close
«Et en même temps…» ou l’art de nuancer

«Et en même temps…» ou l’art de nuancer

en-même-temps-deux-femmes-parlent

«En même temps…»  locution adverbiale remise dans la lumière par Macron. Je dois avouer que ce tic de langage me fait sourire mais en même temps, m’agace ! Personnellement, je ne l’utilise jamais, je lui préfère « par ailleurs, en revanche, en outre, cela dit… »« d’un autre côté »

Au sens propre, elle exprime la simultanéité ou la concomitance. Le  joli mot de Boileau  « Il [ poète NDA ] obtient tous les suffrages celui qui unit l’utile à l’agréable, et plaît et instruit en même temps »(1) nous exprime cet emploi plus joliment que «  René est arrivé en même temps que toi ». Il s’agit donc de dire « au même moment » ou « à la même époque », en latin  « eodem tempore.» Ce n’est pas cet « en même temps  » qui nous occupe.

La plupart du temps, nous l’utilisons dans un sens de « succession » où cohabitent deux idées, faits ou sentiments dans l’esprit du sujet, et qu’il ne peut dissocier.

La formule marque-t-elle l’hésitation ? Est-ce un non-choix ? La non prise de position ? 

Lorsque j’ai effectivement un choix cornélien à faire : « Eugène a envie d’un macaron-pistache mais en même temps, ce chou à la crème est tentant  » Cela ne pose pas vraiment d’ambivalence, Eugène fait l’inventaire des choix possibles avant sa décision. Il doit trancher mais dans un cas comme dans l’autre, la conséquence sera identique : un shoot de glucose et son pancréas ne lui dira pas merci.

Examinons cette phrase extraite Marâtre de Caroline de Bodinat, que je viens de refermer. Un premier roman pas hyper « page turner », mais assez drôle et dont on a tout de même envie de connaître la fin. Le sujet du livre ? Mathilde, jeune trentenaire tombe amoureuse d’Eugène – non, ce n’est pas le même qui a envie de pâtisserie ! – , divorcé et père de Vincent et Chloé, deux adolescents autant pourris gâtés que peste .. Une histoire de famille recomposée. Revenons à notre sujet avec cet extrait » C’est sûr, il n’a pas inventé le bidon de deux litres. Mais en même temps, s’il était plus intelligent, il serait peut-être moins brave.  » Deux facettes : un jugements désagréable voire antipathique et une conséquence liée au premier qui adoucit…. si l’on veut !

« En même temps  » pour dire tout et son contraire ?

chèvre-et-chou

Ce  » en même temps  » permet aussi de ménager la chèvre et le chou.. Lorsque j’affirme  « Le dernier film de Marion Cotillard est complètement raté, mais en même temps, il y avait une bonne dose d’humour » : la deuxième partie introduite par le  » en même temps « , atténue, voire annule la première assertion. Ainsi, j’évite de passer pour une inculte ou une ringarde, de me mettre à dos, les vrais fans – j’en connais ! Cette tournure s’utilise pour vivre avec ses contradictions et ne froisser personne. C’est donc bien partager la chèvre et le chou ? Entre les deux mon cœur balance  ? Oui, ne pas prendre vraiment parti, en effet et se retrouver au milieu du gué ! Ménager la chèvre et le chou, ce proverbe 13ème siècle décrit la difficulté qu’il y a, en présence d’une chèvre et d’un chou, à maintenir le chou intact et la chèvre calme : Les intérêts sont opposés.

Thomas d’Ansembourg conseille dans son ouvrage  « Cessez d’être gentil, soyez vrai  » d’utiliser  » en même temps » à la place de « mais » pour paraître moins agressif ! Car avec cette locution, on ne tranche pas, on juxtapose. « En même temps » est  un « mais » qui reste mou, un « cependant » qui n’ose pas un avis tranché. Quoiqu’il en soit, cela ne change rien à l’affaire ! Votre interlocuteur ne sait toujours pas ce que vous pensez ou allez faire. Peut-on gouverner un pays ainsi ? L’avenir nous le dira…. surement !

Ah au fait, j’aurai choisi le macaron-pistache, à la place d’Eugène. Qui a dit que je ne savais pas choisir ?

(1) Horace – L’Art poétique ou Épître aux Pisons 3éme partie

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response