close
Dans la famille des superaliments, la spiruline

Dans la famille des superaliments, la spiruline

2014-11-26Superaliment1013Views2Comments
superaliment

La spiruline, appelée aussi « le sang vert »

Elle est une cyanobactérie, apparue il y a trois milliards et demi d’années. J’ai appris à connaitre la spiruline, il y a quelques années, grâce à une amie de Filleauxyeuxbleus partie en mission avec une ONG en Afrique afin de lutter contre la dénutrition chez les bébés. Ce superaliment n’est pas une récente découverte par des foodistas. La spiruline existe depuis des milliards d’années.  Les Aztèques et les Mayas furent les premiers à  consommer la spiruline qu’ils nomment Tecuitlatl, après l’avoir séchée  pour en faire une poudre verdâtre.

recolte-spiruline-azteque
Recolte de la spiruline chez les Azteque

La culture de la spiruline

Les premières cultures de spiruline selon des méthodes traditionnelles se sont effectuées dans la Cordillère des Andes. En Afrique, certaines tribus du Sahara, consomment la spiruline Dihé depuis bien longtemps, ils la puisent dans le lac Tchad ou d’autres lacs et mares où elle pousse à l’état sauvage. Ce ne sera que dans  les années 60 que cette micro-algue spiralée intéressera les Européens,  grâce à Hubert Durand-Chastel. Arrivé au Mexique pour prendre la tête de la Sosa Texcoco, une firme qui produit du carbonate de soude au bord du lac Texcoco, il découvre qu’une algue mystérieuse perturbe l’extraction en se déposant dans les tuyaux. Durand-Chastel se rend compte qu’il s’agit de spiruline, restée vivante dans ce qui subsiste encore à l’époque du lac des Aztèques (aujourd’hui asséché). Perspicace autant qu’audacieux, Durand-Chastel décide en 1976 de cultiver cette algue « parasite », au lieu de la détruire comme il l’avait fait jusque-là, faisant ainsi de la Sosa Texcoco, la pionnière de la culture de spiruline. Une jolie histoire. Et pour la petite histoire, après son départ du Mexique à la fin des années 70, Hubert Durand-Chastel deviendra sénateur, et restera sa vie durant, un ardent défenseur de « l’algue bleue » ou arthrospira platensis.

ripley-foxLe scientifique américain Ripley Fox se passionne lui aussi pour la spiruline, et sa richesse nutritive. Persuadé que ce micro-organisme est à même de résoudre le problème de la faim dans le monde, il met sur pied une petite structure de production en Inde, dès 1973. L’objectif de Ripley Fox est de permettre à toutes les communautés souffrant de malnutrition de cultiver elles-mêmes leur spiruline, grâce à des procédés très simples. Une grande idée.

ll existe près de 1 500 espèces d’algues bleues, et 36 espèces de spiruline sont comestibles. La principale espèce présente sur le marché est la Spirulina platensis et se présente généralement sous la forme de capsules ou d’une poudre bleu-vert déshydratée pouvant être  mélangée avec des aliments. 

Je ne suis pas du tout une fan des compléments alimentaires car je crois que l’assimilation des nutriments est bien meilleure à partir d’un aliment. Et dans ce cas, c’est l’aliment lui-même.

Qu’apporte la spiruline ?

– des vitamines : A,  la thiamine ou B1, la riboflavine ou B2, l’acide nicotinique ou B3 (l’ancienne PP),B5 pyridoxine ou B6, acide folique ou B9, B12, vitamines C,  D, K,  E.

–  Protéines d’excellente qualité, soit de 2,5 g à 3,5 g de protéines par 5 g de poudre. Des acides aminés essentiels : leucine (stimule les fonctions cérébrales, aide au bon maintien d’énergie), méthionine (favorise la lutte contre la dépression), tryptophane ( le fameux régulateur de sérotonine, favorise le sommeil, optimise l’assimilation des vitamines B, coupe-faim naturel associé à la phénylalanine), phénylalanine (Encourage le bon fonctionnement du cerveau, améliore la mémoire, aide à la désintoxication de l’alcool et des drogues, coupe-faim naturel ), lysine (Stimule le système immunitaire), isoleucine, thréonine, valine (stimulant naturel des capacités mentales et physiques)- mais aussi les non-essentiels, c’est-à-dire ceux que le corps peut synthétiser tout seul tels que la cystine, arginine, tyrosine (sentiment de bien-être, combat les effets du stress )…

– Caroténoïdes variés (bêta-carotène, cryptoxanthine, lutéine, zéaxanthine…). La teneur en caroténoïdes favorise ainsi la protection anti-oxydante de l’organisme.(2)

– Des oligo-éléments et sels minéraux : calcium, chrome, magnésium, potassium, sélénium, zinc et  fer qui permet de lutter contre l’anémie.(3)

– Des acides gras dont acide gamma-linolénique, un acide gras insaturé de la famille des oméga-6.

Selon le docteur Jean Louis Videli, la spiruline est champion toutes catégories de la cosmétofood. Elle contient tous les principes actifs pour nourrir la peau de l’intérieur comme de l’extérieur, l’algue bleue est aussi anti-aging (4), lutte contre le blues.

spiruline-dans-un-bol

Comment choisir la spiruline  ? 

Il semble qu’il en est de la spiruline comme des vins. N’importe quel petit viticulteur est capable de produire du vin, mais peu savent produire un château Yquem.

– Le terme  « Spiruline» ou  « Arthrospira» doit figurer sur l’emballage pour que le produit ne soit pas confondu avec d’autres algues bleues 

– S’informer sur le procédé de séchage mis en œuvre. Votre précieuse algue bleue ne soit pas chauffée à plus de 40°C. Le procédé industriel spray-dry est une méthode de séchage par atomisation à haute température qui entraîne une oxydation rapide de l’algue. La température en spray-dry est de l’ordre de 160-170 ° C en sortie de buse, mais la température réelle de contact avec la spiruline humide est à moins de 50° C et pour un laps de temps très court, de l’ordre de quelques secondes. Les petits producteurs indépendants ont rarement les finances pour s’équiper d’un tel matériel onéreux, utilisent des processus de séchages artisanaux comme le séchage convectif. Ce point est crucial et difficile à trancher.(4) Selon l’étude française d’Hélène Desmorieux,  de LAGEP – Laboratoire sous la tutelle de l’Université de Lyon et du CNRS-, il semble que ce spray- dry soit à préférer pour préserver les protéines.(5) Mais Quid des vitamines et des enzymes ? Le docteur Vidalo conseille plutôt le procédé artisanal.

– Elle ne doit contenir aucun additif, ni conservateur, ni colorant. Le producteur doit effectuer régulièrement des analyses et des contrôles sur sa production qui doit être sans fongicide, ni herbicide, ni insecticide.

– Elle doit être consommée crue afin de conserver tous ses nombreux bénéfices healthy.

                       spiruline-en-poudre

La posologie de spiruline ?

Ne vous fiez pas trop aux indications du genre  « une bonne cuillère à café ». En effet,  qu’est ce qu’une bonne cuillère à café ? La spiruline a une action détoxifiante. Il est  recommandé de débuter la détox par de petites doses et d’augmenter progressivement afin d’éviter des désagréments intestinaux éventuels ( 3 à 4 % des cas), en particuliers pour les personnes peu habituées à digérer des fibres. La bonne dose est de 5 g. Le pèse-lettres est de rigueur :  commencez  par un gramme par jour pendant une semaine, puis vous augmenterez d’un gramme chaque semaine jusqu’à atteindre les 5 g. de la dose préconisée. 
Evitez d’avaler votre spiruline dans la même heure que votre consommation de thé ou de café pour ne pas réduire l’absorption des phytonutriments.

Il existe des contre-indications De façon générale, si vous êtes sous-traitement médicamenteux, vous devriez consulter votre médecin. La richesse en vitamine K de la spiruline peut interférer avec des  traitements anticoagulants.

La spiruline en cuisine ?

Tapenade de spiruline.

Ingrédients : 2 cuillères à soupe de spiruline, 1/2 jus de citron, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, de l’ail et du gingembre. Préparation : Réhydrater la spiruline avec un peu d’eau, ajouter le jus de citron, l’ail et le gingembre râpé, puis l’huile d’olive. Servir frais accompagné de pain complet ou de légumes crus 

                      masque-à-la-spiruline

La spiruline en cosmétique ?

 Elle est très utilisée dans les spas pour des masques ou des enveloppements.  Faire vos cosmétiques seule ? RDV chez 

Sources : Spiruline : Jean Louis Vidalo-  vert spiruline – Kulshreshtha A, Zacharia AJ, Jarouliya U, Bhadauriya P, Prasad GB, Bisen PS., Spirulina in health care management., Curr Pharm Biotechnol. 2008 Oct;9(5):400-5.- Khan Z, Bhadouria P, Bisen PS., Nutritional and therapeutic potential of Spirulina, Curr Pharm Biotechnol. 2005 Oct;6(5):373-9.

(1) Cingi C, Conk-Dalay M, Cakli H, Bal C., The effects of spirulina on allergic rhinitis. Eur Arch Otorhinolaryngol. 2008 Oct;265(10):1219-23. [2]Kalafati M, Jamurtas AZ, Nikolaidis MG, Paschalis V, Theodorou AA, Sakellariou GK, Koutedakis Y, Kouretas D., Ergogenic and antioxidant effects of spirulina supplementation in humans. Med Sci Sports Exerc. 2010 Jan;42,.(3) Selmi C, Leung PS, Fischer L, German B, Yang CY, Kenny TP, Cysewski GR, Gershwin ME., The effects of Spirulina on anemia and immune function in senior citizens, Cell Mol Immunol. 2011 May;8(3):248-54.,(4) senior immunité  (5) Biochemical and physical criteria of spirulina after different drying processes. Desmorieux, H. and F. Hernández , 2004, CD-ROM Proceedings, 14th International Drying Symposium, Sao Paulo, Brazil, August 22-25, Volume B. 

Iconigraphies: Gravure Aztèque : La récolte de spiruline

 

PLK

PLK

Apprentie-sage, à la fois frivole et mystique, lègère et spirituelle , gourmande et orthorexique, férue de nutrition, en recherche de sagesse

2 Comments

  1. Un super article, très bien documenté.
    Dans les contre-indications, je voulais aussi préciser que la spiruline comme toutes les algues vous sont, hélas, interdit lorsque vous souffrez d’une maladie de la thyroïde.
    Merci de ce partage

Leave a Response