close
Dictateur ? Cherchez les femmes !

Dictateur ? Cherchez les femmes !

2011-04-06HistoirePersonnalité1930Views2Comments
femmes de dictateur diane ducret

En faisant mon « marché-aux- livres»je découvre

 Dictateur ? Cherchez les femmes, livre de Diane Ducret 

Une belle suite à ma dernière chronique : ces femmes ont souvent été humiliées, violées, battues… pour laisser une empreinte à la postérité. Le pouvoir est très aphrodisiaque. Diane explique que d’après toutes ces femmes, ce sont leurs yeux, puis leur voix qui rendent ces hommes irrésistibles. Elle ont toutes une responsabilité qu’elle aient été maitresse ou épouse, indifférente au pouvoir ou égérie politique. Elles sont à la fois proie consentante et traqueuse.

Certaines auront sacrifié leur vie, furent mères de substitution, d’autres des « chiennes de pouvoir» pour reprendre l’expression de Madame Mao. Certaines étaient plus tyranniques que le tyran lui-même, en particulier envers d’autres femmes dont elles étaient jalouses.
Je vous offre une mise- en -bouche.

Un panel de femmes de dictateurs

Staline-dictateur-en-famillle-pique-nique
Staline – Nadia (Nadejda – au premier plan
Staline-épouse-Ekaterina-Svanidze    
Ekaterina Svanidze
Staline-Nadejda-AIIilouieva-sa-seconde-épouse
Nadejda AIIilouieva sa seconde épouse                                               

Staline, seul survivant d’une fratrie de quatre, acculera au suicide Nadia Allilouïeva, son épouse – qu’il sauva pourtant de la noyade à 6 ans . Aviné, il la viola dans un train à 18 ans après l’avoir couvert d’injures devant toute la Nomenklatura. Elle se suicidera d’une balle dans le coeur dans la nuit du 9 novembre 1932 après une querelle avec son Tsar Rouge. Selon les sources de Diane, elle aurait été sa fille.. ce qui l’aurait poussé vers la mort. 

Hitler-et-Eva-Braun
Hitler et Eva Braun

Hitler-et-Eva-Braun

Hiltler, Alfi pour les intimes, fut un très grand séducteur. Pourquoi ? Il était petit – comme tous les dictateurs NDLA – malingre, bref peu séduisant. Il a reçu plus de lettres  d’amour que les Beatles et les Rolling Stones réunis ! Il a beaucoup travaillé son image. Roi du baise-mains, les femmes ont été partie prenante de son élection en 1933.  

Beaucoup de suicides parmi ses femmes. Sa nièce, Geli Raubal – se suicida avant son accession au pouvoir –  comme Inge Ley, Renata Mueller, Mitzi Reiter, Angelika Raubal, Eva Braun est une très belle femme blonde. Eva Braun, compagne docile et soumise, a elle- même tenté de mettre fin à ses jours par trois fois avant de réussir – à moins que ce ne soit Hiltler qui l’ait tué. 

Magda-Gobbels-portrait
Frau Magda Goebbels

Magda Gobbels, au look d’héroïne d’Hitchock fut amoureuse de lui. Cependant, elle se mariera avec Gobbels car Hitler lui demanda. Elle prénomma ses enfants avec la première lettre de son nom ; elle se tua avec ses 6 enfants, après l’annonce de la mort d’ Adolf.

Il y eut Theresa von Thorn ?  Magda Schneider ? Marlène Dietrich ?

Catherine-Bokassa-de-Centralique
Catherine Bokassa et son mari

Jean Bedel Bokassa, coureur de jupons invétéré, colérique, grand jaloux, eut 18 femmes et 50 enfants .. Il les aime toutes ! Tchadienne, asiatique, roumaine.. Ce fut Catherine Bokassa, jeune et jolie impératrice, enfuie à Paris lors de la chute de son mari en 1979 dont il fut le plus entiché. L’auteure a retrouvé des documents, des discours, des lettres, un entretien filmé et une ordonnance médicale qui pourraient laisser supposer que, par l’affaire des ­dia­mants, ­Bokassa se vengeait de la ­liaison de sa femme avec Giscard ?

Jiang-Qing-femme-de-Mao
Jiang Qing et Mao
Jiang-Qing
Jiang Qing

       

 Mao Zedong. Une maitresse-femme la belle et ambitieuse Jiang Qing ?  De son vrai nom Luan Shumeng, elle fut une enfant battue par un père alcoolique. Elle fut ancienne actrice à la réputation sulfureuse dont le Parti se méfie. Elle devient  la quatrième et dernière épouse de Mao Zedong, à la condition qu’elle soit éloignée du pouvoir. Elle se reconvertira en entremetteuse pour apaiser l’appétit d’un Mao, amateur de jeunettes impubères. Revenue en grâce, quoique méprisée, elle devint membre du comité culturel. Lorsque Mao, écarté du pouvoir, se rapproche d’elle, elle développe des théories pour une politique culturelle et une réforme de l’opéra de Pékin. Elle devint activiste politique pendant la Révolution culturelle et lors de la reprise de pouvoir du Grand Timonier, elle entreprit une purification des arts.

Elle est l’impératrice rouge, haïe des Chinois

Elle fut jugée responsable directement ou indirectement des centaines de milliers de morts,sans prononcer un mot de regret – au contraire – fut condamnée à mort, peine commuée en prison à vie. Elle mourut d’un cancer de la gorge, en 1991 (Le gouvernement chinois n’annonça sa mort qu’en 1993)

nadej krupskaya
Nadejda Kroupskaïa, épouse de Lénine.
Lenine-et-sa-femme
Nadejda Kroupskaïa et Lénine auManoir de Gorki                                                                                                                                                 

Lénine, plutôt séduisant avec ses yeux bridés à la Gengis Khan, s’est entiché de Nadejda Kroupskaïa – Nadia –  épouse au « physique de hareng » selon la mère de Vladimir Ilitch,  jalouse et peu charitable, certes.  Elle fut sa main droite, son meilleur secrétaire, sa compagne dévouée, la meilleure interprète de ses idées, un agent recruteur. Elle travaillait avec lui, pour lui. Il s’ organisa un gentil ménage à trois avec Inès Armand.

Bien d’autres femmes de dictateur dans le livre de Diane Ducret

Retrouvez Helena et Ceauscecu, Mussolini qui pontifiait « La foule, comme les femmes, est faite pour être violée »,  Salazar,  Milosevic.

Si le sujet vous passionne, Diane Ducret prépare un tome 2  sur les femmes de Ben Laden, de ­Khomeyni, de Fidel Castro…

dictateur cherchez les femmes

Et pour Dictateur, cherchez les femmes tome 3

Je lui propose d’enchaîner avec un troisième volume : Felicidad Sieiro, la femme du dictateur panaméen Noriega,  Grace Mugabe, Michele Bennett, ex-épouse du dictateur haïtien «Baby Doc», Eva Peron  « Evita » qui fit grand bien pour les pauvres, mais était détestée de la bourgeoisie, Leila Trabelsi ou Simone Gbabgo.. sont dignes de figurer dans ce palmarès.

 

Iconographies: Staline (à gauche) et sa seconde femme, Nadia Allilouïeva (au premier plan), pique-niquent avec des amis, en 1921.  © Ria Novost/AKG – Le Fuhrer et son Eva en 1945 – Jean Bedel etCatherine Bokassa – Lenine et Nadia-Grace Mugabe

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

2 Comments

  1. Bonjour, j’ai entendu parler de ce livre lors d’une émission de télévision. Mais je le dirai autrement … voyons. Aujourd’hui je ne crois plus à rien car tout ce que j’ai vu écrit, dit, imaginé
    par des européens ou nord-américains sur l’Argentine (le pays où je suis né, chair à canon financier de l’intelligentsia internationale)concernant Peron et Eva Duarte est tellement caricaturé et
    simpliste (et très souvent totalement faux) que ça m’a poussé à me demander si tout ce qu’ils nous racontent ne serait-il aussi faux.
    Juste pour vous donner une des clefs : Peron a été trois fois président de l’Argentine. En bon dictateur il s’est fait élire (et réélire les deux dernières fois) par une majorité écrasante alors
    que le stablishement argentin grinçait des dents. En bon dictateur il a été proscrit (et contraint à l’exile) pendant 18 ans par des démocrates qui ont prit le pouvoir par la force (nos célèbres
    jointes militaires auxquelles vos FMI, banques mondiales et d’autres belles perles de la vieille Europe ont soutenu).
    Mais les femmes de ces messieurs ne sont pas mentionnés apparemment dans ce livre.

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.