006. La touche étoile. Grasset, p. 13 – Nouslesfemmes.org

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.