close
Vive les élections Radio Classique 2017 !

Vive les élections Radio Classique 2017 !

voter-élections-radio-classique

Le 7 mai nous connaîtrons celui qui sera plébiscité par les Français ! Beaucoup songe à voter Blanc aux élections Présidentielles de 2017 parce qu’ils tiennent à remplir leur devoir de citoyen mais qu’ aucun candidat ne leur convient. La question du moment est donc de savoir si le vote blanc sera ou doit être reconnu. Savez-vous qu’il existe même un candidat du Vote Blanc Stéphane Guyot ? (1) N’ayez crainte, je ne vais point vous entraîner dans un débat d’opinion qui peut s’avérer bien stérile ou en tout cas bien polémique. Je ne dis pas que la politique et les élections présidentielles ne m’intéressent pas, mais ce n’est pas l’objet du blog de se faire bouillir la rate au court bouillon. Non, lorsqu’il s’agit des élections radio classique 2017, le choix du bon candidat est aussi important et elles me passionnent !

Voter, oui mais pour qui ? 

C’est très difficile, d’autant que j’ai un défaut : je ne sais pas choisir. Pour les chaussures, j’ai une tactique : j’en achète plusieurs paires qui me plaisent ! Mais dans ce cas des élections 2017, je ne peux pas voter pour plusieurs candidats ! Le candidat N°4 est bien tentant : je le réécoute avec avidité, ferveur et enthousiasme et même une certaine religiosité ! Mais faut-il suivre ses premiers instincts ? Vous vous demandez peut-être si je divague.. si je ne perds pas la raison !  

élections-radio-classique(2017

Elections Radio Classique 2017 

Radio classique réitère ces élections où les auditeurs sont invités à voter pour leurs morceaux préférés parmi une sélection de 50 morceaux.  Les leaders politiques participeront également à cette « grande élection ». Guillaume Durand, après son interview à 08h15, les fait voter en direct sur l’antenne. Je m’étais déjà emballée pour les élections 2012, – près de 50.000 votants -et tout particulièrement pour le merveilleux parrain de votation Jean-Claude Casadesus. Plusieurs fois par jour, il sensibilisait les auditeurs à voter avec de jolis et émouvants textes que vous pourrez relire dans la chronique de 2012.  

« Il faut militer pour le  « frisson pour tous » ! Sur ce plan, la musique est une arme absolue. Elle suscite l’émotion qui naît d’un enrichissement intérieur. Pourquoi ne nous laissons-nous pas porter plus souvent par nos émotions naturelles ? » JC Casadesus

Les résultats de ces élections seront dévoilés le vendredi 05 mai à 20h à l’occasion d’un grand concert gratuit retransmis en direct sur Radio Classique et présenté par Olivier Bellamy, – mon animateur préféré – depuis la Salle Wagram à Paris, avec la participation de l’orchestre Colonne, dirigé par Laurent Petitgirard, et de nombreux artistes.  En 2012, Tchaïkovski avait été le grand gagnant avec son Concerto pour violon.

Les auditeurs retrouveront également  le palmarès des œuvres dans un double CD qui sortira après le concert du 05 mai chez Warner Classics.

Revenons à mon vote de cette semaine aux élections radio Classique et l’objet de mon tourment !

élections-radio-classique-2017

Écoutez vous même ! C’est cornélien, sans exagérer !

La Moldau de Bedřich Smetana

Ce joli morceau est une pièce musicale inspirée par un poème, un tableau, un paysage. La Moldau – en fait Vltava –  est la principale rivière de Bohême. Elle traverse Prague. Ce morceau évoque le cours de cette rivière, de sa source jusqu’à son confluent avec l’Elbe, ainsi que les paysages traversés et les scènes se déroulant sur ses rives. Écoutez.. Vivez à la vie du fleuve..

La musique évoque d’abord avec les flûtes, la naissance du ruisseau, puis les violons évoquent la rivière qui grossit, et traverse maintenant la grande forêt de Bohême où on perçoit les fanfares d’une chasse à courre lointaine. De la rive, parviennent les joyeux échos d’une noce campagnarde dont on entend une musique de danse. Puis la nuit tombe, la lune se lève.. ambiance romantique et mystérieuse ( vers la cinquième minutes environ ) …L’aube, les rapides : on perçoit les tourbillons énergiques de l’eau.. elle arrive à Prague, majestueuse.. et elle s’éloigne de la ville, se jette dans l’Elbe et disparaît. La fin est surprenante avec ces deux accords vifs et trempés.

Je suis fortement tentée de voter pour cette Moldau, aussi pour des raisons affectives : ce morceau était le favori d’une très belle personne, qui nous a quittés et que j’aimais beaucoup. Elle l’écoutait en boucle, elle me la faite découvrir, il y a longtemps..

L’Aria des Variations « Goldberg » de Bach

Sans être un(e) Bachmaniaque, cet aria extraordinairement beau, transporte. Ces Variations Goldberg ont été écrites pour des clavecins à deux claviers. Bach les composa pour sa femme Anna-Magdalena en 1725. Une légende (1) courre, soutient qu’il l’aurait composée à l’intention du comte von Keyserling(1697– ancien ambassadeur de l’empire Russe auprès de la cour de Saxe. « Souffrant d’insomnies et ne trouvant de véritable apaisement que dans la musique, c’est pour combler le vide de ses nuits sans sommeil » qu’il aurait adressé cette commande à Bach, mission étant donnée à son protégé, un jeune claveciniste du nom de Goldberg de lui jouer jusqu’à ce qu’il trouve le sommeil.

Je vous propose d’écouter le talentueux Igor Lewit.

Le 1er mouvement du Concerto pour violon n°2 de Mendelssohn

Robert Schumann déclarait que Mendelssohn était « le Mozart du XIXe siècle »: une pièce phare de la musique romantique allemande du XIXe siècle; s’il en est ! Cette œuvre avait été offerte par Mendelssohn à l’illustre violoniste Ferdinand David. Une des originalités de ce concerto réside dans l’intervention du soliste dès la seconde mesure de la partition mais que les trois mouvements se jouent sans interruption. N’est-il pas magnifique ?

Le 1er mouvement du Concerto pour piano nº 2 de Rachmaninov 

Il est connu pour sa difficulté, notamment pour la taille des mains du pianiste qui doit jouer des dixièmes d’une seule main (ce qui pour Rachmaninov ne posait pas de souci car lui pouvait  » attraper » une treizième avec ses grandes mains ) . Sergei Rachmaninov a composé ce concerto entre l’automne 1900 et avril 1901 sur les encouragements de son neurologue le docteur Nicolas Dahl, car il était en grave dépression à cause de l’échec de sa première symphonie qui fut  » démonté  » par la critique. . Ce concerto nous fait suivre le réveil, la sortie de la dépression, de la torpeur dans laquelle il était plongé d’où la gravité de ce premier mouvement. C’est beau, c’est très romantique.

Le Lacrimosa de Mozart

La Mozartaddict que je suis, ne devrais pas se poser de question et voter inconditionnellement pour ce numéro 39. Concrètement Mozart n’a écrit que les mesures 1 à 9 du Lacrimosa – environ jusqu’à 0:52 –  le reste est de la main de Franz-Xavier Süssmayer à la demande de Constance. Et il s’en est fort bien acquitté ! Impossible de rester indifférent à l’écoute de ce requiem…  Comme son titre l’indique, la douleur et les larmes sont très présents, les paroles sont très explicites : le jour du jugement arrivera.

Lacrimosa meurt illa
Qua resurget ex favilla
Judicandus homo reus.
Huic ergo parce, Deus:
Pie Jesu Domine,
Dona eis requiem. Amen.

Jour plein de larmes, 

où l’homme ressuscitera de de la poussière,
Cet Homme coupable que tu vas juger.
Épargne-le, Mon Dieu !
Seigneur Jésus compatissant,
Donne-lui le repos éternel.  Amen.


J’aime beaucoup cet enregistrement de Claudio Abbado. Ecouter ce Lacrimosa me provoque toujours les mêmes frissons…

Il va falloir voter, donc choisir à ces élections radio classique !  J’ai fait un choix qui comme pour l’achat de mes chaussures, n’est pas un choix. Avec une pensée pour madame K., je vote pour la Moldau ! Et comme il est possible de voter plusieurs fois, je voterai aussi pour Mozart et pour Rachmaninoff… Merci à Radio Classique.

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response