close
« La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules »  édition spéciale

« La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules »  édition spéciale

2017-07-30341Views2Comments
philippe-delerm-premières-gorgées-de-bière-tête-de-gondole

  Tout le monde en a entendu parler, beaucoup d’entre vous l’ont lu, d’autres ont reçu à Noël ce petit recueil de nouvelles de Philippe Delerm. Ces 90 pages intitulées La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe Delerm ont été LE best-seller inattendu de l’été 1997 et son succès ne se dément pas avec plus d’un million d’exemplaires vendus. Mais pourquoi en reparler ? Et bien, parce qu’en faisant mon marché dans ma librairie fétiche avant les vacances, mon attention attirée par une tête de gondole avec la réédition de cet opuscule… Magnifique !

 « La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules  » de Delerm réédition

la-première-gorgée-de-biere-philippe-delerm

Pour fêter en beauté  les vingt ans de ce livre, les éditions L’Arpenteur l’ont réédité. Il est superbement illustré par Jean-Philippe Delhomme, chroniqueur de la culture, peintre et illustrateur aux personnages un peu décalés.

 Extrait de LIRE SUR LA PLAGE : Pas si facile, de lire sur la plage. Allongé sur le dos, c’est presque impossible. Le soleil éblouit, il faut tenir à bout de bras le livre au-dessus du visage. C’est bon quelques minutes, et puis on se retourne. Sur le côté, appuyé sur un coude, la main posée sur la tempe, l’autre main tenant le livre ouvert et tournant les pages, c’est assez inconfortable aussi. Alors on finit sur le ventre, les deux bras repliés devant soi. Au ras du sol, il y a toujours un peu de vent. Les petits cristaux micacés s’insinuent dans la reliure.

Cette compilation de nouvelles évoque trente-quatre de ses petites madeleines de Proust. Ce petit livre prône la pleine conscience, une sorte de manuel de pensées positives qui nous encouragent à nous émerveiller avec ce que d’aucuns appellent des petits riens qui font le sel de la vie aussi. Vous ne m’en voudrez pas de reprendre une ancienne chronique du 28 février 2011

 

Le titre n’est pas raffiné pour moi car je déteste la bière. Mais les autres plaisirs minuscules me parlent. Quatre-vingt douze pages pour trente-quatre courtes nouvelles – deux pages- des scènes de vie toutes simples où Philippe Delerm évoque
la béatitude puisée dans des gestes mineurs ou glorifie l’oisiveté. Un recueil de multiples petits bonheurs si précieux que les impatients ne peuvent pas connaître.
Je suis soulagée et heureuse qu’il ait mis en mot ce que je n’ai pas su décrire, un peu comme lorsque j’ai un mot sur le bout de la langue et que quelqu’un me le souffle. 

Je me souviens de « Frous-frous sous les cornières ».. Un délice ! Quelle écriture ! Les mots sonnant si juste, c’est si vivant, si expressif, je suis dans la mercerie de Madame Rosières !

Et aussi de : « Mouiller ses espadrilles »! Gouleyant ! Et « Lire sur la plage » ? Un régal exaltant. Et « Un banana-split » ? Peut-être ma préférée. J’adôôôre ! Je me surprend entrain de le déguster et à déglutir en me pâmant –  c’est  healthy, le plaisir et la volupté.

   C’est un livre qui se sirote à petites gorgées.. Surtout pas d’une traite. Chaque historiette vous administre un bolus d’endorphines pour la journée.

Je vous recommande ce délicieux livre au goût sirupeux.

 « A la recherche de nos petites madeleines » de Delerm réédition

Je vous recommandais alors de ne pas le lire d’une seule traite ! En effet, il faut le déguster avec délectation. J’ai fort envie de le relire à nouveau. Je vous /me propose une manière sensuelle de lire ce petit livre : Allongé(e) à la plage ou sous la couette, votre âme-sœur à vos côtés, ouvrez le livre au hasard. Et lisez lentement à haute voix. C’est court deux pages !  Délectez-vous ! Fermez les yeux ! Laissez remonter en vous vos propres petites madeleines de Proust… Voyez quelles seront les odeurs, parfums, saveurs, lumières, sons, sensations qui vont s’éveiller dans votre mémoire… Partagez !   La Première Gorgée de bière est livre que l’on peut lire à deux. Vous préférez écouter ? En 2004, Jean-Pierre Cassel – admirable conteur – a  mis en bouche ces 34 plaisirs simples . Comme vous l’entendrez, ce sera bien ! 

DELERM Philippe. La Première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules. Paris : Gallimard, 1997. 96 pages. (Collection L’Arpenteur) 

En Une+ : tête de gondole de ma librairie hall du Livre ( Chapitre ) rue St Dizier à Nancy

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

2 Comments

  1. Je me souviens l’avoir acheté (78 FF) suite à son passage dans feu l’émission « Apostrophe ».
    La présentation de B. PIVOT donnait vraiment envie.
    Fort influencée, j’avais apprécié à l’époque. Ensuite j’ai lu « Le buveur de temps » et « Autumn » que j’ai adoré.
    Le mois dernier, je cherchais un bouquin à relire ; coincé entre Orsenna et Don Quichotte, je vois « La première gorgée de bière ».
    Pourquoi pas celui là me suis-dis. Grave erreur ! Cette relecture m’a gâché irréversiblement le souvenir pétillant et couleur sépia que j’en gardais.
    Car aujourd’hui quel Ennui Majuscule, à la limite du déprimant !
    Le contenu est un pur exercice de style composé de fausse simplicité assemblant avec soin de gentilles émotions teintées de nostalgie.
    Il y a un « truc » qui ne colle pas dans cet écrit.
    Ou alors il mériterait d’être réécrit en alexandrins… peut-être…
    Enfin bref, désolée Monsieur DELERM mais je t’ai déménagé; désormais ta place dans ma bibliothèque est sur le rayon « Erreurs et Regrets ».

    Shiva : sans rancune j’espère ?

Leave a Response