close
Les bons outils pour préparer le Pu Erh

Les bons outils pour préparer le Pu Erh

Beaucoup hésitent à acheter une galette de Pu Erh pour deux raisons : ils n’en consomment pas assez et craignent qu’elle ne s’altère, mais aussi parce qu’ils se demandent bien comment effriter  cette galette pour séparer les feuilles sans les endommager. Le couteau à thé est-il nécessaire ? ou le pic ? Voyons cela.

galette-pu-erh-laoyou-thé-lutry
Galette de Pu Erh – Laoyou boutique -Lutry -Suisse

L’exploit est de prélever la bonne quantité sans détruire sa galette, en mettre partout et surtout casser les feuilles de thé ! Précisons que même entamée, votre galette ne s’altérera pas car ce qui est bien avec ce type de thé est qu’il doit vieillir  et que même entamée, le processus continuera. Cependant, elle doit être manipulée avec précaution et douceur surtout si c’est un thé âgé car le papier d’emballage est fragile. Je vous recommande cet article bien illustré qui explique comment remballer sa galette.

Vous avez la méthode barbare qui consiste à casser avec vos doigts d’une main et la paume de l’autre, un morceau de la galette… Pourquoi barbare ? Et bien parce que cela manque de respect à la feuille de thé. Le deal, va être d’obtenir des feuilles quasi intactes ! Certains recommandent de transformer la galette en thé en vrac, en l’émiettant et en mettant en jarre. Je n’ai jamais pratiqué ainsi.

En préambule, disons que si vous ne souhaitez pas investir, ce n’est pas un vrai problème ! Prenez un couteau à huître ou un ouvre-lettre. Mais, tout même, votre Pu Erh et vous-même méritez mieux que cela. Surtout lorsque vous découvrirez que l’achat ne vous coûtera pas une rétine!

Couteaux à Pu Erh

Le couteau à thé n’est rien d’autre qu’une lame fine qui ne coupe pas, c’est-à-dire qu’elle n’est pas aiguisée. Alors, il est vrai qu’un joli coupe-papier fera l’affaire aussi, si vous aimez détourner les objets.

couteau-à-thé
Couteau à thé en bambou de Palais des thés – 10 euros
couteau-à-pu-erh
Couteau à thé de chez Goutte de thé – 4 euros 90

Le pic à thé

Je vous déconseille le pic ou aiguille à Pu Ehr, sauf si vous êtes nostalgique de Basic Intinct…car cet outil est un peu dangereux à manipuler.

goutte-de-thé-pic-à-thé
Pic à thé Bois et acier inox de La Goutte de Thé – 11,90€

Ta boule à thé, tu laisseras dans le tiroir car les feuilles de Pu Erh ont besoin d’espace pour se développer.

Théière, zhong et gaiwan

Tout le monde est d’accord sur le fait qu’il est inutile de dépenser des fortunes en théières pour y infuser du Puerh Shu … en revanche, pour un Puerh Sheng, il peut être bien d’investir. Une théière n’a jamais transformé un thé médiocre en un crû extraordinaire. Cependant, avoir une théière spécial Pu erh est nécessaire car elle va se culotter.. mais cela vous le saviez ! une théière par thé ! La seule précaution à prendre est de la choisir de petite contenance entre 100 à 200 ml. Je trouve que cette petite théière ronde, rustique et chic à la fois, va comme un gant à mon Pu Ehr.

theiere-terre-pu-erh
Théière en terre de Yi Xing- Palais des thés

Comment s’y prendre pour effriter sa galette ?

L’exploit est de réussir à toujours effectuer des mouvements progressifs, horizontaux et parallèles à la surface, en attaquant par le trou central de la galette, ou une zone déjà entamée précédemment. Ainsi la galette diminuera progressivement en épaisseur, sans perdre sa forme.

  • Enfoncez l’outil parallèlement à la surface de la galette à partir du creux central
  • Faites-le doucement entrer dans corps de la galette
  • Effectuez un léger mouvement de levier pour séparer les feuilles.
  • Les nids/tuo cha et et les champignons/jincha se découperont de manière verticale.

Immanquablement, vous allez avoir des petits morceaux, des bris de feuilles sur votre plan de travail. La tentation est de les ajouter dans la théière : Non ! Évitez ça ! Mieux vaut perdre quelques dixième de grammes de thé, que d’avoir un mauvais breuvage à l’amertume désagréable. Ne gardez que les feuilles entières ou presque.

Plateau à Pu Erh ? Utile ou pas ?

Certains le juge indispensable pour récupérer les feuilles extraites d’une galette ou d’un TuoCha,  pour le verser dans la théière, sans en mettre partout. En effet, ce plateau a un coin évidé qui permet d’écouler le thé. Il peut également servir de rangement pour la galette. Dans tous les cas, choisissez-le en bambou.

plateau-à-puerh

Souvenez-vous que les miettes de thé sont à jeter.

 Jarres à Pu Erh 

Elles servent à conserver votre Pu Erh en vrac ou lorsque vous aurez choisi d’émietter la galette entière. Ce qui est, cela dit en passant est une bien étrange idée ! Certes, effriter sa dose de thé avant chaque usage peut être fastidieux pour certains, alors ils sacrifient à l’usage une bonne fois pour toutes. Cependant, il existe une très bonne raison à cette pratique : une galette très âgée ou de moins bonne qualité. en effet, les galettes compressées récemment peuvent présenter des belles et grandes feuilles en surface et en dedans, de plus petites : alors, cette technique permet de mixer et d’assurer un breuvage plutôt uniforme au fil des dégustations. Ou alors, pour revitaliser un très ancien Pu Erh. Je reviendrai sur ce sujet de la conservation du Pu Erh.

Préparer le thé selon la méthode Gong Fu Cha est très bien. En même temps, se prendre la tête à tenter de respecter tout un cérémonial, nous fera manquer le plaisir de la dégustation d’un bon thé. Tendre vers la méthode et faire de son mieux, ce sera très bien. Bonne dégustation.

Sources : Palais des thés – La goutte de thé

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

Leave a Response