close
Pourquoi j’ai la peau qui gondole après le bain ?

Pourquoi j’ai la peau qui gondole après le bain ?

peau-frippée bain

« Dis maman – ou papa, ne faisons pas d’ostracisme- pourquoi j’ai les doigts «pruneaux» après le bain ? ». Maman très docte, explique que la peau est constituée de trois couches : épiderme, derme, hypoderme.

peau-schéma-coupe

L’épiderme est lui même composé de plusieurs strates de kératinocytes, cellules qui évoluent en trois semaines. La couche basale – la plus profonde de l’épiderme – contient des kératinocytes jeunes et assure le renouvellement de l’épiderme. La couche cornée, la plus superficielle, est constituée de kératinocytes en fin de vie et/ou  morts – les cornéocytes- qui ont perdu leur noyau et baignent dans un cément, sorte de colle biologique contenant des lipides. Lorsque ce cément est asséché, les cornéocytes se détachent de l’épiderme : c’est la desquamation.

Les kératinocytes produisent de la kératine, surtout aux zones de frottement. Cette protéine confère à la peau sa résistance et son imperméabilité. Cette molécule absorbe l’eau par osmose. En contact prolongé avec celle-ci, elle dissout les lipides du cément. L’épiderme est alors plus « gonflé» que le derme.

L’épiderme a alors plus de volume bien qu’il couvre la même surface, donc  il gondole.

Ce plissement est plus facilement observable aux mains et aux pieds où la kératine se renouvelle le plus et où l’épiderme est le plus épais.

Ce phénomène physique de l’absorption de l’eau par la kératine, connu depuis fort longtemps semble n’être qu’un épiphénomène. Lewis et Pickering mirent en évidence en 1935 que les personnes ayant une innervation d’un membre défectueuse ne présentaient pas ces rides aux extrémités du dit membre. Ce qui tend à suggérer que le système nerveux sympathique y a un rôle. Einar Wilder -Smith et Adeline Chow*, en 2003, ont montré que la vasocontriction des vaisseaux sanguins entrainent une diminution de la vitesse de l’influx nerveux et une diminution de volume des glomus – petits régulateurs de la température du corps dans la peau- ce qui entraine une attraction des structures de la peau vers l’intérieur et produisent ces plissements.

Pourquoi la peau est-elle capable d’absorber jusqu’à 7 fois son volume en eau ?

Myfanwy Evans, mathématicienne et chercheuse australienne nous éclaire sur cet aspect de cette énigme. En effet, elle ne se dissout pas et ne perd pas sa résistance. Cette découverte n’est peut être pas essentielle, mais elle ouvre la porte à d’autres horizons dans la fabrication de tissus dotés de propriétés analogues c’est- à- dire : absorption, résistance, élasticité, mémoire de forme.

Voyez sur cette vidéo comment les mathématiques expliquent la structure de la peau.

  

La structure de la peau modélisée pour le tissage de peau artificielle

Les travaux de Myfanwy et son équipe ont été publié dans le Journal of the Royal Society Interface de Mars 2011. Elle espère aboutir au tissage de bandages, de peau artificielle et même …. de tissu pare-balles. Elle y rappelle toutefois qu’au -dela de sept heures d’immersion, l’épiderme ne se dissout certes pas, mais se crevasse et part en lambeaux !

Vous voila prévenus 

 

Sources:   link  – * Water-immersion wrinkling is due to vasoconstrictionEinar P.V. Wilder-Smith MD,  Adeline Chow  Physics of Pruney Fingers Revealed

PLK de Noétique

PLK de Noétique

Je suis une yogini en mode Deepak Chopra, Christophe André, Jackie Kennedy, Gwyneth Paltrow, une grande fille en talons hauts, glam et moderne, bien dans sa tête et son corps. Curieuse, orthorexique et gourmande, foodista, passionnée de yoga, de Pilates, addict au thé vert japonais, à l'affût des nouveautés de produits de beauté bio.

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.