close
Banteay Srei, Malraux et moi

Banteay Srei, Malraux et moi

2012-08-27HistoirePersonnalité809Views2Comments
anghor-banteaySrei-Malraux

  Quelques échos de notre merveilleux voyage en pays Khmer. 

         Banteay-srei

Nous sommes arrivés tôt à Banteay Srei

La «citadelle des femmes»(1)sise à une heure de Siem Reap. Nous voulions profiter  d’une belle luminosité.

C’est le brahman Râjendravarman,  savant guru de Jayavarman V- et non un roi, qui est à l’origine son l’édification.

J’avais lu que ce temple  » joyau de l’art khmer angkhorien » dédié à Shiva, bâti au Xème siècle, était le seul construit en grès rose (quartzénite) et latérite. Phon, notre guide nous précisa que l’origine de ce grès reste mystérieuse car aucune carrière de ce matériau n’a été retrouvée au Cambodge.

Banteay-Srei-cambodge-malraux-angkorLes sculptures sont d’une très grande finesse, les bas-reliefs magnifiques tels de la dentelle, très bien conservés justement parce qu’en grès rose. Avant d’arriver à la première enceinte, une énorme pluie tropicale nous contraint de nous abriter. Phon me trouble en nous racontant qu’en septembre 2011, des touristes ont été pris au piège à Banteay Srei par des inondations et durent être évacués par hélicoptère..Je ne me vois guère hélitreuillée.. Il nous entraina sous un abri en tôle, complétement à l’écart, qui protégeait une petite stèle tombale retrouvée par hasard, il y a peu de temps… Merci, ce ne fut qu’une belle averse !  

Les pierres en vieillissant ont pris des teintes qui magnifient cet ensemble fascinant, admirablement restauré par les archéologues de l’école française d’Extrême-Orient. C’est sur ce site qu’à partir de 1931, l’équipe de l’EFEO (2) dirigée par Henri Marchal mit au point la fameuse technique de l’anastylose (3).

  Banteay Srei-cambodge-malraux-angkor

En 1923, il a 22 ans. Il fréquente les cours au musée Guimet, et ce depuis qu’il est très jeune et aime l’art khmer. Cette année-là, ruiné par des placements mexicains hasardeux, il a aussi dilapidé la fortune de Clara Goldschmidt, son épouse. Lorsqu’elle l ui demande ce qu’il a l’intention de faire, il rétorque : « Vous ne croyez tout de même pas que je vais travailler »(4). A question sotte, réponse à la Malraux qui ne se prend pas pour la queue d’un logarithme !

Banteay Srei, la decouverte

Dès l’entrée, nous sommes ébahis par la finesse et la grande qualité des sculptures. Tous les frontons et linteaux sont des scènes de la mythologie brahmanique.

Dans la cour intérieure, plusieurs pavillons bien conservés gardés par des singes de pierre, trois tours centrales, deux belles bibliothèques qui encadrent le sanctuaire destiné au roi.

Sur les angles, à l’extrémité des frontons, émerge de la gueule de deux makaras (4), monstre aquatique mythique un naga -cobra- à 5 têtes. Toutes les façades sont gravées d’une multitude de motifs floraux et de gracieuses figurines : On y admire de nombreuses scènes de la vie de Vishnou et de Shiva, lions, singes, taureaux, démons, sangliers… Pas un pouce de pierres sans décor ! Tous ces personnages semblent prendre vie sous nos yeux.

                       Banteay-Srei-cambodge-malraux-angkor

Parmi les sculptures classiques de Banteay Srei, de délicates apsaras, expression même de la grâce des femmes gracieuses, vêtues de jupes traditionnelles, tiennent à la main des fleurs de lotus. Celles-là même qui tentèrent André Malraux !

Banteay Srei et Malraux

Ministre de la culture du général De Gaulle, celui que Jackie Kennedy gratifiera d’ « homme le plus fascinant avec qui j’ai jamais parlé », grand écrivain, intellectuel, politique, promoteur de la culture française, n’est pas en odeur de sainteté au Cambodge.

Banteay-Srei-cambodge-malraux-angkor

Il a lu les articles d’un spécialiste de l’art khmer, Henri Parmentier paru dans le Bulletin de l’Ecole Française d’Extrême Orient, précisant qu’il existerait encore au Cambodge des temples inexplorés. Et, ces sanctuaires abritent des statues d’une grande valeur. Parmentier fait particulièrement allusion au temple de Banteai-Srei, au nord-est d’Angkor-Thom, l’ancienne capitale des rois Khmers entre le IXème siècle et le XVème siècle.

  banteay-srei

Il espère alors, une petite expédition de renflouement de ses finances. Il contacte de riches collectionneurs américains intéressés par un « lot de statues khmères…». Décrochant un ordre de missions du ministère des colonies d’Albert Sarraut, le 13 octobre 1923, il embarque à Marseille avec Clara.

Que connaissent-ils du Cambodge ? Peu de choses. Clara raconte dans «Nos vingt ans» qu’ils avaient lu Un Pèlerin d’Angkor de Pierre Loti, le roi lépreux de Pierre Benoit. (5).  

Escale à Djibouti, Singapour, Saigon et enfin Hanoï! Arrivés à Siem Reap, ils sont reçus par l’EFEO par Léonard Aurousseau, époustouflé par ses connaissances. Il engage Xa, un jeune annamite qui leur servira de cuisinier et de guide-interprète. Clara commence à douter des dires de son mari car personne ne connait ce temple. Mais André M. sûr de son affaire, s’obstine.

Ils parviennent enfin sur le site après avoir dégagé l’endroit, à la machette. Ils découpent 7 statues – 800 kilogrammes de précieux butins, à la barbe des populations qui craignant les mauvais esprits laissent Malraux et Chevasson œuvrer en toute impunité. 

Banteay-Srei-cambodge-malraux-angkor             

Ils embarquent le trésor sur une vedette. Bientôt Phnom Pen est en vue, le 23 décembre 1923.. Fin du voyage, la police les y attend ! Un des guides a vendu la mèche.

De très mauvaise foi ou d’esprit, devant la police qui ouvre les caisses et découvre le précieux butin, il s’étonne en affirmant qu’elles étaient vides à leur départ.

Je vous ai dit, il ne se prend pas pour la queue d’un logarithme mais prend les autres pour des imbéciles.

Ils sont assignés à résidence à l’hotel Manolis, un des meilleurs établissements de la ville – qui n’existe plus aujourd’hui. A son procès, Malraux irrite les magistrats avec sa faconde et ses airs supérieurs. En revanche, il épate les journalistes.

Le 16 juillet 1924, M. est condamné à 3 ans de prison ferme, reconnu comme étant le cerveau de l’expédition et Chevasson à 18 mois. Clara obtient un non-lieu car « La femme est tenue de suivre son mari en tous lieux ».

                           banteay-srei

Banteay Srei, le procès de Malraux

La famille de Clara souhaite qu’elle divorce, mais de retour en France, elle active l’intelligentsia parisienne qui se mobilise : 27 intellectuels dont Mauriac, Paulhan, André Gide, François Mauriac, Edmond Jaloux, Pierre Mac Orlan, Jean Paulhan, Max Jacob, André Maurois, Maurice Martin du Gard, Gaston et Raymond Gallimard, Loui signent la pétition Pour André Malraux, publiée dans Les Nouvelles littéraires.

Le 28 octobre 1924, la cour d’appel de Saigon commue la peine de Malraux à 1 an avec sursis, pour le vol d’un bas-relief du temple de Banteay Srei. En novembre 1924, Malraux rentre en France par Marseille.

Il cherchera à transformer cet épisode en exploit légendaire dans la Voie Royale que je suis en train de relire. 

C’est plus qu’un roman d’aventure, c’est un voyage initiatique à trois thèmes : l’érotisme, l’aventure et la mort.

Que pensez-vous de Malraux dans cet épisode de sa vie ?

 Photographies PLK : Difficile de choisir .  1- Enceinte intérieure  2- stèle devenue lieu de dévotion à côté de laquelle nous nous sommes abrités de l’averse de mousson. 3- Le démon Râvana tentant d’ébranler le mont Kailâsa, au sommet duquel résident Shiva et Umâ, sereins. fronton de la bibliothèque sud- les traces noires sont liées au incendies que les découvreurs ont allumés pour chasser les animaux sauvages .. dixit notre guide (4) sur le montant des portes, une aspara(5) (6) (7)Détail d’un linteau (8) Yaskha, divinité gardienne

Sources: (1) A cause de ses dimensions réduites et de sa finesse , certains pensent que ce serait œuvre de femmes (2) EFEO (3) s’écrit aussi anastillose (4) Dans l’architecture khmère, ainsi qu’en Birmanie, on les trouve fréquemment représentés aux extrémités des linteaux ou des frontons, crachant parfois des perles ou de petits personnages. En astrologie, le makara correspond au signe du Capricorne, on retrouve le nom  en khmer, où il désigne le mois de janvier, (5) Malraux Clara, Le Bruit de nos pas, op. cit., p.11.(5) il narrera l’expédition dans la voie royale où nous noterons son génie de conteur

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

2 Comments

  1. Merci pour ce voyage envoûtant ! Concernant Malraux, je ne connaissais pas cette histoire … un peu décevant de sa part. Je suis bien tentée par la lecture du livre en tout cas.

Leave a Response